Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Il rejeté la faute sur moi

Par chanchan38

Mon mari est alcoolique depuis 10 ans il a été traité au bacoflene et suivi psy pendant 4 ans sans resultat. A force de discussion et de beaucoup de patience de ma part il a réduit sa consommation. Il boit plus discrètement moins à la fois cela se voit moins ..... Mais il boit qd même régulièrement en cachette, il achete des bouteille de rosé à bas pris et les cache, dans son atelier, garage .... Je viens de trouver une cachette, il se met dans une colère noire, mais m accuse de le surveiller , et me dit que je gâche tout et que il faut que je ferme mes yeux sur ces incartades. C est le comble c est lui qui ne tient pas ses promesses boit en cachette et c est de ma faute, je dois le laisser faire. Naturellement il n est pas alcoolique, se fait passer pour un saint , bref il est parfait. Je ne arrive pas à le quitter, je lui pardonne, je veux le aider il est donc accord qd il est à jeune dès qu'il a consomme je suis sa bête noire. Je ne en parle à personne, je cache la situation à mon entourage, mes filles ... C est très lourd à porter mais je essaie de garder espoir

Mise en ligne le 24/06/2017

Bonjour,

 

Nous comprenons bien la difficulté de la situation dans laquelle vous êtes actuellement. Votre conjoint a déjà été soigné, consomme moins, mais continue à boire en cachette.

Il a du mal à arrêter et cela crée des conflits entre vous. Vous en souffrez énormément, et vous vous sentez seule face à cette situation.

 Le sevrage à l’alcool est long et difficile, tant pour le consommateur que pour son entourage.

Les traitements qu’il a suivi étaient peut être insuffisants et / ou mal adaptés.

Le fait qu’il continue à boire et qu’il se cache pour le faire peut signifier qu’il a honte et qu’il éprouve une certaine culpabilité. Cela ne veut pas forcément dire qu’il ne souhaite pas s’en sortir.

Sans doute fait-il déjà des efforts, mais la complexité de la situation ne lui permet pas d’être sevré aujourd’hui.

Le fait de surveiller ses consommations peut être une source de stress et de pression pour lui, ce qui peut malheureusement aussi le pousser à avoir envie de boire et à être agressif envers vous.

Peut être pourriez vous discuter ensemble de votre relation et de la manière de vivre avec cette consommation, en attendant un autre type de sevrage (cure? autres consultations spécialisées?).

Pour être aidés à retrouver une communication plus apaisée avec votre conjoint, nous vous conseillons vivement de chercher du soutien auprès de professionnels spéciialisés  au sein d'un CSAPA (Centre de Soin d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie). Vous pourrez réfléchir avec eux aux différentes possibilités qui s'offrent à vous afin de surmonter cette situation et surtout ne plus rester seule avec ça. Si votre conjoint ne souhaite pas s'y rendre avec vous, vous avez la possibilité de vous y rendre seule également car ces consulations gratuites sont également destinées à l'entourage. N'hésitez pas à les contacter.

Vous trouverez toutes nos adresses dans la rubrique “adresses utiles” de notre site, il vous suffit d'indiquer votre ville ou votre département pour une recherche plus élargie.

En attendant, si vous souhaitez en discuter plus longuement et trouver une aide à l'orientation vers un CSAPA, vous pouvez nous joindre à travers les sites par chat de 14h à minuit, mais également par téléphone au 0 980 980 930 de 8h à 2h du matin 7j/7.

Avec tous nos encouragements,

Bien cordialement.

En savoir plus :

Retour à la liste