Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Soupçon sur mon conjoint

Par Clara03

Bonjour a tous. Voilà j'aurai besoin de conseils pour le problème suivant: Mon conjoint est "ancien" consommateur d heroine (uniquement par le nez, enfin je croie). Voilà 6 mois que nous sommes en couple, des le départ j'étais au courant et j avais confiance en lui.. mais voilà un jour il en avais consommé bien-sûr il ne pouvais pas le nié car les effets indésirables était present et me l avais dit ouvertement. J étais carrément choqué de son état et très toucher. Je lui avais donc expliqué que si il avais envie de rester avec moi il fallais qu'il fasse en sorte que cela ne se reproduise plus et bien-sûr je lui est souligné que je serais la pour lui en cas de besoin.. Depuis cette épisode je l est soupçonné a plusieurs reprises et la sa fait quelques jours que je me casse la tête car je crois qu' il a repris la consommation (yeux vitreux bizarre, pupille petite, odeur particulière, transpiration, du mal a dormir, il se gratte, des moments d énergie, perte d apetit...) mais bien-sûr il trouve des explications à tout. Tout se que je le voie faire me rapporte a sa et j ai peur que se soit moi qui psycote je n arrive pas a être sûr de moi. Quand je lui en parle il s énerve facilement je ne sais plus comment faire pour voir le vrai du faux ! Comment est une personne qui consomme ? Quelles sont les signes qui ne trompe pas ? Comment lui faire prendre conscience que c'est pour moi très douloureux d être dans le doute !

Mise en ligne le 08/12/2017

Bonjour,

 Nous comprenons bien sûr que vous ayez besoin de lever vos doutes concernant une reprise ou une poursuite des consommations chez votre conjoint mais il est difficile de vous renseigner sur un "profil type" de personne qui consomme ou de vous indiquer, tel que vous le formulez, "des signes qui ne trompent pas". Bien que ce que vous observez et que vous nous décrivez puisse faire penser effectivement  à une personne sous effet ou en manque d'héroïne, nous n'avons aucun moyen de vous l'assurer.

 Vous trouverez ci-dessous un lien vers une fiche d'information sur l'héroïne, cela vous donnera des précisions sur les effets, les effets secondaires, les risques et complications… Il s'agit d'informations générales et les variations, notamment au niveau des effets secondaires, peuvent être grandes d'un consommateur à l'autre.

 Pour que votre conjoint puisse entendre l'inquiétude et la douleur que ces doutes induisent chez vous, il nous semble que vous n'avez d'autre moyen que de le lui dire encore. C'est évidemment sans garantie qu'il l'entende et qu'il accède à cette prise de conscience que vous pouvez souhaiter. Il semble que vous lui ayez déjà fait savoir que vous seriez présente en cas de besoin, il craint peut-être votre réaction alors peut-être pouvez-vous le lui rappeler aussi si c'est ce que vous ressentez toujours.

 La dépendance à l'héroïne pouvant être très forte et "tenace", il est possible que votre conjoint soit en difficulté pour parvenir à arrêter complètement et durablement ses consommations. Si tel est le cas, vous pouvez peut-être tenter de discuter avec lui des possibilités de prise en charge en addictologie pour qu'il soit aidé, accompagné et encadré par des professionnels dans une démarche d'arrêt.

 Lui comme vous avez la possibilité de nous recontacter au besoin, que cela soit pour échanger plus directement et plus précisément sur la situation ou pour que l'on vous oriente vers des lieux de consultation spécialisée. Nous sommes joignables tous les jours de 8h à 2h au 0 800 23 13 13 (appel anonyme et gratuit) ainsi que par Chat de 14h à minuit.

 Cordialement.

En savoir plus :

Retour à la liste