Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Effet secondaire alcool normale ou mensonge pour continuer a boire ?

Par corentinazerty

Bonjour je m'appel corentin et j'ai 17 ans, Mon père buvait depuis environ 7 ans en cachette uniquement le soir mais ces dernier temps avec ma mère nous avons réussi a le convaincre d'arrêter de boire, il a arrêté depuis environ 3 semaine mais depuis quelques temps j'ai l'impression qu'il re-boit car il a par exemple des mouvements lents et désordonné ou plutôt incontrôlé je ne serait pas comment les expliqués des temps de réaction quand on lui parle ou des "symptôme" comme ceux ci qu'il avait quand il buvait, Je ne veux pas le décourager ni qu'il replonge mais j'ai peur qu'il nous mente d'ou ma question es ce possible que des "symptôme" comme ceux ci peuvent être un simple signe de manque? Merci énormément d'avance Cordialement

Mise en ligne le 18/12/2017

Bonjour,

Vous avez réussi vous et votre mère à convaincre votre père d'arrêter de boire. C'est très positif car pour votre père c’est une démarche difficile à mettre en oeuvre.

Vous constatez des symptômes qui se rapprochent de l'état dans lequel il était lorsqu'il buvait. Une reprise de consommation d’alcool est  possible. L’alcool a fait partie de sa vie durant un certain temps, il est donc normal que son problème ne soit pas résolu sans encombre. Bien sûr il s'agit d'une supposition, et seul votre père pourrait vous dire s'il a repris ou pas. Il est possible également que le manque d'alcool le laisse encore parfois un peu lent, déprimé, maladroit.

Dans ce genre de situation, seul le dialogue, sans jugement, peut, petit à petit, faire avancer les choses. Nous vous conseillons donc de lui parler de vos inquiétudes, lorsque vous sentirez le moment opportun. Votre soutien à tous les deux reste important, même si vous ne pouvez "faire" à sa place.

La volonté occupe une place majeure dans le succès de l'arrêt, elle ne suffit pas pour réussir. La rechute s'il y a rechute n'est pas réellement un retour en arrière. Elle permet d'apprendre de nouvelles choses sur cette dépendance et en ce sens, elle peut faire partie du parcours de soin.

Après le sevrage le corps recouvre son autonomie par rapport à l'alcool, il n'a plus besoin d'alcool pour fonctionner. Le sevrage psychologique, par contre, va être plus long et demandera plus de temps. Il peut entrainer manque, nervosité, impatience... Nous conseillons aux personnes de bénéficier d'un soutien psychologique afin de consolider l'arrêt mais aussi dans le but de comprendre les raisons qui les ont amenées à consommer de l'alcool.D'autre part, il peut être très utile d'occuper la place laissée libre par l'alcool, par exemple en reprenant un loisir un temps délaissé.

Si votre père a repris sa consommation ou tout simplement si ce sevrage lui pèse, nous vous suggérons de lui proposer un suivi dans un centre de soins spécialisé. Il existe des Centres de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en addictologie (CSAPA) dans lesquels il pourrait consulter des professionnels ( médecin, psychologue..) gratuitement et de façon confidentielle.Vous trouverez une adresse en bas de page.

Dans ces mêmes centres il y a également des consultations pour les proches, l'entourage. Vous pourriez votre mère et vous y trouver aide et conseils.

Nous vous invitons à consulter le site " Papa boit ", le lien se trouve en bas de page.

Enfin, sachez que vous et votre mère  pouvez trouver un soutien ponctuel auprès de nos écoutants sur notre ligne Alcool Info Service au 0980 980 930, appel gratuit et anonyme tous les jours de 8h00 à 2h00 du matin ou bien par chat via notre site . Vous pouvez aussi donner notre numéro à votre père avoir un soutien extérieur aide à avancer.

Bien à vous

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


CSAPA 53- Site de Château-Gontier

3 rue de l'atlantique
53200 CHATEAU GONTIER

Tél : 02 43 09 16 65
Site web : www.chlaval.fr/annuaire.php?service=64&praticien=
Secrétariat : Lundi: 8h30-13h15 et 16h-16h45. Mardi, jeudi et vendredi: 8h30-12h30 et 13h15-16h45. Mercredi: 8h30-12h15.
Accueil du public : Lundi: 8h30-13h15 et 16h -19h. Mardi: 10h-12h30 et 13h15-19h. Fermeture le mercredi. Jeudi: 8h30-12h30 et 13h15-16h45. Vendredi: 8h30-12h30 et 13h15-17h15. L'équipe assure une permanence de consultations sur rendez-vous à l'hôpital de Segré.
Consultat° jeunes consommateurs : Consultations jeunes et entourage sur rendez-vous
Substitution : Délivrance de traitement de substitution. Suivi des personnes sous traitement.

CSAPA 53-Site de Laval

31 rue du Mans
53000 LAVAL

Tél : 02 43 26 88 60
Site web : www.chlaval.fr/annuaire.php?service=64&praticien=
Secrétariat : Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30, sauf le mardi de 13h30 à 15h30
Accueil du public : Lundi, mercredi, vendredi: 9h-18h. Mardi-jeudi: 9h-19h.
Consultat° jeunes consommateurs : Consultations du lundi au vendredi sur rendez-vous
Substitution : Délivrance de traitements de substitution et suivi des personnes sous traitement.

CSAPA 53- Site Mayenne

229, boulevard Paul Lintier
Centre Hospitalier Nord Mayenne
53100 MAYENNE

Tél : 02 43 08 22 18
Site web : www.chlaval.fr/annuaire.php?service=64&praticien=
Secrétariat : Du lundi au vendredi: 8h45-12h45 et 13h30-17h30
Accueil du public : Lundi, mardi, mercredi, vendredi: 8h30-12h45 et 13h30-17h. Jeudi: 8h45-12h45 et 13h30-19h.
Consultat° jeunes consommateurs : Consultations jeunes et entourage, pour toute problématique d'addiction sur rendez-vous.

Autres liens :

Retour à la liste