Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Témoignages de l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mariée à un alcoolique

Par Scholastique

Je suis mariée à un alcoolique. Il a 57 ans et boit au minimum 1/2 litre de pastis tous les jours sans compter le vin et les digestifs. Sa consommation augmente de mois en mois. Il dort tous les soirs sur le canapé. Nous n'avons plus de vie commune. Il ne s'occupe plus de rien à la maison et ne gère que son approvisionnement en alcool et la disparition des bouteilles vides. Il est dans le déni complet et en parler le rend très agressif. Je n'ai plus de vie car c'est devenu pour moi une obsession et je ne sais plus quoi faire de ma vie avec ce fléau. J'ai besoin d'aide !

Commentaire du modérateur

Bonjour,

Merci de votre confiance et d'avoir bien voulu déposer ce témoignage ici. Malheureusement la rubrique "témoignages" ne permet pas les échanges et ne permet pas à nos écoutants de vous répondre non plus. Cependant vous avez fait là un premier pas pour chercher de l'aide et il convient de le continuer. Voici une réponse rapide mais je vous invite soit à appeler notre ligne d'écoute au 0 980 980 930 (tous les jours de 8h à 2h), soit à déposer votre histoire dans le forum pour l'entourage où d'autres internautes auront alors la possibilité de vous répondre, soit peut-être aussi d'utiliser notre chat (l'après-midi) ou notre rubrique Vos Questions/nos Réponses ou peut-être à utiliser plusieurs de ces services si vous préférez.

Vous n'êtes pas seule dans cette situation et oui, effectivement, beaucoup de conjoints souffrent énormément de l'alcoolisme de la personne avec qui elles/ils partagent leur vie. Vous pouvez recevoir de l'aide en tant que proche notamment auprès d'un Centre de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA). Le CSAPA vous recevra gratuitement sur rendez-vous et vous pourrez aussi bien y vider votre sac sur ce qui vous arrive qu'y glaner des informations sur ce que vous pouvez essayer de faire ou pas. Vous trouverez les coordonnées du CSAPA le plus proche de chez vous en utilisant notre rubrique Adresses utiles.

Des associations aident aussi les proches. C'est notamment le cas de Al-Anon France : http://al-anon.fr/

Dernière petite remarque mais ce n'est pas le lieu pour en parler longuement : votre mari n'est pas tellement dans le "déni" - il sait très bien quel est son problème - mais il s'abandonne à son alcoolisme et se montre incapable d'affronter ce problème et d'en discuter avec vous. Il a sans doute très honte de ce qu'il fait et la honte aggrave son alcoolisme. Dans cette situation, si vous tenez le coup et avez encore envie d'essayer de faire quelque chose, votre aide commence par "comprendre" réellement son état dans le sens d'être "compréhensive" et surtout de mettre des mots sur ce qui se passe mais sans le juger et sans chercher tout de suite la solution. "Actez" en mots d'abord ce qui se passe, encore et encore, pour lui et pour vous : ce qui se passe à la surface mais aussi ce qui se passe en-dessous, c'est-à-dire sa souffrance et la vôtre mais sans les lui reprocher si possible. Avec l'aide d'un professionnel d'un CSAPA vous verrez mieux ce dont il s'agit.

Cordialement,

le modérateur.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste