Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mon témoignage - 3 mois d'arrêt après 10 ans de consommation

Par Soleil92

26 réponses


salmiot1 - 13/10/2017 à 15h21

Bonjour Ted , bonjour Soleil, bonjour Flo ! Bonjour à toutes et à tous.

Bravo pour tes quatre jours Ted ; faut un début à tout . Paraît que ce sont les cinq premiers jours les plus difficiles ". Je ne me souviens plus très bien . Puis-je aussi t'inviter à rejoindre le forum" de l'Ombre à la Lumière qui est un forum A.A. où tu seras moins seul que jamais . Ouvert jour et nuit, tous les jours de la semaine .Sommes des dizaines à nous entraider quotidiennement et avons la chance d'avoir de nombreux jeunes abstinents. L'union fait la force Ted et ensemble, sommes bien plus forts pour contrer les méfaits de l'alcool . Bien sûr , je t'invite aussi à partager sur ce forum et peut-être à ton tour auras-tu la chance d'aider d'autres alcooliques à se rétablir et à se libérer de ce poison qui détruit tout . N'abandonne pas le CSAPA et cherche de l'aide tout où tu peux. Le jeu en vaut la chandelle .
Tu es en obligation de soins dis-tu mais si tu concevais ton abstinence comme une libération et non comme une privation . L'alcool m'obligeait à boire et les efforts que j'ai faits pour ne plus prendre le premier verre ont été payants. Je me sens vraiment libéré .


salmiot1

Soleil92 - 22/10/2017 à 23h18

Bonsoir les amis,

Comment allez vous ?

Je vous embrasse fort

Soleil

IteMissaEst - 09/11/2017 à 13h29

Bonjour Soleil92

Je débarque tard sur ton fil.

En fait j'ai un peu décroché du forum par manque de temps. Comme j'en ai retrouvé un peu je m'y remets...

Quel beau témoignage. Que de similitudes avec mon expérience. Comme toi pas assez alcoolique aux yeux de certains, pour moi mes proches.

N'en pouvant plus de me voir et de subir les lendemains difficiles j'ai stoppé toute consommation depuis 14 mois, le 1er septembre 2016. Seul.

Certes les débuts ont été délicats mais ça en valait vraiment la peine. Je REVIS. Ce ne sont pas les occasions ou les désillusions qui ont manqué pour replonger ces 14 derniers mois mais pour rien au monde je ne veux zéroter mon compteur d'abstinence !

J'espère que tu gardes le cap !

@u plaisir de te lire !

Jfcouturi42 - 15/11/2017 à 13h02

Bonjour,
Superbe témoignage qui donne de la force. Moi je suis en phase de sevrage. Je le fait pour les mêmes raisons pour ma femme et mes futurs enfants.
Encore merci pour ton témoignage.

Kris9 - 22/12/2017 à 13h46

Bonjour Soleil. Je suis nouvelle. Votre témoignage m'a profondément boulversé. Ce que vous décrivez est ce que je vis au quotidien. Je me sens tellement seule. Ma mari n'arrive pas à m'aider. Et dans mon entourage personne ne le pourrait puisque j'ai honte d'en parler. J'ai reçu les résultats d'analyses et mon foie est touché. J'ai 47 ans, Je suis maman de 3 grands enfants. Je suis de nature dynamique, sportive, heureuse et sans soucis majeur en apparence. Mais si l'on gratte un peu sous cette carapace il y a une femme qui a plusieurs soucis et qui essaye d'oublier cela chaque soir avec 1/2 Ou 3/4 d'une bouteille de vin. (Je bois régulièrement depuis plusieurs années) Cela fait bien longtemps que je n'ai pas passé un soir sans boire. Je n'arrive plus à me contrôler et je ne peux plus me concentrer au travail. Chez moi je délaisse complètement les tâches ménageries. Mon comportement change en négatif. Mon visage commence à être marqué et si je continue comme cela je ne pourrai plus sortir de cette spirale infernale. Je vais me lancer pour de bon. Je vais relire votre témoignage à chaque fois que j'aurais une faiblesse et j'espère y arriver. Merci

salmiot1 - 22/12/2017 à 16h28

Bonjour Kris et bienvenue ,

J'ai cru comprendre que tout comme moi, tu avais un problème d'alcool et que tu désirais t'en libérer, mais que seule tu n'y parvenais pas, d'où ton appel à l'aide sur ce forum . Tu as déjà fait pas mal de chemin en reconnaissant ton impuissance devant l'alcool vu que tu reconnais devoir boire 1/2à 3/4 de litre de vin chaque jour et que tu ne peux t'en passer .

