Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Quelle orientation et prise en charge pour les femmes enceintes selon leur profil de consommation ? Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Les méthodes pour conduire un entretien

La pratique de l’entretien non directif et l’approche centrée sur la personne

L’entretien non directif, en respectant la parole du patient et en mettant l’empathie du praticien en avant, permet d’établir une relation de confiance. Les éléments ci-dessous peuvent servir de guide et des formations sont aussi disponibles.

Proposer des conditions d’apprentissage confortables psychologiquement :

  • Conditions éthiques : non-jugement, respect du temps de parole, valorisation des connaissances. Sur ce dernier point, l’importance du reformuler dans le savoir écouter permet de s’assurer de la bonne compréhension des messages.
  • Conditions matérielles : espace adapté, garantissant un minimum de confidentialité.
  • Conditions pédagogiques : utiliser un vocabulaire simple, adapté au niveau de littératie du patient et poser le cadre en début d’entretien en annonçant les objectifs, la durée et les règles d’échange. Il est aussi nécessaire de prendre en compte les modifications physiques et psychiques induites par la grossesse.

Faire preuve d’une démarche éducative qui nécessite de :

  • Développer des approches globales :
    Il s’agit de présenter une approche positive de la santé. Le professionnel doit s’attacher à expliquer qu’il existe de multiples déterminants et que, par conséquent, l’adoption d’un comportement ne relève pas uniquement de la responsabilité unique du patient.
    Pour ce faire, le discours ne doit pas se centraliser sur les dangers et risques mais sur les bénéfices, les habitudes favorables et les expériences positives de changement de comportement : dans la thématique de l’alcoolisation pendant la grossesse, cela s’inscrit donc sur un discours centré sur le bon développement et la bonne santé du bébé sans alcool plutôt que sur le spectre de pathologies en cas d’alcool.
  • Prendre en compte les connaissances et les représentations afin de ne pas s’inscrire en opposition avec ce savoir et ainsi pouvoir être mieux entendu, compris et accepté.
  • Construire des solutions avec le patient plutôt que de répéter fréquemment des messages de prévention : permettre aux personnes de se construire activement les nouveaux savoirs pour se les approprier, plutôt que de chercher uniquement à les transmettre et les faire mémoriser. Il faut aussi identifier en collaboration les conditions qui rendraient possible l’intégration des conseils donnés dans leur vie quotidienne pour l’adoption du comportement de santé.
  • A télécharger : 

Dans cette démarche d’accompagnement, le psychologue américain Carl Rogers a développé l’entretien semi-directif dans une démarche éducative centrée sur la personne. Elle nécessite de la part du professionnel une attitude empathique c’est-à-dire une réelle volonté d’écoute et d’accueil des émotions.

Les techniques professionnelles d’écoute et de posture sont très vastes, elles s’appuient sur les travaux de Carl Rogers et vont de l’écoute active jusqu’à l’entretien motivationnel de Rollnik. 

Cette relation d’accompagnement centrée sur la compréhension des problèmes et sa résolution est le Counseling. Il s’inscrit à côté de l’information, du conseil et de l’éducation. Cette démarche de Counseling s’applique à l’entretien avec une femme enceinte :

  1. Vérifier la perception du comportement à risque et ses conséquences 
  2. Evaluer le degré de motivation à modifier ce comportement 
  3. Eviter de dicter une conduite et agir plutôt comme un guide 
  4. Aider à choisir des objectifs susceptibles de donner à court terme des résultats facilement observables 
  5. Soutenir la future maman dans l’élaboration de stratégies en lui suggérant des moyens de résister à la pression sociale et de gérer le stress 
  6. Ne pas oublier que ce que nous percevons comme un problème peut constituer une solution aux yeux de la femme enceinte 
  7. Réévaluer l’atteinte des objectifs, les raisons des insuccès et ajuster la conduite subséquente

Savoir communiquer : il est nécessaire de pouvoir s’assurer de la bonne saisie des informations par la femme. Dans le cadre de la communication orale, des pratiques professionnelles à adopter sont détaillées dans ce guide à télécharger.

La méthode RPIB : repérage précoce et intervention brève

Les interventions brèves ont montré de meilleurs résultats qu’un conseil bref prodigué par un professionnel. En médecine générale, ces interventions ont été montrées comme efficaces.

Retour