Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mon mari boit et le dialogue est rompu

Par nicolasmrs

Bonjour à tous et toutes
Marié depuis presque 5 ans, j'ai un grave problème avec mon mari. Il boit énormément et je me sens perdu face à cette situation
Il s'isole de plus en plus, ne sort que pour aller travailler et refuse toutes les sorties que je lui propose. Il m'encourage à y aller seul mais la culpabilité fait que je me limite moi-même beaucoup
J'ai cessé de boire pour ne pas le tenter ni créer un drame (il y en a déjà eu un qui a failli détruire notre couple)

Alors que je ne voyais pas comment cela pourrait aller plus mal, vendredi soir (fête de la musique), n'ayant plus d'alcool vers 2h du matin il m'a proposé d'aller "faire la fête" à la buvette du coin. Voyant qu'il y serait allé avec ou sans moi j'ai fini par accepter de le suivre. Sauf que la buvette fermait, il a commencé à parler fort, ce qui a failli déclencher une bagarre

Le lendemain, donc samedi, il a profité des courses pour racheter une bouteille. Puis m'en a demandée une autre le lendemain matin (il y a un supermarché ouvert près de chez nous le dimanche matin). C'est dire à quel point il est dans le déni
Vu qu'il ne réagissait pas à l'incident du vendredi soir, j'ai refusé de ne pas lui acheter sa précieuse boisson. En le découvrant il m'a lancé que "c'est déguelasse", depuis il me fait la gueule

Je suis perdu, comment faire pour l'aider s'il refuse de me parler. Dois-je prendre le risque de lui en acheter pour regagner sa confiance ? Ou tenir bon et attendre ?

Merci à toutes les personnes qui m'auront lu, je suis ouvert à tous les dialogues témoignages et suggestions

Bien à vous tous, courage

Fil précédent Fil suivant

6 réponses


Filipana - 24/06/2019 à 13h32

Bonjour,

je ne peux pas t'aider mais je voulais juste te dire que je vis exactement cette situation! Mon conjoint refuse de sortir.. peu importe la raison (que ce soit un resto, voir sa famille, ou une soirée quelconque)... Quand il accepte de le faire, il dit que je lui mets une pression terrible... il commence à s'énerver, boire, boire et boire et la soirée est gâchée.

Je suis dans la même culpabilité que toi... Lui en acheter ou non ? Si j'en achète pas, il va prendre le volant...et il risque l'accident... Samedi j'ai dis (car il a envie d'arrêter) que je pouvais acheter des mini packs ou bouteilles... Mais ça ne lui va pas non car il va se sentir restreint et il dit que la fois prochaine il boira le double... C'est tellement difficile de savoir ce qu'il faut faire...

Je pense qu'il faut trouver la raison... Pourquoi il s'est mis à boire ? Quel a été le facteur d'entrée? mais bon...nous ne sommes pas psy non plus (en tout cas je ne le suis pas...). Il est ouvert au dialogue ?

Bonne journée happy

nicolasmrs - 24/06/2019 à 14h33

Bonjour Filipana,

Merci pour ton message
Je compatis vraiment pour ton problème avec ton mari, c'est vraiment une situation que je ne souhaite à personne

La ou plutôt les raisons je les connais, ça tient en fait en un nœud inextricable de problèmes familiaux, des relations qui se sont dégradées, des soucis au travail… Bref la totale. N'étant pas psy non plus, je peux au mieux prêter une oreille attentive mais de là à pouvoir l'aider…

Pour l'ouverture au dialogue, c'est compliqué aussi. Comme toi, j'ai essayé de lui proposer de plus petites quantités (si au moins il pouvait réduire ce serait un début). Il ne m'écoute pas, semble avoir décidé que personne, même pas moi, ne le comprend dans sa douleur. Et que seule la boisson le "soulage" (selon lui, il faut le voir après : il titube, passe de l'euphorie à la dépression…)

Comme il ne veut plus sortir je suis le seul à pouvoir lui fournir sa "ration". Mais refuser c'est risquer de couper le dialogue. Ce qui est terrible car que j'accepte ou pas, j'ai de toute façon l'impression de le perdre… J'ai pensé plusieurs fois à la rupture sans pouvoir m'y résoudre, c'est peut-être naïf mais j'ai encore envie de croire qu'il y a espoir

J'aimerai qu'il prenne conscience qu'il a un problème, mais si le fait de déclencher une bagarre ne lui suffit que faudra-t-il ? S'il voulait j'aurai des palliatifs à lui proposer (reprendre le sport par ex.)