J'ai trouvé ma solution en fréquentant le Mouvement A.A. car seul moi non plus je ne parvenais pas, seul, à gérer ma consommation d'alcool . Comme tu le sais, l'alcoolisme est une maladie progressive , incurable et mortelle dont on peut cependant arrêter l'évolution en ne prenant pas le premier verre . Tu as certainement constaté qu'une fois le premier verre de vin ingurgité, tu ne peux te limiter à deux ou trois verres . Tu es en train de perdre la maîtrise de ta vie et tu en es bien consciente .

J'espère que le témoignage de Soleil sera suffisant mais dans le cas contraire , tu as aussi la possibilité de t'inscrire sur un forum A.A. ouvert jour et nuit , tous les jours de la semaine, qui est celui " de l'Ombre à la Lumière ". Tu constateras qu'ensemble, il est bien plus facile de rester abstinent que de continuer à lutter seule contre ce poison. Chez A.A. , rien n'est imposé, tout est suggéré et dans un premier temps il est suggéré de ne pas prendre le premier verre un jour à la fois .

Nous voici à la veille de deux grandes fêtes. Je sais que je les traverserai sans alcool et que je n'en serai pas malheureux du tout .

Fais bien ton abstinence pour toi et toute ta famille en profitera . Ton mari est le plus mal placé pour t'aider et je te félicite de t'être adressée à des étrangers, des malades alcooliques comme toi , pour en sortir.

Vis bien ton abstinence future comme une libération et non comme une privation .

Au plaisir de te lire . Bon courage à toi, aie confiance en toi et aime-toi tellement fort que tu ne voudras plus voir ta vie gâchée par l'alcool .

salmiot1

Soleil92 - 22/12/2017 à 20h11

Bonsoir Krys
Bonsoir à tous
Je suis de retour. Krys : ton témoignage me touche particulièrement. Si je peux aider UNE personne à arrêter de boire, j’en serai ravie. Le 14 décembre dernier, je fêtais mes 5 mois d’abstInence. Or, je suis responsable dans l’événementiel : l’alcool coule à flot, j’ouvre moi même la majorité des bouteilles de vin... J’ai enterré un ami d’enfance il y a 2 semaines. Il avait 40 ans. Avant, je n’aurais pas pu vivre cette épreuve sans alcool. Aujourd’hui, l’alcool fait parti de mon passé. La page n’est pas tournée, elle est brûlée. J’ai fais cela seule, grâce à l’électrochoc du 14 juillet. Mais il semble qu’il soit exceptionnel d’y arriver ainsi. Salmiot a raison de te conseiller les AA. Essais. Ça ne coûte rien

Bibou - 23/12/2017 à 14h46

Bonjour à tous,

Je lis beaucoup de témoignage et je dois admettre que je me reconnais dedans.... fille d'un père alcoolique décédé il y a Le 30 mai 1993 il y a 25 ans et a défenestre Maman le 31 mai 1988 y a 30 ans maintenant en effet je n'avais que 10 ans lors de ce drame... sans compter la violence vécu .... les galères ensuite arrivent foyer etc..bref a 16 ans j'ai commencé à boire consommée de la cocaine j.avais laissé tombé Le lycée je faisait la fête tout le temps puis à 19 je bosse dans une station service toujours sous l'emprise de l'alcool ça tombait bien y avait de l'alcool je buvais donc des canettes de 8/6 bref un an s'écoule te je décide retourner au lycée passer un bac quel qu'il soit mis pourvu qu'il me sorte de la merde et ça marche 2 ans d'alternance obligé de parler de tes addictions pourquoi tu veux revenir en cours qu'elles sont tes rellmenrs motivation etc.... bref je les ai convaincu et ont cru en moi résultat bac avec mention bien mais toujours sous l'emprise de l'alcool et je découvre également t les joies de mon métier puisque je suis maintenant été depuis 20 ans commerciale et sans prétention aucune pour exemple je travaillais dans une grande entreprise de transport depuis 2008 je viens de signer une rupture conventionnelle le 27 nov dernier et j'ai fini 1 erre France de mes résultats en 2014 2015 et 2016 4 éme Europe je suis particulièrement fière de ce parcours mais l'alcool et encore la et voilà maintenant 20 ans que nous avons créé un lien très intime avec mon autre moi qui nait de l'alcool et duquel je veux divorcer.... j'ai 2 beaux garçons de 9 et 8 ans.... si vous saviez le temps que j'ai l'impression d'avoir perdu à consommer ma boisson tous les jours à partir de 18h30 et depuis des années avec des black-out tous les jours ... tu te lèves les matin tu te rappelles avoir voir parler à quelqu'un au telephone enfin ça en devient terrifiant quand tu réalises ce que je fais en ce moment même... j'ai réussi l'abstinence totale durant la grosssese de mes 2 enfants mais j'ai replonger en 2011 ... sachant qu'1 an avant la naissance de mon premier 2006-2007 je suis tombé 1 an dans le crack un jour de mars 2007 je me suis levé j'ai consommé une 10 zaines de pipe de crack mélange à la 1664 et au canaris vers 14 h je panique complètent j'ai l'impression que je suis en train de me perdre définitivement je ne me rappelai plus du prénom de mon ami je ne savais plus conduire en fait je réalisais que je devenais folle je suis parti 1 mois en Afrique en Mauritanie en avril 2007 avec mon cousin qui m'a proposer de m'aider sinon j'allais crever et je n'ai jamais retouché au crack bref si je suis sur ce forum c'est parce que je ne sais paas boire sans me rendre minable, violente dans les parolezs mais aussi dans les gestes et toi " nan mais t'es sérieux là c'est moi qui ai fait ça ça dis ça BLACK OUT TOTAL... en réalité si je compte Le nombre d'heure de black-out en fait je suis morte autant de fois que je vie ... pas de souvenirs, beaucoup de culpabilité de tristesse j'en peux plus je ne supporte plus l'image que je renvoie de moi qui ne me correspond pas mais cet autre moi est beaucoup plus présent que moi même d'ailleurs en y réfléchissant je ne me connais pas puisque tout est biaisé depuis bien 20 ans et j'ai peur de l'avenir... je me suis rendu au cmp de ma ville hier j'ai rdv avec un médecin une infirmière un psychologue jeudi prochain je suis vraiment ravie juste avant 2018 je veux tourner une page définitivement avec la boisson à l'abstinence totale mais j'ai peur de cet autre moi qui demande à vivre et dont je ne veux plus dans ma vie... j'ai la chance de faire beaucoup de sport avant d arrêter de travailler j'´allais a. La salle 4 h semaine et depuis que je ne travaille plus j'y vais 2 h par jour dès 8h45 après avoir déposé les gars à l'école... mais voilà j'ai foutu toute mes histoires de cœur en l'air toutes sans exceptions j'en à assez d'avoir mal à cause de moi et je veux m'en sortir me découvrir d'avantage et être pus présente dans la vie de mes fils bien que nous soyons très complice tous les 3 je sent que je ne donne pas le meilleur de moi aussi pour mes enfants que pour mes proches mes amis sauf au boulot ou la je performe de dingue... allez comprendre ... voilà merci de tous ces témoignage qui m'ont aidés à mettre Le mien en ligne ps 40 ans Le 29 janv 2018....

Hugo34 - 24/12/2017 à 16h54

Soleil92
ton histoire est très émouvante...
merci

Répondre au fil Retour