Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Il a recommence

Par Loulinette

J'ai laissé un message il y a quelques jours. Monsieur m'avait fait passer une soirée de merde. Après cela, une semaine treeees tranquille. Pas de problème. Pas d'alcool. On a été en week-end, c'était détendu.

Ce matin il est parti vers 11h, il devait passer à la banque, chez sa mère, et a la boîte intérim. Je l'ai appelé ya 1h pour savoir quand il rentrait, j'ai senti qu'il avait bu. Il était au bar de son pote encore uen fois. "J'ai bu 2cafe, une bière et un blanc,. Je finis le verre, ma clope et j'arrive mon cœur " OK. Je le rappelle à l'instant, et il est saoule... Je ne comprends pas...

J'ai envie de le taper... J'ai envie de le gifler, de lui faire mal, de le faire saigner, j'en ai marre de sa faiblesse de merde !

Il faudrait que je parte ! Je le sais ! Mais j'ai honte ! Honte que les gens apprennent, même s'ils doivent certainement tous le savoir. Et j'ai pas envie d'entendre les gens mal parler de lui, ni d'entendre ma mère me dire "tu vois je t'avais dit, heureusement que vous n'aviez pas déjà avancer de l'argent piur le mariage"...

Je sais déjà qu'en commentaire on va me dire de penser à moi, de partir ect. Et moi je vais dire que c'est compliqué pour le quitter. Et on va me dire que je vais regretter si je le fais pas maintenant et que si je fais rien, je n'aurais qu'à me taire parce que si je vis ça c'est que je le veux bien....
Mais j'avais besoin d'extérioriser ma frustration, à des personnes qui ne risque pas d'atteindre ma vie.

Fil précédent Fil suivant

14 réponses


Doppel67 - 08/04/2019 à 19h20

Je fais vivre la même chose à ma femme c week-end encor nous avons 3 enfants et nous sommes marié mais quand je commence à boire je suis un autre homme il suffit de 2 3 verre pour que je ne m'arrête plus et le lendemain quand je retrouve mes esprits je ne vois que ma femme triste et à la limite de la dépression mais le mal est fait c'est pour cela que je me suis inscrit sur ce site aujourd'hui en espérant trouver des conseilles et lire des histoire comme la vôtre pour me donner la force d'y arriver

Jennie - 08/04/2019 à 22h32

Bonsoir Loulinette,

C’est normal que tu ne comprennes pas. Moi non plus je ne comprends pas ses additions, je ne comprends pas pourquoi après toutes ses promesses il finit toujours par tout gâcher et par replonger . Nous nous aimons très fort et nous pourrions être très heureux s’il n’avait pas ce problème d’addiction. Je ne vais pas te dire de partir car tu as l’air déjà en plein doute et tu as bien compris que pour ton bien-être il faudrait effectivement te séparer de lui. Sauf que comme tu le dit c’est compliqué. C’est compliqué car ce sont des hommes qui nous rendent très heureuses lorsqu’ils ne sont pas alcoolisées. C’est pour ça que c’est difficile parce que les moments où il n’y a pas d’alcool sont merveilleux. Je sais combien c’est compliqué. J’ai bientôt 29 ans et mon entourage me répète avec beaucoup d’agressivité que je perds mon temps et que je suis une idiote. J’ai une amie qui m’a même dit ce soir que je l’énervai et qu’elle avait envie de me mettre une paire de baffes à cause de tout ça. Ma mère ne me parle plus depuis déjà plusieurs mois car elle ne comprend pas que je reste avec lui malgré ses problèmes. Mon père s’est moqué de moi il y a quelques jours parce que j’ai toujours toutes nos photos à l’intérieur de la maison malgré son départ en cure. Je serai donc mal placé pour te dire ce que tu as à faire. Je sais combien les remarques de l’entourage peuvent être difficile à vivre. Je comprends que tu puisses avoir honte aussi. Pour ma part et même si c’est difficile j’ai choisi de ne pas le revoir pour l’instant. Nous sommes en contact nous nous téléphonons tous les jours mais malgré ses demandes je refuse de le voir. Il doit se soigner il est sur la bonne voie mais je sais que le chemin sera long. Si tu décides de rester avec lui, essaye de prendre le recul nécessaire pour garder du temps pour toi, pour tes amis, et ta famille. C’est bête mais souvent par honte, on s’éloigne petit à petit de ses proches…

Loulinette - 09/04/2019 à 11h27

Doppel67

C'est une bonne décision de venir ici, échanger, parler. C'est un premier pas. Pourquoi buvez vous ?
Vous devez bien vous rendre compte des dégâts que vous faites en lisant nos récits. Et vous devez certainement vivre un gros combat intérieur..


Jennie

Ma famille n'est pas à ce niveau. Il reste en bon contact avec lui. Car ils ne savent pas tout. Forcément. Enfin, une de mes sœurs en sait beaucoup. Elle me soutiens beaucoup. J'ai de la chance de l'avoir. Je voudrais tant qu'ils ne prennent comme leur fils et l'aide à aller mieux, et à trouver un équilibre familial. Il m'a dit plusieurs fois, qu'il souffre du manque d'amour étant petit. Il se sent mal aimé. Et j'avoue que je comprends, car ses parents n'ont pas de photo de lui bébé par exemple... Et ça lui fait mal. Alors j'aimerais que ma famille devienne la sienne, pour qu'il se sente à sa place et entouré.
Hier il est rentré à minuit environ. Il a fait fumé les pneu dans tout le quartier. Je pensais que les flics finiraient par venir. Mais non heureusement. Il s'est endormi dans la voiture. Sa mère est venu ce matin pour lui parler. J'en ai profité pour lui lire ma lettre, ou je lui laisse le choix, entre être avec moi et se faire soigner, ou rester comme ça et stopper notre relation.
Je sais qu'il se sent honteux ce matin, il a forcément râlé de nous avoir à son chevet en lui faisant "la moral"... Mais que faire d'autre..?

Jennie - 09/04/2019 à 14h50

Bonjour Loulinette,

Je pense que l’addiction à l’alcool découle souvent d'un profond mal-être. Ton ami a certainement des choses enfuies, peut-être ce manque d'amour dont il semble souffrir, ou peut-être d'autre choses. J'ai cherché pendant longtemps à comprendre ce que renfermé mon conjoint de si terrible pour être dans ce processus d'auto-destruction. Il n'a jamais réussi à se livrer mais depuis sa cure, c'est chose faite. Il a une psychothérapeute qui le reçoit chaque matin et à qui il a réussi à livrer son secret, non sans peine. C'est un traumatisme grave dont il n'avait jamais parlé. Maintenant que c'est sorti, c'est très dur pour lui, mais c’était la seule solution pour qu'il ai une chance de s'en sortir.

Il râlait aussi quand le lendemain nous étions réunis avec son père pour lui parler et tenter de le faire réagir. Il comprenait et nous promettait de se faire soigner, mais toutes les tentatives de traitements ont échoué.
Nous ne l'avons pas lâché pour autant, nous allions même jusqu'à aller le chercher dans les bars. Je ne pense pas que se soit une solution, mais comme tu le dis que faire d'autre ? Je pense malgré tout que l'aide de sa maman peut se montrer très utile. Si déjà elle lui parle c'est bien. Cela lui montre aussi que les gens qui l'entourent se préoccupe de sa situation et de son bien-être. L'union fait la force et j'avais plus de poids quand mon beau père intervenait. C'est bien que tu puisses compter sur ta sœur. On a besoin de réconfort et de soutien.

Xj4p4n - 10/04/2019 à 12h09

Bonjour Les filles,

Pas d'accord du tout avec vous. Seul un alcoolique peut décider de se soigner, le forcer lui rabacher qu'il est malade ne fera rien du tout.

Seul lui peut avoir le déclic de la maladie, car c'est une maladie, et impliquer tout le monde n'est peut etre pas la bonne solution il ont déjà tellement honte...

Le quitter pour une bonne raison est mature, mais lui demander de choisir est tout sauf la bonne chose à faire . Car il est malade donc à toi de choisir si tu veux vivre avec sa maladie ou si tu ne le veux pas.

Malgré tout ils subissent, moi j'ai décidé de partir du domicile cet été, je compte les jours qui me sépare de ma liberté et comme vous j'aurais voulu soulevé des montagnes pour qu'il se soigne. Je suis allée voir un psychologue spécialisé en addiction et la j'ai compris que malgré tout ce que je ferais tant qu'il ne voudra pas s'en sortir cela sera peine perdue.

Donc Si tu veux mon avis, soit tu reste soit tu pars, lui seul pourra réagir.

Tinamour62134 - 15/04/2019 à 23h13

Bonjour,

Je comprends tout à fait cette situation, je vis la même sauf que moi il ne va pas dans les bars il va au magasin à chaque fois que je part de la maison.

Et bien sûr, je le détecté de suite même s'il me ment.

Il a un anti de presseur (prescrit par une thérapeute en addiction) et médicaments par le médecin traitant.
Il suit une thérapie mais cela n'empêche rien.

Je l'ai déjà quittée 2 fois, la 1ere fois il a arrêté de boire 3 mois et n'en ressentait même pas l'envie.
Il a recommence au moment de notre déménagement...
Je l'ai requittee, il n'y a pas si longtemps et j'ai écoutée ma belle mère qui m'a demandé de lui laisser u'e toute dernière chance et s'il continuer elle le laisserais tomber aussi et ne s'occuperait plus de lui.

Moi il boit en général de bière de 50cl donc 1litre mais pour lui c'est juste une bière et m'insulte de grosse merde à chaque fois qu'il a bu....

À sang frais, il me dit que plus on m'interdis plus il fais le contraire, je lui dit donc que c'est un gamin et que je ne vois donc aucun intérêt à pour suivre le traitement pour essayer d'avoir un enfant...

Il ne réagit toujours pas et dit qu'il ne sais pas pourquoi il n'a plus de volonté mais qu'il ne fait pas que je fasse crises et qu'il faut j' arrête mon délire.

Je ne sais moi non plus, plus quoi faire tout en sachant que nous sommes une famille recomposée et que malgré tout laa fille de 6 ans dit ne pas vouloir qu'il s'en aille....

Moi aussi je le demande à t'il raison ? Fais je vraiment des crises d'hystérie ?

Mais pour quoi je le privé de tout ? Même de sortir ? Et quand je sors ou même quand il est avec moi je lui dit j'ai un mauvais pressentiment et chaque fois j' ai raison pas plus tard qu'aujourd'hui....

Loulinette - 16/04/2019 à 10h30

Xj4p4n,

Chaque personne est différente. Et le mien n'est pas ivre mort chaque jour de sa vie. Par exemple cette semaine, pas un excès. On a passé de très bon moment. On est sorti voir nos proches, on a fait des repas, on a eu beaucoup de fou rire.

Il a bien entendu la lettre. Je lui en ai reparle deux jours après, et il m'a dit qu'il voulait bien qu'on aille voir un spécialiste ensemble. Hier il était au téléphone avec un vieux copain qui l'a connu dans sa période "une bouteille de vodka 1.5l par jour", et je l'ai entendu lui dire "en ce moment j'abuse, je ne sais pas trop pourquoi, mais faut que j'arrête mes conneries, je vais finir par tuer quelqu'un sur la route". Il y a une prise de conscience. Et j'en suis ravis.
Je reprends le boulot aujourd'hui. Je suis d'après midi, je vais rentrer à 21h30. J'espère qu'il sera là, et sobre. Et s'il y arrive toute la semaine, il y aura un espoir. Mais dans tout les cas, je vais prendre rdv au centre.

Bon courage à vous les filles, vos témoignages me font du bien, et je me sens moins seule.

Jennie - 16/04/2019 à 21h00

Bonsoir les filles,

Je déprime depuis quelques jours. Mon conjoint est toujours en cure, c'est dur mais il tient le coup ... Il fait des progrès chaque jour et participe à des groupes de parole. C'est assez exceptionnel le concernant car c'est quelqu'un de très introverti et qui peine à parler, surtout en public ... Son médecin m'a dit ce matin qu'il était épaté par son investissement. Alors tout ça, c'est très positif, mais ça me plonge dans un profond désarroi. Je sens que j'espère de nouveau, j'y crois. Je commence à croire qu'il pourra se soigner et ne plus toucher à l’alcool. Après deux ans à ses côtés, et vous savez combien c'est difficile de vivre avec un alcoolique, je m'étais promis que c'était terminé.
Pourtant me voilà de nouveau à lui susurrer des " je t'aime mon amour, je suis fière de toi".
Est-ce que je dois y croire ? Est-ce qu'au contraire je suis une grosse imbécile d'y croire de nouveau ? Je n'ose poser la question à mon entourage, je sais que la réaction serai trop vive ... et vous qu'en pensez-vous ?

Loulinette je te souhaite une bonne reprise, et j'espère que tout ira bien. La reprise du boulot était toujours source d'angoisse pour moi car mon conjoint ne buvait pas quand nous étions tous les deux, en vacances ou week-end, mais bien souvent dés le Mardi soir, il rentrait alcoolisé à la maison ...

Loulinette - 17/04/2019 à 11h36

Jennie,

Je ne sais pas si tu fais bien... Pleins de gens s'en sorte et finissent par avoir une belle vie. Est ce qu'il en fera parti, personne ne peut savoir malheureusement. Mais il faut que tu te fasses la promesse de prendre la bonne décision. Anticipés. Mets de l'argent de côté, si tu arrives. Pour te retourner s'il faut. Ne t'éloigne pas de tes proche. Et s'il faudra le quitter, ce sera dure. On le sait toute. Mais avec le temps ça ira mieux.
Je suis le genre de personne qui donne beaucoup de chance et qui perd parfois sont temps, mais je n'aime pas abandonner.

Hier ça a été. On s'est retrouvé chez mon père le soir. J'ai prouvé qu'il avait été au bar, mais qu'il n'a bu que du café, sauf le soir il a été chez son père et il a bu de la bière. Moi je l'ai trouvé unpeu bizarre. Mais ça a été. La il me fait à manger pour prendre au boulot. Je ne pense pas qu'il a prévu de sortir. Je ne peux pas savoir avant ce soir..

Répondre au fil Retour