Bien à toi, et bon courage

JCC - 26/06/2019 à 07h37

Bonjour
Je ne suis pas spécialiste donc mon conseil est à faire valider par un médecin. Ma compagne a un problème d’alcool que j’ai découvert après un bon bout de temps ensemble. Ce qui est sûr c’est que maintenant qu’elle l’a reconnu, je ne lui achèterai jamais de vin ou d’alcool. Je préférerais partir plutôt que d’accepter qu’elle continue à boire quand je suis à la maison. Je ne peux pas l’empêcher quand elle est seule, mais quand on est ensemble, c’est tolérance zéro. Il n’y a « officiellement » plus d’alcool à la maison. Dans tous les cas je suis avec vous de tout cœur, l’alcoolisme c’est vraiment un cauchemar pour tout le monde.

Québécoise - 26/06/2019 à 15h15

Bonjour Nicolas mrs

C’est tres perturbant de voir une personne qu’on aime se detruire ainsi. Encore plus dificile de concevoir que la personne ne se soigne pas . Pour qqun d’autre ca semble une evidence...... il a le choix se dit-on.

Oui c’est vrai , mais chaque personne a son rythme. La dependance est qq chose de vraiment special. C’est comme si je voulais changer mon statut ou mon poid du jour au lendemain . Ou un defit de vie . Ca prend des etapes du temps .

Que tu lui fournisses de l’alcool alors que ca ne fais pas partie de tes valeurs , je trouve que c’est aller a l’encontre de toi-meme. ( tu fais ce que tu veux , apres , toi seul sais ce qui est le mieux pour toi)

Qd un alcoolique boit il est sous l’effet de l’alcool . Rien ne sert de discuter. Ni de repondre au attaques aussi subtile qu’elle peut etre. C’est pas evident mais ca se pratique blunk.

Donner le pouvoir et se laisser destabiliser par un alcoolique sous l’effet de l’alcool , c’est consentir a laisser qqun de desiquilibrer , guider nos emotions.

Maintenant, je me dit souvent hooo tu as bu , interieurement .

A lui je change de sujet , je lui dis , veux-tu on en reparlera .... j’aimerais qu’on passe une belle soiree .

Attention au ton de voix , s’il est plaintif ou colerique ... pourquoi toi , tu le fais et pas lui. Prc qu’il est malade et tu choisi d’etre avec lui. Lui seul peut controler sa vie .

Je sais pas si ca t’aide , c’est pas evident
Bon courage
X

TourmenT - 14/07/2019 à 04h42

Moi je vais être plus radicale, mais si vous voulez retrouver un peu de sérénité intérieure, il faut le quitter. Un alcoolique n'aime personne si ce n'est sa boisson. Vous passerez toujours au second plan. Il vous pourrira l'existence jusqu'à"à ce que vous deveniez dépressive à votre tour. Vous ne pouvez le sauver contre lui même.

Comme vous, j'ai cru que l'amour que moi et mes enfants lui donnions lui permettrait de trouver l'énergie nécessaire à une lutte contre ce poison mais c'était perdu d'avance. J'ai perdu, sacrifié 8 ans de ma vie. J'ai dû vendre ma maison achetée il ya à peine 5 ans. Un gâchis. Lui continue de plus belle au point de perdre complètement la raison. Il est très violent dans ses paroles et ses actes lorsqu'il est sous emprise d'alcool. Il n'y a qu'a son travail qu'il parvient à masquer les apparences;

Je ne vous détaillerai pas les contours sordides de mon histoire, tout ce que j'ai enduré mais je vous souhaite simplement de ne pas perdre autant d'années de votre vie que moi.

Vivre avec un alcoolique n'est pas une vie

Joyeuse triste - 19/07/2019 à 18h31

Je rejoins Tourment, même vie et même finalité.
J'ai le même point de vue ....
C est triste à dire mais à un moment nous devenons des béquilles, pansements, larbin le mot est fort mais C est ca.
Faites les bon choix pour vous même avant de penser à l'autre. Pense t il a vous ? Votre chagrin, peur etc ...
Bon courage à vous

Répondre au fil Retour