Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mon frère boit et fait vivre un enfer a nos parents

Par lulu 31

Bonjour , Mon frère de 50 ans est alcoolique et vit chez nos parents de 73 ans , ( papa en fauteuil roulant et maman en dépression suite à la situation ) . résumé de la situation : Mon frère âgé de 50 ans est alcoolique depuis de nombreuses années , suite a une vingtaine de cure il s'en était enfin sorti , mais hélas à replongé de plus belle cela fait environ 2 ans , mes parents sont ages ( 73 ans )et ne supporte plus cette situation il est sous curatelle suite a un dépôt de plainte pour menace depuis environ 10 15 ans et suivi par son médecin traitant pour son addiction , il a fait une cure il y a 3 mois , mais rien n'a changé il n'est pas volontaire , de mon coté j'ai essayé de l'aider , mais là il ne veut plus ce soigner , et comme je l'ai déjà dis il nous fait vivre un enfer , surtout à mes parents , car j'ai la chance de ne pas vivre avec eux . Je cherche des solutions pour l'obliger à ce soigner mais si il n'y a pas de danger pour lui ou pour autrui , on ne peu rien faire , il m'a déjà menacé verbalement , j'ai déposé une main courante , il a déjà volé de l'argent ainsi que des chèques à nos parents pour ce procurer de l'alcool , une plainte a été déposée mais rien ne bouge . Il a la chance d'avoir un très bon travail , mais il s'y rend alcoolisé , et ses collègues le ramènent régulièrement à son domicile , cela devient très très grave car il risque de perdre son travail , il a déjà perdu ma confiance , je sais je ne devrais pas mais là je suis à bout . Ne trouvant pas de solution pour l'aider , je veux au moins trouver une solution pour protéger mes parents , son médecin ne peut rien faire , sa curatelle non plus, les gendarmes non plus . BESOIN DE CONSEILS POUR LE BIEN DE NOS PARENTS ET EN ESPÉRANT QUE JE TROUVE UNE SOLUTION POUR AUSSI LE SOIGNER

Mise en ligne le 16/05/2018

Bonjour,

Votre frère alcoolique vit chez vos parents et ne veut plus se soigner. La situation est difficile pour toute la famille et vous en souffrez énormément, ce qui est tout à fait compréhensible.

Votre frère ayant actuellement un bon travail , il pourrait envisager prendre un logement pour lui-même, vivre chez ses parents ne semble pas la seule solution possible. Ceux-ci devenant âgés, il serait intéressant de pouvoir discuter avec une assistante sociale pour trouver un autre moyen d'hébergement et faire en sorte que vos parents puissent souffler un peu.

Pour des personnes en situation précaire sortant de cure, il existe aussi des hébergements thérapeutiques, mais il faut en faire la demande et être suivi. Peut-être cela pourrait motiver votre frère à reprendre des démarches de soins.

Comme vous le savez déjà sans doute, aucun soin ne peut être apporté sans son accord. Les obligations de soins sont faites en général par la justice, peut-être que ce sera le cas pour lui lorsque vous aurez des nouvelles des suites de la plainte. Malheureusement, il n'y a pas d'urgence médicale dans son cas, et s'il refuse le soin (sachant tout de même qu'il a fait de nombreux efforts et des cures durant des années, qui n'ont pas été complètement vaines), on ne pourra pas le forcer.

Vous pouvez continuer à discuter avec lui, tenter de le convaincre de reprendre une démarche, d'avoir une aide psychologique associée à son suivi médical, mais rien n'est effectivement garanti de succès.

Le mettre dehors ou porter plainte pour abus de confiance (sur personns âgées) ou harcèlement s'il refuse de partir de lui même peut aussi être envisagé, mais c'est une affaire de justice, et non de soins. Cela peut être un recours pour que vos parents soient un peu en paix et puissent se reposer. Malheureusement,ce n'est pas une solution idéale pour la famille.

Un soutien par des professionnels peut  être proposé à vos parents en Centre de Soins, d'Accompagnement, de Prévention en Addictologie (CSAPA), s'ils peuvent se déplacer. On y accueille gratuitement aussi bien les usagers que l'entourage en souffrance. Vous trouverez des liens en fin de message pour vous orienter, ainsi qu'un article. S'ils ne peuvent pas s'y rendre, de votre place, vous pouvez tout à fait demander un rendez-vous avec une assistante sociale.

Vous pouvez également donner notre numéro de téléphone à votre frère pour discuter de ses difficultés à s'inscrire à nouveau dans une démarche de soins. Afin d'apporter une aide ponctuelle à vos parents, vous pouvez encourager vos parents à nous appeler pour trouver du soutien en attendant que d'autres choses puissent se mettre en place.

Nous restons joignables au 0 980 980 930 de 8h à 2h du matin (appel gratuit et anonyme), ou par chat de 14h à minuit.

N'hésitez pas à nous joindre pour en parler plus longuement.

Avec tous nos encouragements,

Cordialement

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


CSAPA Maurice Dide

Place Lange
Hopital la Grave
31059 TOULOUSE

Tel : 05 61 77 80 82
Secrétariat : Du lundi au vendredi de 9h à 17h.
Consultat° jeunes consommateurs : lundi de 9h30 à 16h, mardi de 10h à 16h30 et mercredi de 13h à 17h.

CSAPA ANPAA 31

27, rue Bayard
31000 TOULOUSE

Tel : 05 61 62 14 26
Accueil du public : lundi et mercredi de 9h à 13h et de 14h à 18h, le mardi et jeudi de 9h à 13h et de 14h à 19h, vendredi de 11h à 13h et de 14h à 18h.

CSAPA Clémence Isaure

42, rue des Champs Elysées
31100 TOULOUSE

Tel : 05 61 61 65 50
SiteWeb : clemence-isaure.org
Accueil du public : Lundi, mardi, jeudi de 10h à 18h. Vendredi de 12h 30 à 17h. Mercredi de 14h à 18h Permanence juridique le vendredi à partir de 13h.
Consultat° jeunes consommateurs : Consultations sur place ou sur le site de centre de formation professionnelle (CFA ou lycée professionnel...). Consultations sur rendez-vous.

CSAPA Service d'Accueil et de Soins pour Toxicomanes et autres dépendances

3 bis, rue Berthelot
31500 TOULOUSE

Tel : 05 61 61 80 80
SiteWeb : sas-arpade.fr
Secrétariat : Du lundi au jeudi de 9h à 18h et le vendredi de 9h à 17h.
Accueil du public : - lundi de 14h à 19h - Mardi, de 9h à 13h et de 14h à 18h - Mercredi et jeudi: de 9h à 13h et de 14h à 19h - Vendredi de 9h à 13h et de 14h à 17h.
Consultat° jeunes consommateurs : Consultations possible en milieu scolaire sur demande et sur le Point Ecoute Jeune ( rue de Cugnaux) Consultations sur place, avec ou sans rendez-vous le jeudi de 17h à19h. Pour être reçu en dehors de cet horaire, appeler ou envoyer un mail : cjc@sas-ar

En savoir plus :

Retour à la liste