Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

L’alcool, un échappatoire...

Par MLbesoindaide

Comment lui faire comprendre qu’il va tout perdre en sentant la bière ( dans le meilleur des cas ) tout les jours en rentrant à la maison , et qu’il est obligé de finir la bouteille quand on a des invités , peu importe le jour de la semaine ... ne parlons même pas du week-end ... est incapable de faire une soirée sans avoir un verre à la main en permanence , au détriment de devoir nous reconduire à là maison , moi qui suis sa femme , et notre bébé de 4 mois ... Il demande notamment à être resservie , chez les autres . Et exige toujours le digestif , même s’il est Le seul à le prendre. Se moque si un homme a m’en malheur de lui dire non . Et à toujours la même réponse «  je suis carave la ? J’ai tout cassé ? » Bienvenue dans ma vie , au minimum 3 fois par semaine en général , voir 5 en ce moment ... Il passe plus de temps dans un bar de la ville qu’à la maison .. tout les jours midi et soir ... il dit qu’il s’y sent bien , que les gens la bas le vénère Dites moi quoi faire svp , j’en ne supporte plus , surtout pas pour mon enfant qui va grandir et se rendre compte de ce désastre !!

Mise en ligne le 08/06/2018

Bonjour,

Vous décrivez une situation que nous devinons insupportable et dans laquelle vous ne savez plus comment agir pour faire prendre conscience à votre conjoint des difficultés liées à sa consommation et les conséquences qu'elle pourrait avoir sur votre famille.

La description que vous faites du rapport à l'alcool de votre conjoint associé au titre de votre message nous laisse penser à une consommation qui viendrait en réponse à un mal-être, une mésestime de soi, un manque de confiance. Si vous souhaitez l'aider, peut-être pourriez-vous tenter de ne plus focaliser sur la consommation puisque nous comprenons le sujet conflictuel, et essayer de le valoriser sur ses qualités, le rassurer, lui dire votre inquiétude sur l'avenir, votre volonté d'avoir une vie apaisée pour ensuite lui demander si vous pouvez l'aider dans ses difficultés et si oui, de quelle façon vous pourriez le faire. Nous vous joignons un lien ci-dessous qui pourra vous permettre de trouver des pistes de réflexion supplémentaires.

Nous comprenons bien votre désarroi et vos interrogations sur l'avenir; si vous souhaitez être soutenue dans la réflexion pour aider votre mari à la prise de conscience des conséquences que pourraient avoir sa consommation mais également pour vous préserver, il est important de savoir qu’il existe des Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) dans lesquels des professionnels de santé spécialisés proposent  des consultations individuelles, confidentielles et gratuites aux usagers qui en font la démarche mais également à l'entourage. Ceci pourrait vous permettre d'être aidée pour aborder le sujet avec votre conjoint et l'amener à entreprendre une démarche pour lui-même.

Il existe des CSAPA dans tous les départements, ne disposant d'aucune indication de votre lieu de résidence, nous vous joignons un lien ci-dessous qui vous permettra d'effectuer une recherche dans votre ville.

Si vous souhaitiez évoquer la situation sous forme d’échanges, ou pour être aidée dans l'orientation vers un CSAPA, n'hésitez pas à nous contacter. Il est possible de nous joindre de façon anonyme 7 jours/7 de 8h à 2h au 0980 980 930 (appel non surtaxé) ou par chat via notre site "alcool info service" de 14h à minuit.

En vous souhaitant de trouver le soutien dont vous avez besoin actuellement,

Bien cordialement

En savoir plus :

Retour à la liste