Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

A partir de quelle quantité est-on alcoolique (malade) ?

Par anomag

Bonjour, Mon conjoint à 34 ans , il boit 1 desperados le midi et 2 le soir, je précise que ce sont les canettes aluminium de 50cl (1 pinte) donc il boit 3 pinte par jour. Il fume un paquet de Marlboro par jour. La première chose qu'il fait en rentrant le midi ou le soir, clope et bière. Je trouve ça beaucoup....lui me dit que non c'est normal, D'après vos expériences, est-il alcoolique ? Comment lui faire comprendre que ça me convient pas de vivre comme ça ? Merci à ceux qui me répondront

Mise en ligne le 11/07/2017

Bonjour,

Une personne dépendante à l’alcool est une personne qui a perdu la liberté de se passer de boire. Si, pour évaluer le caractère problématique d’une consommation, les quantités et les fréquences de consommations sont à retenir,  il est tout aussi important de prendre en compte les motifs singuliers qui conduisent une personne à recourir à l’alcool. Certains vont se servir de l’alcool pour ses effets antidépresseurs et/ou anxiolytiques, d’autres pour ses effets désinhibiteurs et/ou hypnotiques et il pourra leur être difficile de se priver de ces effets attendus l’alcool.

En buvant trois bières de 50cl tous les jours, ce qui représente six verres standards (le verre standard de bière à 5° étant de 25cl), votre conjoint est au-dessus du seuil qu’il est recommandé de ne pas dépasser, à savoir dix verres standards par semaine et pas plus de deux verres standard par jour. Ce seuil a été défini par un avis d’experts de Santé Publique France (SPF) et de l’Institut National du Cancer (INCa). Nous vous renvoyons, pour plus de détails, vers une section de notre site qui traite des consommations excessives, vous en trouverez le lien ci-dessous.

Bien qu’étant au-dessus de ces recommandations, il n’est pas simple de répondre à votre question et de vous dire si oui ou non votre conjoint est dépendant. Il est possible d’avoir des consommations abusives et régulières d’alcool sans pour autant développer de dépendance. Nous comprenons que ses habitudes avec l’alcool (et le tabac) vous posent question et vous inquiètent mais il nous sera difficile, à votre place, de dire ce qui ne vous convient pas dans cette situation. Quels que soient vos arguments personnels, peut-être pouvez-vous les étayer avec les recommandations que pour une consommation à moindre risque que nous évoquions plus haut. Il est possible que votre conjoint banalise ses consommations et, si c’est le cas, il pourrait lui être utile de prendre connaissance de ces quelques repères.

Si des questions restent en suspens, si des incompréhensions persistent, n’hésitez pas bien sûr, l’un comme l’autre, à revenir vers nous pour échanger plus directement et plus précisément. Nous sommes joignables tous les jours de 8h à 2h au 0 980 980 930 (appel anonyme et non surtaxé) ainsi que par Chat de 14h à minuit. Si vous souhaitez échanger avec d’autres internautes, vous avez également la possibilité de poster votre message dans la section « Forums de discssion » dont nous vous joignons le lien ci-dessous.

Cordialement.

En savoir plus :

Retour à la liste