Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Comment lui faire comprendre qu'il a un problème d'alcool ?

Par Tototata

Bonjour mon mari et moi avons deux enfants ,et que je me souvienne il a toujours bu tt les jours mais depuis quelque mois la quantité augmente au début c'était 1 litre de whisky par semaines maintenant il est passer a 2 sans compter la bière et tous le reste s'il n'y a plus de whisky :( sont comportement est devenu de plus en plus agressif verbalement et ses nerfs sont à vif ,ok on a quelque petit problème extérieur mais je pense que l'alcool est devenu très problématique et très coûteux mais je n'ose même pas imaginer sa réaction si je ne lui acheté pas sa bouteille !!! Je lui es souvent reprocher son problème mais il reste dans le déni ou plutôt dans le faite qu'il ne veux pas comprendre les conséquences :( Si vous avez des conseil je suis preneuse car j'ai peur que la situation ne devienne totalement ingérable . Je précise que tt les hommes de sa famille ont le même problème allant jusqu'à la cirrhose et que c'est copain sont des bon buveurs aussi ,je passe pour une extraterrestre et une rabat-joie :(

Mise en ligne le 31/12/2013

Bonjour,

Votre mari boit et vous ne savez plus comment lui faire entendre que cette consommation est un problème. Il n'est pas possible de forcer quelqu'un à se rendre compte de quelque chose si cette personne ne le souhaite pas, si elle n'y est pas prête.

Dans ce genre de situation, le dialogue reste le principal moyen d'amener, petit à petit, la personne à remettre en question son comportement et sa consommation. Celui qui essaie d'en parler doit le faire sans jugement, sans reproche, car cela a plutôt tendance à envenimer les choses. En effet, se sentir jugé, agressé ne permet pas de se sentir en confiance pour réfléchir au problème et éventuellement le reconnaître.

Cependant, être proche d'une personne qui boit peut être à l'origine d'émotions fortes et diverses. L'inquiétude, le découragement et la colère se mélangent et l'on est de moins en moins disponible pour en parler sereinement. Nous vous encourageons à maintenir le dialogue avec votre mari concernant ses consommations, en lui faisant part de vos inquiétudes et en l'invitant, sans l'y contraindre, à réfléchir aux raisons qui l'amènent à boire de cette façon. Il se peut que le cheminement de votre mari par rapport à tout cela prenne du temps, et l'entourage dans ces cas-là est impuissant pour accélerer ou déclencher les choses. Il est alors important que chacun prenne soin de soi et soit attentif à ce dont il a besoin pour supporter la situation.

Il existe des Centres de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) qui accompagnent les personnes confrontées à un problème de consommation et de dépendance (pour eux-mêmes ou pour quelqu'un de l'entourage). Vous trouverez les adresses proches de chez vous ici, n'hésitez pas à contacter l'un de ces centres si vous en ressentez le besoin.

Pour d'autres informations, ou tout simplement pour en parler de vive voix, vous pouvez nous appeler au 0980 980 930 (Alcool Info Service, appel non surtaxé et anonyme depuis un poste fixe, tous les jours de 8h à 2h du matin).

Cordialement.

Retour à la liste