Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Votre conjoint face à votre alcoolisme

Par Titia56

Bjr, j ai 37 ans je bois depuis plusieurs années ... Tirs en cachette mais je ne dupe que très rarement ... Je voudrais savoir vous mesdames comment votre conjoint réagit face à votre alcoolisme ... Merci à celles qui me répondront

Fil précédent Fil suivant

6 réponses


Sophie73 - 06/01/2016 à 15h32

Bonjour Titia,

J'ai 42 ans. Je bois régulièrement, pratiquement tous les jours, souvent avec excès.
Je ne sais pas m'arrêter.
Bien souvent c'est mal à la tête et trou noir le lendemain.
La position de mon mari m'interroge. C'est un peu un tabou entre nous.
Les lendemains de soirées trop arrosées, je ne veux surtout pas qu'il m'en parle. Souvent il reste très soft : "tu as un peu trop bu hier non ?", "tu te souviens d'hier ?" Je change vite de sujet, ou je minimise, ou je m'énerve "oh c'est bon, lache moi !"

Je sais que j'ai un problème avec l'alccol. Mais je refuse de l'admettre. Je suis incapable de l'avouer à qui que cela soit, ni d'en parler avec mon mari.

Régulièrement je m'abstiens pendant plusieurs jours et je m'en vante auprès de lui "tu vois que je ne suis pas dépendante, j'arrête quand je veux !".

Ce qui me questionne dans son attitude c'est que c'est souvent lui qui me propose un apéritif, me ressert verre sur verre en soirée, ou me verse le contenu de son verre dans le mien.

Pourquoi fait-il cela ? Je suis bien incapable de répondre ni de lui poser la question.

C'est pourtant un mari adorable et aimant. Je ne sais pas si il souffre de mon attitude vis à vis de l'alcool.

C'est compliqué....

Comment fait ton conjoint ?
Bon courage
Sophie

mamita - 15/01/2016 à 12h10

bonjour,

Moi pour ma part, quand je buvais, je le faisais en cachette car il n'y a jamais eu d'alcool chez nous.
Mon conjoint s'apercevait de mes changements d'humeurs mais par amour je pense qu'il à passé outre et a préféré croire que certains médicaments me mettait de bonne humeur.
Pour lui , pour moi et mes enfants je m'en suis sortie SEULE. En effet, quand je les regardais, je me disais qu'ils ne méritaient pas d'avoir une femme alcoolique et une maman fragile au point de ne pas supporter leur présence que sous l'emprise de l'alcool.
Ils méritaient d'avoir une maman et une femme comme les autres qui leur montre le bon exemple et dont ont puissent etre fiere.

Ton conjoint ose t-il t'en parler ou a t-il peur que tu te faches?

baseema mina - 05/06/2016 à 09h11

bonjour les fille vous avait de la chance et vous avai des conjoint en or moi si le mien avai un peu de compation d attention et d ecoute je pense que j aurai pu me soignée mais hélas j ai commencer a boir parck je ne suporter plus son comportement et lui devan ma detress et ma faibless a preferer me quittée

Pfou - 07/06/2016 à 19h42

Bsr sophie.
Je fais court et cash. Pas pour heurter ni te juger crois le bien.
Pose toi les questions du pourquoi tu prends de l'alcool etc...
Si tu te sens perdu tu consultes un psy et ou une aide avec un adicctologue.

On attend de tes nouvelles inutile de le préciser !

Ps: bon sang ! -je ma laisse allez la- arretez moi cette saloperie !

FredMell - 20/07/2016 à 17h51

Bonjour,
Je suis personnellement en couple avec ma compagne depuis 4 ans.
Je considère qu'elle boit trop (environ 30 à 40 verres par semaine, et un peu tous les soirs), en sachant que moi-même je bois environ 10 à 20 verres par semaine (mais quasi exclusivement le week-end).
Elle nie être dépendante à l'alcool, prétend rechercher uniquement le côté convivial, et s'appuie par exemple sur le fait qu'elle a eu une totale abstinence pendant la grossesse de notre fille en 2015 (elle buvait tout de même de la bière sans alcool).
Nous partageons régulièrement des apéritifs et du vin à table, sans que cela me pose problème.
C'est plutôt ses verres "hors de la maison" qui me gênent (chez son ex ou sa meilleure copine, que je considère tous les 2 comme des alcooliques).
Voilà pour mon témoignage.

happygroumph - 21/07/2016 à 08h13

Mon conjoint vient de me quitter.
Pour ma part, je le sentais au départ embarassé, et le matin je me réveillais de bonne humeur, sauf s'il m'en parlait, ce que je refusais.
Nous sommes tous deux de bons vivants.
Il a essayé de me mettre des ultimatums quand il a découvert que je buvais parfois dés 10H du matin en faisant le ménage.
Je lui mentais, il se mettait en colère et quittait la maison.
Je comprend ton désarroi et te soutient.

Répondre au fil Retour