Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Témoignages de consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

L'enfer c'est les autres...

Par Mzk

Les gens entretiennent un genre de respect quasi admiratif envers ceux qui arrêtent de fumer. Pour le poivrot repenti c'est une toute autre histoire. il doit s'attendre à traîner toute sa vie derrière lui l'image de l'ivrogne incontrôlable, du dégénéré éthylique passionné d'autodestruction. La catégorie de connards qui te font chier en soirée pour que tu trinques avec eux en se trouvant vraiment très drôles n'a pas le même discours lourdement insistant face à un ex clopeur. Le " C'est bon mec, détends-toi un peu, fume une petite clope, juste une " est totalement inconcevable...


- " Et sinon vous faites quoi dans la vie ? "
- " J'arrête de boire. "

Lutter contre la plus sournoise des forces du mal peut légitimement être considéré comme une activité à plein temps. Paul était salarié de son entreprise, son CDI signé à vie avec le pire des employeurs, l'abstinence. Le refus catégorique d'offrir de sa personne aux joies abreuvées des grandes festivités lui conférait une image, au choix, d'acariâtre, de musulman radical, de femme enceinte ou tout simplement de connard moralisateur. Ses amis le comprenaient et le soutenaient, les autres pouvaient disparaître, ils ne laisseraient pas plus de trace que la bave volatile d'un crapaud jaloux.

- " Non mais je voulais dire au niveau professionnel ? De quoi vivez-vous ? "
- " Je transforme vos fonds de bouteille en énergie cristalline "
- " Ah ?! Et ça consiste en quoi ? "
- " Je rattrape les conneries de Jésus et retransforme le vin en eau. C'est pas rien le boulot de prophète. "

La bonne parole pour qui voulait bien l'entendre. Donner un sens à la merde trop longtemps accomplie en essayant de partager ses douloureuses expériences. Pas de jugement ni de doigt pointé sur les conséquences d'un comportement alcoolique. Chacun est libre de faire ce qu'il veut ( même si sous l'ivresse de la non modération c'est plutôt chacun peut être rabelaisien, dans la mesure fragile de ce qu'il peut. )

Déposez votre témoignage

Retour à la liste