Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Difficile de se passer de l'alcool

Par Gameur14

Bonjour, J'ai 19 ans bientôt 20 ans, je pense etre dépendant à l'alcool, je suis capable de ne pas boire 1 ou 2 jours, normalement je bois 3-4 verres le soir pour me détendre, mais je n'ai plus confiance en moi depuis 2 ans, et c'est de pire en pire, je pense que l'alcool joue beaucoup. J'aimerais savoir si j'arrêtais complètement l'alcool mais juste quelques verres à une soirée par mois si je retrouverais le bonheur de la vie, et d'apprecier les moments simple. J'ai l'impression d'être en mini dépression, plus envie de rien, triste, je reprend les cours en septembre, mais je ne sais pas quoi faire en attendnant mis à part un petit boulot à mis temps et quelques footing, j'aimerais savourer la vie comme tout le monde, mais je pense que l'alcool engendré un mal être profond. J'attend vos avis et vos conseil Merci à tous

Mise en ligne le 29/03/2017

Bonjour,

Répondre à votre questionnement est plus complexe qu’il n’y parait. Il nous est effectivement difficile de vous "prédire" si le « simple » fait de reprendre des consommations occasionnelles et festives d’alcool vous permettrait de retrouver le bonheur apparemment perdu. Il ne nous semble pas évident que cet état de mal être soit seulement et strictement la conséquence de l’alcool, même si, bien sûr, l’alcool utilisé régulièrement peut avoir un effet anxiogène et rendre l’humeur dépressive.

Ce n’est vraisemblablement pas sans raisons personnelles que vous vous êtes tourné vers l’alcool, vous évoquez d'ailleurs un manque de confiance en vous, vous dites que cela sert à vous détendre… Si vous utilisez l’alcool pour répondre à une souffrance intérieure, et même si le recours à l’alcool en rajoute à ce malaise, c’est certainement de cette souffrance dont il va falloir vous occuper.

Il est très probable que pour que vous puissiez retrouver des consommations occasionnelles et modérées il vous faille vous sentir un minimum mieux intérieurement. Pouvoir arrêter de boire passe assez souvent par des remises en question ou des remaniements plus larges chez chaque personne menant ce projet.

Si vous pensez avoir besoin d’être épaulé pour mener à bien cette démarche, peut-être pouvez-vous vous rapprocher d’une CJC (Consultation Jeunes Consommateurs) où vous pourrez bénéficier de conseils et de soutien. Nous vous joignons ci-dessous les coordonnées des deux CJC de votre ville, les consultations y sont gratuites et confidentielles. N'hésitez pas à les contacter, ils sont là pour ça.

Nous restons disponibles si vous avez envie ou besoin de revenir vers nous pour échanger plus précisément sur vos difficultés. Nous sommes joignables tous les jours de 8h à 2h au 0 980 980 930 (appel anonyme et non surtaxé) ainsi que par Chat de 14h à minuit.

Avec tous nos encouragements.

Cordialement.

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


La maison des addictions

1 rue Foller, entrée B
Hôpital Saint Julien
54000 NANCY

Tél : 03 83 85 83 85
Site web : maison-des-addictions.chu-nancy.fr/
Secrétariat : Lundi au vendredi de 9h à 17h30.
Accueil du public : Lundi au vendredi de 9h à 17h30.
Consultat° jeunes consommateurs : Mercredi de 15h à 19h à la maison des adolescents de Nancy: 14 rue François de Neufchâteau,
Substitution : Consultation méthadone : Lundi de 9h - 16h30. Les mardi, mercredi et vendredi de 9h à13h.

Retour à la liste