Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Problème très grave sur l'abus d'alcool

Par jb91

Bonjour,

Je tiens à exprimer sur ce forum les conséquences qu'à l'alcool sur moi-même et j'aimerais que vous m'apportiez des solutions.

Je me présente: jeune ingénieur (depuis 2016) qui a commencé à boire depuis 2014 , du fait de l'angoisse liée aux examens, à mon avenir suite à la fin de ma formation.

En sachant que ma spécialisation se porte dans un des secteurs industriels français, mais qui est en crise.... j'ai galéré à trouver mon premier job (10 mois après la fin de ma formation)... pendant ce laps de temps, j'ai bu de façon excessive (jusqu'à 3 litres de vin par jour) ... la peur de l'avenir (chômage) est la cause de cet abus d'alcool.


Au bout de 5 mois dans ma société, celle-ci s'est retrouvée en faillite et je me suis retroué sans emploi... Depuis, je bois beaucoup car la peur d'avoir fait de hautes études et me retrouver à la rue m'angoisse terriblement malgré le fait que mon CV intéresse de nombreuses sociétés (15 appels reçues chaque jour).


Si vous pouvez m'aider à aller mieux et à réduire cette consommation d'alcool, j'en serais très heureux, merci de m'avoir écouté.

A bientôt, JB.

Fil précédent Fil suivant

4 réponses


Rodrigo - 24/11/2017 à 10h27

Salut JB

Je ne pense pas pourvoir t'aider à aller mieux.
Il y a en revanche des gens dont c'est le métier, compétents. Commence par aller voir ton médecin pour qu'il t'indique si possible un alcoologue qui te suivra et lui t'aidera.
Ils ne te jugeront pas au contraire.
Concernant les angoisses il faut que tu te rappelles que plus tu bois, plus tu y seras sujet c'est un cercle vicieux que j'ai bien connu.
J'ai commencé à boire pour résoudre mes probleme d'angoisse. Mais il me fallait de plus en plus d'alcool pour être apaisé. Et plus je buvais, plus j'avais des crises d'angoisse.
Ces gens vont t'accompagner, te proposer des solutions pour à la foi traiter ton angoisse et aussi traiter ton problème d'alcool.
Ne laisse pas tomber, pas maintenant, tu peux le faire, tu vas le faire.

A te lire
Rodrigo

jb91 - 24/11/2017 à 10h55

Salut Rodrigo,


Je te remercie amplement de m'avoir indiqué la démarche que je dois suivre.


Au préalable d'aller voir ce type de personnel de santé, je dois te préciser que j'ai déjà fait durant mon dernier stage long: un passage à Saint Anne. J'ai été ensuite suivi par une cousine qui faisait des études dans la psychologie, cela m'a bien apaisé un certain temps.

Je travaille dans un domaine ou il y a beaucoup de pression, du fait de la rigueur qui y règne (précision: nucléaire).

Et depuis que je suis là dedans, je bois beaucoup: peut-être est-ce les conséquences conjuguées à la fois de la crise dans ce milieu et surtout de la pression qui m'ont rendues alcoolique ?


Je m'auto-contrôle dans la boisson, du fait que j'ai une qualité d'intelligence qui me le permet; j'ai appris à boire mais à me contrôler pour effectuer mon travail : étant dans la fonction de type cadre je sais me gérer : mais là, après la perte de mon emploi, je n'arrive plus à reprendre confiance en moi et du coup, je bois sans m'auto-contrôler.... .

Flo66 - 24/11/2017 à 14h54

Bonjour Jb,

Je me joins aux conseils de Rodrigo, a qui je souhaite la bienvenue et que je remercie pour sa participation blunk


En parallele je te donne quelques reflexions...

Tu as tres bien ciblé que l alcool est un anxiolytique. C est ce qu il fait dans nos petites tetes entre autre, il endort des centres de vigilances. Donc oui dans un premier temps il apaise les anxietes, les angoisses. A force de conso, il devient anxiolytique. La fenetre ou on est bien, l effet 3,4 verres, se reduit sans cesse et on se retrouve pris dans des angoisses, de la depression, un mal etre general.


Cela ne va pas etre facile tout de suite mais tu peux voir ton type de conso comme le signal de quelque chose qui peine a trouver des equilibres en toi.
L anxiete etait la avant l alcool non?

Peut etre depuis plus longtemps que tu crois tu accompagnes poussees d anxiete avec alcool, lors de fetes par exemple, l alcool est la on ne se pose pas la question car ca va, mais s il n etait pas la que ressentirait on?

Alors c est un reflexe facile a prendre, parce qu inconscient, culturel. On s en fait un bouclier..

Le but du "jeu" est peut etre d apprendre a changer ce reflexe, en plus du fait de se liberer de la dependance au produit. Trouver d autres choses qui puissent apaiser cette anxiete...


Plutot que d intelligence, je parlerai d equilibre la aussi pour la non conso, ou la conso geree au boulot.

Deja en etant au taf tu t enleves une part d anxiete quand a l avenir, le chomage etc... Et puis cela te permet de te focaliser sur autre chose que tes angoisses ou l alcool, cela amene un regard positif sur soi, un lien social plus riche, une expression de toi dans une activite que tu aimes etc...

Un des problemes est que ces equilbres restent un peu fragiles et dependent de l intensite de la conso avant. Si a 10h tu as les mains qui tremblent tu n as pas trop le choix, tu" gereras" parce que ca sera une biere dans un premier temps, elle mettra juste bien mais tu auras pertubes tes equilibres precedents. Ca penchera un peu plus du cote alcool.


En tout cas tu as fait une chose importante, ne pas etre dans le deni et venir chercher des idees de solution.
Bravo a toi blunk

Et courage pour les pas a suivre.

Bonne journee

Flo66 - 26/11/2017 à 17h51

" A force de conso, il devient anxiolytique. "

Je voulais dire anxiogene happy il accroit l anxieté...

Répondre au fil Retour