Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Témoignages de l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Un homme adorable

Par Angie1813

Alors, je vais commencer par le début. J'ai 40 ans et 2 filles magnifiques. Après m'être séparé de leur père qui était violent, j'ai décidé de vivre pour moi et mes enfants. Je suis restée célibataire pendant 9 ans. Puis j'ai fait la connaissance d'un homme formidable, doux, attentionné et un bon père car lui aussi a 2 filles. Nous sommes très vite tombé follement amoureux. Pendant 1 ans, on se voyait 1 semaine sur deux car il vivait dans une autre ville et il a la garde partagé de ses enfants. Les semaines sans lui étaient difficiles et aussi bien lui que moi le vivions très mal. Au départ, je n'avais pas vraiment d'inquiétude car il savait trouver les mots et puis de plus en plus souvent, il sentait l'alcool. Je lui en parlais et bien sûre il trouvait toujours les mots et moi tellement amoureuse, je le croyais à chaque fois. Il a admis son alcoolisme et à même été voir un addictologue. Nous avons fini par emménager ensemble, il m'avais dit qu'une fois sous le même toi, il n'aurait plus de raisons de boire et je l'ai cru, voyant les efforts qu'il faisait. Mais malheureusement et comme vous vous en doutez, il ne s'est pas arrêté et c'est même pire. Il est toujours aussi attentionné et me montre chaque jour son amour, même quand il a bu mais il devient incohérent, collant et repoussant. Cela fait un mois que nous vivons ensemble et un mois qu'il repousse la reprise de son travail, il est seul toute la journée à la maison et je ne peu rien faire. je suis désespéré. Il boit tout les jours, me ment, cache ses bouteilles de vodka. Je l'aime comme je n'ai jamais aimé au paravent, j'ai envie de l'aider mais je ne sais pas comment faire. J'ai même un doute sur cette histoire d'addictologue. Je suis perdu et je m'en veux de faire vivre ça à mes filles qui on déjà du abandonné leurs amies et leur collège. Je suis de nature positive et jovial et depuis un mois j'ai perdu la joie et l'espoir. Voilà mon histoire.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste