Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Volonté et abstinence totale

Par Yodasun

Bonjour a tous et toutes.
Aller je me lance , après avoir lu beaucoup de temoignages , a bientôt 50 ans , j ai pris conscience de mon addiction alcoolique.
Cela fait un peu plus d'un an que je fréquente un centre d' alcoologie.
Dans ma jeunesse , la consommation était occasionnelle et festive , plus les années passèrent , plus la consommation s' intensifiait sans vraiment m' en rendre compte , pour moi tout était normal.
Après le décès de mon père , je consommai de plus en plus.
Après une période depressive fin 2013 et une hospitalisation en psy , je pensais être sorti de cet enfer, mais après quelques mois d'abstinence , grosse crise d'angoisse, reconsommation, black out et urgences et premier rendez-vous vous avec une infirmière alcoologue.L'erreur pout moi a été de ne pas continuer le suivi etant donné que je consultai un psy avec traitement qui suit (antidépresseur, anxio et somnifères).
Je pensais pouvoir reprendre une consommation contrôlée et occasionnelle, grosse erreur , les années suivantes la consommation s' est aggravée et oui la maladie était la et je voulais pas l' entendre.
Maintenant , depuis janvier 2016 , après une énième vuite et dispute avec ma femme , je me suis retrouvé seul pour le nouvel an et la le choc , soit je continue z m' enfoncer ou c ' est la rupture..
J' ai revu mon psy et mon médecin a recontacter le centre d' alcoologie et maintenant je vois régulièrement un addictologue , je participe a des activités (gym , groupe de parole , artherapie ) et cela me fait vachement du bien.
Par contre petite rechute en cours d' année, direction les urgences et depuis je suis sous naltrexone.
Tout ça pour vous dire qu' il ne faut rien lâcher et toujours être vigilant.
Par contre , il m' arrive de reconsommer légèrement, mon but final etant l'abstinence totale (comme la cigarette , je refumais une de temps en temps et maintenant fini ) j espère qu'il en sera de même pour l alcool( aujourd'hui j'en suis a mon 16e jour d'abstinence) etje sais que le moyen pour guérir de l'alcoolisme est l'abstinence totale mais que le chemin est long.
Voila mon histoire , merci d'avoir pris le temps de me lire et bon courage a tout le monde pour vaincre cet ennemi



Fil précédent Fil suivant

10 réponses


Yodasun - 17/02/2017 à 18h52

Bin voilà , aujourd'hui coup de blues et petite reconsommation , légère j'ai pas su finir la bouteille de rosé ,grosses nausée et mal au crane et culpabilité et voila je remet le compteur a zero, j en suis dégouté , j espère que c' est la dernière fois , l' abstinence totale j espère y arriver , arrêter et ne pas reprendre est un combat difficile . Bon courage a vous

Profil supprimé - 20/02/2017 à 11h35

Bonjour
pour moi aussi deuxiéme tentative ,trois jours sans boire puis rechute
je recommence J4 ce matin
abstinence totale
car une seule goutte me fera replonger!
courage à vous
élise

Yodasun - 08/03/2017 à 20h51

Bonsoir a tous et toutes
Aujourd'hui reconsommation légères (2 bieres fortes)j'en suis perdu , je n'ose en parler tant je me déçois , l'abstinence totale est illusoire mais j'aimerai tant y parvenir , j'ai bientôt rdv avec mon psy et addictologue et j'ai honte d'aborder le sujet. Le fait de boire me rend malade mais c'est dur de résister au démon. Et vous elise j'espère que vous tenez le cap. Bon courage a tout le monde

salmiot1 - 09/03/2017 à 19h11

Bonsoir ,

Ce que je peux vivement vous suggérer pour ne pas ou plus succomber aux tentations du poison-alcool est de ne surtout plus rester seuls avec votre problème. Il existe des associations , des forums où vous pouvez trouver plus d'aide encore si même je constate avec plaisir que ce forum puisse servir de tremplin vers une vie meilleure .
Bon courage à vous, ne cédez pas au découragement et une fois encore ne restez pas seuls .
L'union fait la force .

