Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Témoignages de l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Dommage colatéral

Par 1005535

Depuis quelques jours, il a avoué.....

J'ai écrit une lettre sur laquelle je lui disais "hé oui, tu es alcoolique" et après avoir lu, il m'a dit "OUI....".

Je n'étais pas surprise. Un alcoolisme complètement caché mais je m'en doutais depuis 8 ans sans vraiment me l'avouer. J'étais moi aussi dans le déni et pourtant durant ces 8 années notre couple bas de l'aile et je me suis repliée sur moi même. Il n'a jamais été violent mais menteur et cela est vraiment difficile à accepter.

Il a rencontré le médecin lundi et moi j'y suis allée aujourd'hui. Le docteur m'a dit "Lui il est malade" et moi.... on me trouve dépressive et on me fait comprendre que je suis un peu fautive.....et qu il faut que j'aille voir un psy, que je prenne des antidépresseurs et que cela serait bien si j'acceptais une thérapie de couple. Mais ce n est pas moi qui suis malade, c'est lui et moi j'ai passé des années à essayer d'arranger les choses et de faire comme si de rien n'était. Je ne suis pas dépressive, je crois, je suis écœurée, dépitée, désabusée, vidée ! Quel accompagnement peut-on avoir pour remonter la pente sachant que je ne suis pas prête à l'aider et que je veux m'aider moi, m'aimer un peu moi même.... Si une de vous peu m'apporter de l'aide, merci par avance.

Commentaire du modérateur

Bonjour,

Merci pour votre témoignage mais précisément cet espace ne permet pas aux autres internautes de vous répondre, contrairement à nos forums. A bientôt !

Le modérateur.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste