Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Avis sur ma situation

Par Alexxx76

Bonjour,
J'ai rencontré quelqu'un il y a plus de 6 mois.
Je me suis vite rendu compte qu'il avait des changements de comportement lorsqu'il buvait de l'alcool (genre 1l de bière) ou le soir chez lui à ne plus donner de nouvelles sans raison.
Il avait pleins de bouteilles de whisky vides qu'il disait dater de longtemps...
Bien après il m'a avoué qu'il buvait une bouteille de whisky la semaine souvent seul avec despe en complément selon...
Actuellement on est en vacances pour 15 jours.
Dès le premier jour il a acheté du whisky alors qu'il prétendait ne plus en vouloir...
Il a bu la moitié en 2 jours avec bière ou cocktail en sortie.
Au 3ème jour, j'ai proposé de tester un jour sans alcool puisqu'il dit que depuis des mois il peut s'en passer : finalement l'après midi je le laisse prendre un demi de bière en terrasse sauf qu'en rentrant, en fourbe il s'est pris un whisky (j'avais placé la bouteille d'une certaine manière comme repère) et il a nié jusqu'au bout !
Il m'a dit qu'avoir bu une bière lui avait donné envie de reboire !!!
Avec son accord j'ai planqué la bouteille. Hier devait être la première journée sans alcool. On a été très occupé car grosse rando en montagne. Le soir il est devenu froid d'un coup, m'esquivait. Et là j'ai découvert qu'une bouteille de vin cuit avait disparu. Il en restait 30/40 cl et la veille je l'ai suspecté d'en avoir bu mais il m'a répondu que bien que non et qu'en plus il n'aime pas.
Au début il faisait semblant de ne pas savoir de quelle bouteille je parlais, puis a admis avoir goûté mais jeté au final la bouteille car il n'aimait pas(on est dans une maison familiale il n'est pas censé jeter quoique ce soit) ...
Ah oui j'oubliais qu'il s'est déjà bu une despe en quelques minutes juste avant de me voir en rentrant du boulot mais ne buvant jamais d'alcool je l'ai capté en l'embrassant.
Avec son ex pendant des années c'était alcool à foison, lui se boit une bouteille seul en 2 jours...
Il n'assume pas sa sexualité à 37 ans mais ça c'est un autre sujet.
Comme prétexte il n'arrête pas de dire que les 3 quarts des gens boivent tous les jours en vacances (il a d'ailleurs toujours un prétexte pour boire).
J'ai fait une simulation il est dans les 15% qui boivent le plus.
Devant moi jamais bourré mais sans moi en soirée c'est une tuerie...

Qu'en pensez vous ?
Que faire ?

Merci pour votre aide

Fil précédent Fil suivant

5 réponses


Québécoise - 04/09/2019 à 17h55

Bonjour Alex,

On dirait que ton chéri est alcoolique , et qu’il le ni. C’est la phase la plus longue , la toute premiere etape. C’est de reconnaitre qu’il a perdu le controle fasse a sa consomation.

Il y a des personnes qui peuvent passer leur vie comme ca . Je suis aussi amoureuse d’un homme qui boit bcp et qui ni completement avoir un probleme de consomation. Je te comprend .....

Meme apres 10 ans , je ne suis pas en mesure de te dire ce qui peut lui permette d’en prendre conscience. Pour chacun c’est different . Seulement 1% des personnes qui ont develloppé une dependance peuvent arrivé a boire avec controle et moderation. Pour TOUS les autres c’est degeneratif. Ca va donc augmenter petit a petit .

Pas un beau tableau.... c’est un cercle vicieux, vraiment tres vicieux. C’est souvent des hyper-sensible. Qui ont du mal a gerer cet hyper-sensibilité. L’alcool l’amorti , ca leur fait du bien , de se sentir moins accablé par pleins d’emotions . Et la roue tourne, et elle grandi , et elle entrenne souvent les proches .

Tu risque de ne plus penser a autres chose, au final ca peut devenir presqu’une obsession comme pour lui avec sa boisson.

Informe toi bien , sur tout ce que ca implique . Et non c’est pas tout le monde qui a une dependance . Mais si c’est lui que tu choisi , vaut mieux savoir .....

J’espere que j’ai pu t’eclairer un peu ,
X

Alexxx76 - 11/09/2019 à 20h34

Je te remercie québécoise pour ton intervention.
Alors bilan des 17 jours de vacances... Il a bu tous les jours !
Il a fortement réduit certains jours mais à quel prix...
Du coup il a explosé sa consommation de cigarettes et est devenu parfois horrible sans explication.
Après il s'en veut, promet de ne pas recommencer mais ça tient 2 jours.
Sa mère est médecin il va falloir que je l'informe car je suis à bout.
Donc dans le déni selon les jours.
J'ai appris par hasard grâce à son cousin qu'il n'avait plus le permis...
Au bout de 24h de dispute j'ai su que c'était à cause de l'alcool, retrait, récidive puis annulation du permis.
Ça fait 10 ans et il n'a rien repassé.
Mais quel cauchemar !

patricem - 12/09/2019 à 12h06

Bonjour,

Conduire sans le permis, c'est conduire sans assurance. Financièrement, cela peut mener à la catastrophe : en moyenne, le coût d'un accident avec personne blessée et un conducteur sans assurance avoisinait les 4 millions d'euros (voir http://www.leparisien.fr/economie...ures-explose-20-03-2019-8035812.php). A payer par le conducteur sans permis. Et je ne parle pas du côté pénal surtout en cas de récidive et/ou de facteur aggravant (conduite avec consommation d'alcool).

Pour son bien, et celui des autres usagers, il ne doit plus conduire...

Patrice

Alexxx76 - 12/09/2019 à 12h59

Tout à fait d'accord avec toi Patrice mais heureusement il ne conduit pas.
Il m'a toujours dit qu'il n'avait plus de voiture car habitant et travaillant au centre ville.
J'ai eu de sérieux doutes car il esquive toujours pour se partager la conduite quand on part en vacances.
Je l'ai interrogé sur ce point pleins de fois et il rigolait en disant que c'était n'importe quoi.
Il riait de son ex qui a eu un retrait de permis pour alcool...
Par contre il a pris une fois ma voiture un matin sans me demander pour acheter ses clopes en fourbe je pense lors des vacances de mai.
Donc il se devait de me le dire !

Québécoise - 12/09/2019 à 14h08

Haaaa les vacances!!

J’ai ecris bcp depuis nos vacances aussi, ces. Moments augmente la cadance de la maladie. Ces hyper , se retouve avec de longue journee de liberté, avec le ou la conjointe en permanence , pression de plus , les enfants par dessus . C’est deja enorme pour eux de s’auto-gerer interieurement. Ils sont intelligent et veulent fonctionner comme la plupart et aller en vacance. Mais ...... je le sais c’est pas evident !

Comment faire pour aimer avec detachement , surtout ds ses moments plus intense? Fait pratiquer , pratiquer, pratiquer a en develloper des auto-matisme.

La semaine passé j’ai fais arreter la voiture pour prendre le volant. Il conduisait ivre. Je le detecte pas tout le temps tout de suite . Il develloppe aussi des tactites pour pas que ca parraisse. Qd on est avec un alcoolique , il faut trs, etre prete a conduire ou partir ... si la situation le demande et est preferable.
Courage
X

Répondre au fil Retour