Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Témoignages de consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

A la bière comme mise en bière

Par votrepseudo

Bonjour à tous,

C'est bien étrange d'écrire sur un site pour se faire aider en ayant à côté de son ordi une bière à 10:13 du matin. Comme je l'ai dit dans ma présentation, je vais sur mes 23 ans, et je bois tous les jours, toute la journée, des quantités de bières. En l'espace de deux ans, j'ai cassé ( suite à l'alcoolisation) 1) une télé 2) une vitre 3) deux téléphones 4) le moral de ma compagne 5) peut-être notre couple 6) les liens avec ma famille .
Je ris jaune après ce constat.
A cause de mes troubles anxieux, je ne suis pas en capacité de travailler, ou d'étudier; ancienne élève dite "brillante" ( si mes profs et camarades me voyaient, ils penseraient que je brille de médiocrité), j'ai tout le temps de picoler et re-picoler. Ne pas être apte au travail a été une grande frustration, c'est un facteur important dans mon système et c'est une des raisons qui me poussent à boire.
Aujourd'hui, je n'envisage pas un jour sans alcool. Les symptômes du sevrage, même , m'effraient. j'ai bien tenté une fois de ne pas boire avant 18h, mais j'ai cru devenir moitié folle.
Je ne parviens plus à manger, je dors tant et plus sans trouver le repos. J'aimais lire, je ne lis plus. J'aimais dessiner, je ne dessine plus.
J'ai le sentiment qu'il y a devant moins une montagne de jours mornes, que je vais écouler tranquillement dans mon coin avec mes bières et mes clopes.
Je vis avec ma compagne, - elle a supporté ce qu'il y a de supportable et d'insupportable. Si je ne change pas, je peux dire bye bye à la belle vie que l'on s'était imaginées. Malgré sa présence et son soutien exemplaire, je me sens d'une solitude infinie et, malchance, je suis une indécrottable casanière, ce qui ne pousse pas à faire autre chose que de rester chez soi à se morfondre. Les rencontres saines, je ne sais pas ce que c'est, les amis non plus.
Voilà pour le témoignage. Je ne sais pas pourquoi j'écris ici, ni qu'attendre de ce site, mais j'avoue que ça fait du bien de causer de son petit mal bien à soi.
Je remercie ceux et celles qui auront la patience de me lire.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste