Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Est-ce de l autodestruction ?

Par Zazouille69

Bonjour

Alors je me présente je suis une femme de 43 ans divorcer maman de 3 enfants mais que je croise a peine .
J ai été une enfant abandonné chez des parents nourricier de 6 mois a 9 ans . Ma nounou a demandé à ma mère de me récupérer . Elle était pas contente car elle aimait pas et elle avait eu un autre enfant qu elle aimait. Ma vie s en es suivi de détresse . Taper insulter mal traité et attouchements . J ai survécu et es décidé de me battre. A 16 ans j ai rencontré un homme qui m a aider j avais une belle carrière après mes études évoluer très vite . Puis tomber enceinte a 22 ans je ne pouvais avorter donc dépressive pendant toute la grossesse .et quand ce petit bb s est posé sur moi je le ai aimée direct . Mais là il y a eu un déclic . Je suis tombé en dépression et malade d anxiété généralisée. Je ne comprenais pas mes angoisses mes attaques de panique . Là je suis tomber dans l alcool progressivement. J ai eu un antidépresseur car un psy a découvert que j étais dépressive aussi . Depuis 10 ans je consomme énormément de alcool tous les jours . Je suis maman de 3 beaux enfants que je ne vois plus car ils n accepté pas mon alcoolisme . Je culpabilise énormément car j' ai l impression de les avoir abandonné a mon tour . Plus de boulot je vie seule et du coup c est pire . Déjà fait 2 hospitalisations . Mais je rechute toujours.
Merci de votre lecture .

A bientôt

Fil suivant

2 réponses


jef1980 - 07/12/2018 à 19h26

Zazouille,

Pour moi, la maladie alcoolique est un symptôme de souffrance, mais elle est devenue maladie à par entière.

J'ai utilisé l'alcool comme un remède, mais au fil du temps ça ne marchais plus, c'était même pire, j'étais seul, seul dans ma tête malgré mon entourage, un grand vide en moi, et toutes ces choses du passé qui me rongeais

Je n'avais jamais pris le temps de penser à moi, de voir ce que l'on m'avais fait durant l'enfance et qui me faisais me détester, je m'étais renié, recroquevillé dans l'alcool, la dépendance...

Il est possible de s'en sortir, c'est long, parfois difficile, mais tellement plus juste.

Aimes-toi Zazouille, aimes-toi inconditionnellement, prends-toi par la main et vas voir les amis ( pour moi ce fut les Alcooliques Anonymes), tu n'es pas seule Zazouille, tu n'es déjà plus seule...vas voir les amis, les bienveillants, les frères et sœurs de souffrance, tu y recevra de l'aide, aucun jugement,même si tu bois encore ils t'accueillerons chaleureusement, tu y retrouveras le sourire.

Courage, je l'ai fait et je ne regrette rien, à part de ne pas l'avoir fait plus tôt.

Bises.

Zazouille69 - 10/12/2018 à 15h02

Bonjour

Merci Jeff de votre réponse . J' ai essayé les AA mais je tombais toujours sur des gens sobres depuis des années et moi non j étais alcoolisé donc cela me mettais trop mal a l aide et je me y sentais mal . Peu être devrais y retourner . Je pense refaire un sevrage plus une cure cet fois ci . En tous les cas ça fait du bien de sentir que on nous comprends .

Merci

Isabelle

Répondre au fil Retour