Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Diagnostic et prise en charge pédiatrique Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Signes d'alerte devant faire suspecter un trouble causé par l'alcoolisation fœtale

La difficulté de diagnostic des troubles causés par l’alcoolisation fœtale réside dans le fait que les manifestations fonctionnelles sont non spécifiques puisqu’elles recouvrent et associent un grand nombre de troubles du neurodéveloppement et que les éléments morphologiques spécifiques du syndrome d’alcoolisation foetale sont absents au moins 4 fois sur 5.. Ainsi, il faut donc savoir évoquer et rechercher une possible alcoolisation fœtale devant certains tableaux même en l’absence de consommation connue a priori. Une consommation déjà connue amène à d’autant plus de vigilance dans la recherche de symptômes. 

Les signes suivant doivent alerter sur un trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale :

A la naissance :

  • Retard de croissance staturo-pondéral associé à une microcéphalie
  • Découverte d’une communication cardiaque ou d’une malformation calleuse
  • Hypotrophie persistante malgré un apport nutritionnel adéquat et une fonction endocrine normale

Chez l’enfant, devant des troubles inexpliqués apparaissant souvent à la scolarisation

  • Décalage des acquisitions psychomotrices
  • Déficience intellectuelle modérée à légère sans cause identifiée.
  • Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité en particulier non isolé
  • Trouble du comportement adaptatif et de la régulation émotionnelle
  • Trouble des apprentissages scolaires complexes

Retour