Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Le repérage et le dépistage de la consommation maternelle Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Quels sont les outils pour évaluer la consommation ?

Les questionnaires

De nombreux questionnaires sont utilisables mais ils ne peuvent se substituer au dialogue. Au contraire, ils peuvent être facilitants en permettant et en alimentant le dialogue.
Le T-ACE est le test qui est généralement utilisé. Par ailleurs, le GEGA (Groupe d’Etude Grossesse et Addiction) est en expérimentation d’un nouvel auto questionnaire.

T-ACE 

Il identifie surtout les grandes consommatrices.

T = TOLÉRANCE : Combien de verres d’alcool consommez-vous avant d’en ressentir l’effet ?

1 ou 2 (1 point) ; > 2 (2 points)

A = AGACEMENT : Vous est-il arrivée d’être agacée quand quelqu’un vous a dit que vous devriez diminuer votre consommation d’alcool ?

Non (0 point) / Oui (1 point)

C = CESSATION : Avez-vous déjà pensé que vous devriez diminuer votre consommation ?

Non (0 point) / Oui (1 point)

E : EVEIL : Vous arrive-t-il de boire au réveil pour vous aider à démarrer ou pour vous remettre des conséquences d’une soirée trop arrosée ?

Non (0 point) / Oui (1 point)

Résultat : un score ≥ 2 : indique probablement un problème d’alcool, une évaluation approfondie est nécessaire.

L’AUDIT 

Il est à intégrer dans un test de santé global (notamment s’il est proposé en autoquestionnaire en salle d’attente). Il faut reposer les questions 1-2-3 pour la période de la grossesse.
L'AUDIT est aussi un outil utilisé dans le cas des interventions brèves.

L’AUDIT-C est une version raccourcie de l'AUDIT : il ne comprend que les trois premières questions de l’AUDIT, qui correspondent aux questions sur la consommation. Il permet de quantifier le risque fœtal (bien qu’aucun seuil en-dessous duquel le risque n’existe pas n’ait été établi), mais ne permet pas de prendre en compte les aspects motivationnels et de résistance au changement.

Le FACE 

Le FACE est notamment utilisé dans les cas d’interventions brèves.

Quelle est la place des marqueurs biologiques dans le dépistage de la consommation ?

Les marqueurs biologiques maternels (gammaglutamyl-transférases ou gamma GT, CDT ou transferrine carboxy déficiente et augmentation du volume globulaire moyen, VGM) ne permettent pas un dépistage efficace de l’intoxication car :

  • Ils sont élevés lorsque l’intoxication est importante 
  • Leur sensibilité et leur spécificité sont insuffisantes pour poser, à eux-seuls, le diagnostic certain d’une consommation (faux positifs et faux négatifs) 
  • Leurs taux varient avec les modifications biologiques induites par la grossesse (notamment diminution des gamma GT)

Avec accord et après discussion avec la patiente, un dosage de l’alcoolémie maternelle est possible.

Sur les marqueurs fœtaux, les éthyl-esters d’acides gras dosés dans le méconium seraient un reflet de la consommation maternelle mais ils ne sont pas validés en pratique clinique (Ostrea, 2006).

Retour