Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Témoignages de l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

JE N'EN PEUX PLUS

Par marguerite1

Je n'en peux plus.

Depuis près de 2 ans maintenant, j'ai recueilli mon fis de 49 ans non seulement alcoolique mais aussi en addiction de cannabis... Il avait tout : une maison, une femme, 2 enfants, un travail avec un bon salaire. 3 accidents graves (routier, usine, etc.) ont fait qu'il a prit beaucoup de médicaments n'importe COMMENT, plus, 2 ans de rééducation avec d'atroces souffrances, ont fini par le faire tomber complètement dans les addictions.

Quand je l'ai recueilli, c'était un SDF. Il ne se nourrissait plus, prenait des médicaments, il avait une plaie dans le dos de plus de 50cm qui gangrénait. Le chirurgien l'a sauvé in extrémis. Il a de l'asthme chronique. Je ne savais pas ce que c’était le sevrage… des nuits entières debout… plusieurs fois aux urgences (plus de 8 H d’attente) sans compter qu’il voulait sauter du 3ème étage. Je le fais suivre par un professeur psychiatre à Paris qui lui a prescrit le Baclofène. Cela a fonctionné (avec quelques dérapages) pendant plusieurs mois. Mais depuis un mois maintenant. Je sais qu’il a repris ses addictions. Il est violent, il a trouvé les fournisseurs de cannabis et d’alcool dans ma ville, je suis allée les voir pour leur dire que mon fils risque la mort à cause de son asthme, mais la plupart n'ont aucun scrupule.

Je suis son chauffeur (je l’emmène partout à 50 km de mon domicile : Pôle emploi, sécurité sociale, son fils qu’il voit tous les 15 jours) son infirmière, sa secrétaire, la cuisinière, les courses, etc. En un mot je suis CONCHITA. Je n’ai plus de vie personnelle, je consacre tout mon temps à lui et ses deux enfants. J’ai fait une demande de logement pour partir en Savoie mais je ne sais pas quoi faire de lui. Des personnes avisées m’ont fait comprendre que je n’étais plus en mesure de l’aider ! Question finances, pendant 2 ans il était entièrement à ma charge mais maintenant qu’il a un peu d’argent, il m’aide financièrement.

Mais c’est cette violence verbale et limite physique qui me fait peur. Je suis obligée de m’enfermer dans ma chambre, la police est venue deux fois, ils veulent que je porte plainte. Je pense qu’il ment au professeur qui le suit (mais moi, je le mets au courant de tout). Le professeur me dit qu’il ne peut rien faire. Quand il est dans cet état, il me dit de l’emmener aux urgences…

Je vais devenir folle ! Sa sœur en Moselle n’en voulait pas à Noël car en juillet dernier nous étions chez elle, il s’est très mal conduit. Son frère ne veut plus en entendre parler… Au secours !

Je n’en peux plus !

Rose

Commentaire du modérateur

Bonjour Rose,

Vous n'êtes pas seule dans cette situation de devoir tenir à bout de bras un proche dépendant et violent. Vous pouvez être aidée. Appelez notre ligne d'écoute pour en parler. L'espace des témoignages ne permet en effet pas de réponses.

Cordialement,

le modérateur.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste