Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Quelle orientation et prise en charge pour les femmes enceintes selon leur profil de consommation ? Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Quelles sont les informations à délivrer systématiquement ?

  • Informer le plus précocement possible et de façon claire
  • Préciser que l’enjeu est d’avoir un bébé en bonne santé et que la femme enceinte n’est pas toute seule pour y arriver 
  • Eviter les termes médicaux complexes et les acronymes, par exemple : SAF… 
  • Insister sur le fait que le principe de précaution concerne tous les niveaux de consommation s’agissant d’un produit teratogène et fœtotoxique. En effet, le message de prévention du « Zéro alcool » est bien connu par la population mais il faut préciser qu'il concerne aussi les consommations modérées
  • Aborder l’ensemble des thèmes suivants parait être nécessaire pour une information complète de la patiente :
    • Pas de seuil de toxicité défini impliquant un principe de précaution qui s’applique pendant toute la grossesse y compris pendant l’allaitement 
    • Tous les alcools et tous les modes de consommation sont toxiques 
    • L’alcool traverse le placenta, et il est embryotoxique ou fœtotoxique selon le stade de la grossesse 
    • L’alcool présente aussi un danger pour la mère (risques santé et social) 
    • Il y a un bénéfice à arrêter quel que soit le moment de la grossesse. Par exemple, concernant le  retard de croissance intra utérin, il a été montré un bénéfice en termes de poids de naissance pour les enfants des femmes ayant arrêté leur consommation par rapport à celles ayant continué à boire

Retour