Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Témoignages de consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Une prise de conscience tardive.

Par L'idiot

J'ai 38 ans. Je consommait l'âge de 22 ans. Petite dose au départ puis la consommation explose.
Une bouteille de whisky, bière... quotidiennement!!!
Il y a quatre ans, j'ai rencontré une femme et on s'est installer ensemble. Notre fils est né...
Je buvais en cachette. Mais elle a vite compris mon problème. Elle a tout essayé pour me faire comprendre mon problème. Rester, revenir après nos crises, souffrir.... Elle voulait m'accompagner dans un traitement et rencontrer un médiateur conjugal.
Pris dans l'engrenage de l'alcool, je me disais que je pouvais arrêter.
Un période à une consommation modérée, la vie est simple. Et vite. La tentation et la consommation reviennent.
Depuis août, elle m'a quitté. Je me retrouve seul dans un appartement.
Ce week-end est la première garde de mon fils de 4 ans. Vendredi, après son coucher, le moment de la consommation. Ce samedi, gueule de bois, j'ai remarqué que mon fils n'était pas bien ma présence.
Lui. Il me montre une force et un courage pour venir passer le week-end avec son papa sachant que sa mère lui manque.
Et moi, je suis ce papa faible et alcoolique.
Ce dimanche, j'ai pris la décision d'arrêter de boire. D'une pour moi même, deux pour mon fils qu'il soit fier de son papa et trois pour cette femme que j'ai détruit.
La route va être longe et difficile, les habitudes omniprésent. Comment tuer cette solitude??? Plus de force pour le sport, plus envie de sortir voir les amis.
Mais je suis décidé et montrer à cette femme que j'ai compris mon problème même si c'est trop tard.
Vous serez ma force...!!!!
Je laisserai des messages de l'évolution du combat contre cet ennemi...

Déposez votre témoignage

Retour à la liste