Yodasun - 14/06/2017 à 20h30

Voila aujourd'hui petite rechute et j'ai besoin de le partager . Après une hospitalisation en hp pour me remettre les idées en place (tentative de suicide) , j'étais abstinent depuis plusieurs mois , malgré un suivit psychiatrique et addictologue on est a l' abri de rien.Comme on dit faut rien lâcher mais qu' il est dur ce parcours, j' ai lu pas mal de témoignages et je me rend compte que le combat est difficile pour tout ceux qui sont confrontés a ce maudit poison
Bon courage a tous

roland59 - 15/06/2017 à 17h57

Bonjour , nouveau ici. J'espère que toute personne addict à l'alcool trouvera une porte de sortie définitive en restant en bonne santé.Perso je me considère comme addict à l'alcool après ma journée de travail.Le créneau est assez court , je bois de l'alcool entre 17h00 et 19h30. Une bouteille de porto et une bouteille de vin à table.Le reste du temps de l'eau plate, gazeuse ou citronnée et plus rarement du coca 0.Les autres alcools me laissent indifférents.Bizarrement je n'ai le lendemain aucun mot de tête mais juste de la fatigue parce que le foi ne peut synthétiser l'alcool consommée et laisser l'organisme récupérer.Parfois je bois deux bouteilles de porto , toujours pas de migraine le lendemain , je me sens dispo mais lorsque je prends le volant après un moment je ressens comme des vertiges qui pourraient me faire perdre le contrôle de mon véhicule sur l'autoroute.

Yodasun - 04/09/2017 à 19h55

Bonjour , aujourd'hui encore unr petite rechute , pas alcoolisé a en tomber mais marre de cette addiction qui fait de moi un esclave malgré l'aide médicale et familiale , je peux être abstinent pendant plusieurs semaines et d'un coup crac , l'abstinence est vraiment difficile mais j'espère y parvenir un jour, c'est mon but , bon courage a vous tous et toutes qui se bat contre cette addiction

Rhumophil - 05/09/2017 à 19h36

Bonjour à Toutes et tous,


L'alcool, j'aime ça, a tel point que j'aime boire depuis l'age de 20 ans. Aussi lointain que je m'en souvienne, j’ai toujours aimé l'alcool ou le vin . Déjà à 13 ans, j'allais boire au cul de la barrique de mon père, alors aujourd’hui à 62 ans, j'en ai ingurgité des litres et des litres, et de tout, avec une grosse préférence pour le Rhum.
A un litre de Rhum par jour , ça commence à faire beaucoup.

Je me targuais de pouvoir m’arrêter quand je le souhaitais , ce qui marchait pour 3 mois environ en abstinence totale.
Mais comme me disait un médecin, oui, mais vous y revenez à chaque fois avec cet air de reproche. Merci à lui.

Depuis le samedi 2 septembre, je réessaie, avec la bonne intention d'y parvenir. Mon médecin ne veut rien me prescrire, je n'ai pas envie de réunion x ou y , aussi ais je développé ma propre thèse pour parvenir au résultat.

D7s que le besoin s'en fait sentir, je crie dans ma tête, ou tout haut: ta THESE, et je me la répète:

Le T pour teint. A force de voir ma gueule d'alcoolo toute rouge, mon nez tout bleu, je me regarde chaque jour qui passe et déjà il y a de l'amélioration.

Le H pour Honneur, car j'ai le mien, ou pour Honte, vis à vis de mes enfants.

Le E pour économie, car 3 l de Rhum par mois, le budget s'en ressent!

Le S pour Santé, j'imagine que ça ne peut aller que dans le bon sens ( appétit, je ne mangeais plus que du Rhum et devenait anémique.


Le E pour Énergie, effectivement ca change les choses, l'abstinence d'Alcool.

Une fois passé la thèse en revue, l'envie a disparu.


Alors pourvu que ça dure!

Amitiés à toutes et tous.

Yodasun - 14/11/2017 à 18h16

Bonjour a tout le monde
Encore reconsomation aujourd'hui , je tiens entte 15 et 30 jours maxi sans rien , pouffff , malgré mon suivit j ai du mal a tenir plus .La je suis reparti sous naltrexone et j'espère tenir plus longtemps , j'ai lu pas mal de témoignages et je me rends compte que l'abstinence est un combat pour tout le monde.
L' abstinence est un combat quotidien , bon courage a tout le monde

Répondre au fil Retour