Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Joindre

Par Carambole

J'ai essayé de vous joindre par tel (pas de Numero vert) puis par tchat, impossible de vous joindre. En fait trois fois rien, ma femme a quitté le domicile après dispute, elle fait de l'hypertension et boit deux bons 3cm) verres de whisky par jour plus deux ou trois verres de vin, après que je me sois fâché,car sa conso "plombé" nos journées sans compter lecout de l'alcool. Ce qui m'inquiète le plus est qu'elle a arrêté brusquement car maladroitement j'ai prononcé le mot Ivrogne ! Elle considère que c'est juste pour l'apéro , cette consommation est journalière .... Quelques années en arrière elle buvait 4 whisky par jour elle a diminué quand on s'est rencontré en 2010 Refuse d'en parler à son Medecin !!! Que faire ???

Mise en ligne le 29/05/2017

Bonjour,

Vous ne nous dites pas quand vous avez essayé de nous joindre et à quel horaire mais sachez que nous sommes navrés de vos mésaventures. Nous restons ouverts tous les jours de 8h00 à 2h00 du matin pour le téléphone (0980 980 930  Alcool Info Service, appel anonyme et non surtaxé ou 0800 23 13 13  Drogues Info Service, appel gratuit et anonyme depuis un poste fixe).

De plus, nous avons également une possibilité de connexion au tchat (gratuit et anonyme) via notre site du lundi au vendredi et en dehors des jours fériés de 14h00 à 00h00.

L’usage d’alcool par votre femme semble vous gêner et vous a fait sortir de vos gonds. Elle paraissait déjà avoir un rapport particulier avec l’alcool  avant votre rencontre. Rapport qu’elle a pourtant revu en diminuant sa consommation quand vous vous êtes mis en couple.

Vous êtes inquiets parce qu’elle a brusquement arrêté ses consommations après que vous l’ayez qualifiée d’ivrogne . Il est légitime de manifester votre exaspération, mais peut-être était ce un trop plein qui a débordé faute de dialogues réguliers préalables.

Le choc que votre qualificatif a entraîné l'a poussée à une décison très (trop ?) radicale . Quitter le domicile..et l'alcool.

L’une des lectures que nous avons du descriptif que vous nous présentez est qu’effectivement  l’alcool semble prendre de la place dans votre couple en « plombant » vos journées au-delà du coût qu’il génère.

Votre femme et vous avez une appréciation différente de son usage d’alcool et il serait constructif d’en parler calmement pour lever tout malentendu. Quand le dialogue a lieu, il peut en ressortir des perspectives positives vous inscrivant dans une redynamisation de votre couple.  Il serait aidant de savoir ce qu’elle recherche réellement puisque l’explication avancée par elle est qu’elle boit « juste pour l’apéro… » et que cela semble vous laisser sur votre faim. Il est important qu’elle ne sente pas jugée pour qu’elle puisse se dévoiler. Si cet apéro est important pour marquer un moment de détente après une journée éprouvante peut-être pouvez-vous trouver ensemble d'autres rituels, sorties, promenade du soir...ou l'enrichir avec d'autres consommations.

Enfin,nous portons à votre connaissance l'existence d'une aide spécfique apportée à l'entourage de personnes ayant des problèmes avec l'alcool.. Il s'agit en effet du soutien familial que les professionnels des CSAPA (Centre de Soins d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie) apportent à l'entourage pour les aider à aider leur proche en difficulté. Nous vous avons mis en fin de réponse quelques adresses de ces centres situés à Marseille que vous pouvez contacter. 

N’hésitez pas à tenter de nous joindre de nouveau. Nous serons là, à votre écoute.

Bon courage et cordialement.

Retour à la liste