Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs PDF Imprimer EnvoiMail

Le fil de discussion réservé aux femmes

Par Alcool Info Service

225 réponses


Kezia61 - 31/12/2018 à 22h49

Bonsoir j'ai sauté le pas et j'suis hospitalisé pour en finir avec l'alcool

Lapetiteplume - 03/01/2019 à 11h46

Bonjour, je suis heureuse de pouvoir déposer mon mal être sur ce site. Même si je n'aime pas habituellement embêter les autres avec mes soucis. Mais là, y faire face seule devient trop compliqué. Alors je me tourne vers vous. On avance mieux en se soutenant.
J'ai 47 ans, 3 enfants. Divorcée depuis presque 6 ans. J'ai commencé à boire en cachette un peu avant la fin de mon mariage. Beaucoup de mal être en dépit d'une situation confortable. Au moins matériellement ... J'ai compris vivre dans l'abnégation depuis des années vis à vis de mon couple. Et c'est contraire à mes valeurs. Je suis partie, cela s'est mal passé.
Je suis seule, le papa a bien veillé à me plomber comme il fallait. L'alcool est resté, lui, malheureusement. Il comble les vides et m'aide à fuir.
Mais là, cela suffit. Ce "compagnon" me pèse et m"intoxique.
Demain, je vois mon médecin, j'ai insisté pour que cela soit lui qui s'occupe de moi, car j'ai confiance totalement en lui.
1ère étape.
Je vous souhaite à toutes et à tous une très belle nouvelle année. Jour après jour.
A bientôt.
La petite plume

Moderateur - 03/01/2019 à 12h37

Bonjour La petite plume, bonjour Kezia61,

Soyez les bienvenues ici.

Vous ne nous "embêtez" en aucun cas et nous serons heureux de pouvoir vous soutenir et suivre vos évolutions. N'hésitez pas à revenir en parler ou à utiliser nos différents services : ligne d'écoute ou chat pour "en parler" avec un conseiller dans les moments difficiles, forums - donc - pour partager et se soutenir entre personnes concernées. N'hésitez pas éventuellement à créer votre propre fil de discussion si vous souhaitez vous raconter au long cours.

Vous rencontrerez ici de la bienveillance.

Bien cordialement,

le modérateur.

Moderateur - 03/01/2019 à 12h41

Bonjour Salmiot, bonjour à toutes et à tous,

Au nom d'Alcool info service je vous présente nos meilleurs vœux de santé et de réussite pour 2019. Pour qu'ensemble nous réussissions à surmonter les problèmes, développer notre bienveillance et notre solidarité. Parce qu'à plusieurs c'est plus facile et parce que cela vaut la peine de se battre.

Merci Salmiot pour vos vœux.

Le modérateur.

Profil supprimé - 04/01/2019 à 08h42

Bonjour.
Aujourd'hui, j'ai décidé de m'inscrire sur le site. Cette démarche n'est pas évidente, comme vous le savez. Mais elle est pour moi un premier pas vers une guérison tant espérée.
L'alcool m'a fait perdre mon second compagnon car il ne supportait plus ma violence verbale lorsque j'étais ivre.
Nous avons une petite fille en commun et je souffre de lui avoir infligé cela.
J'ai réussi à parler de ce problème avec mes deux aînés (15 et 12 ans).
J'aimerais retrouver le goût de vivre car depuis la séparation, ma consommation est devenue infernale et, comme vous le savez, l'alcool aggrave la dépression mais ne la guérit certainement pas.

Lapetiteplume - 04/01/2019 à 09h40

Bonjour Kilico, ton message me touche beaucoup. Il fait écho à ma propre situation.
As tu vu un médecin ?
Comment ont réagi tes enfants ?

Je suis, pour ma part, contente de m'être inscrite sur ce site. Partager c'est un 1er pas.
Je te te souhaite une très belle journée.

Profil supprimé - 04/01/2019 à 10h01

Bonjour Lapetiteplume.
Je suis suivie par un thérapeute depuis quelque temps déjà. Mon problème d'alcool a commencé lorsque je me suis séparée du père de mes aînés. En effet, il a rendu la situation invivable à coups de tribunaux et d'enquête sociale ; voire même d'agressions verbales devant mes enfants. Tout cela a duré 5 ans.
Mon second compagnon a voulu m'aider mais il ne se rendait pas compte qu'il était plus dans le jugement que dans l'aide. Et quand on se disputait (hors alcool), il lui est arrivé de me renvoyer mon problème en travers les dents (au figuré bien sûr). Et je peux dire que les mots font bien plus mal qu'une paire de claques.

Mes enfants n'ont pas mal réagi lorsque je leur en ai parlé. En fait, ils s'en doutaient depuis quelque temps déjà. Je leur ai fait la promesse de me sortir de là. Et cette promesse je la tiendrai !

Je te souhaite également une très belle journée.

Kezia61 - 04/01/2019 à 11h54

Bonjour à tous voilà je sors de l hôpital motivée pour ma part le fait d'être encadrée ma beaucoup aidée et une bonne prise de conscience j'ai faillit tt perdre ....Je compte bien me faire suivre et aller au groupe de parole pour la 1ere fois lundi. Je vous conseille vivement de faire comme moi car on se sort pas seule de se cauchemars et notre entourage ne peux pas nous aider...j'ai pas consommé depuis 8 jours courage à vous tous je continuerez à vous suivre et à vous écrire j'espère que 2019 sera pour nous tous ma bonne bizzzz

Nouvellevie01 - 04/01/2019 à 12h39

Bonjour à toutes
Je suis ravie de pouvoir discuter avec des femmes qui connaissent le même pb que moi. En ce qui me concerne je ne bois que le soir, du vin blanc à 11°, mais le pb c'est que je bois un verre ( j'ai pris un petit verre), puis un 2ème et au final je bois la bouteille. Je me suis déjà arrêtée plusieurs mois et je pensais maîtriser les choses,alors je me suis dit , un petit verre de vin ce n'est rien mais au final je ne sais m'arrêter que lorsque j'ai fini la bouteille. J'ai des pbs de couple , mon mari a été au chomage 6 ans et je ne peux pas dire qu'il m'aide beaucoup à la maison, alors les courses, les repas , le ménage et les s'occuper de mes deux enfants (7 ans et 10 ans) c'est très lourd au quotidien, alors pour destresser je me suis mis à m'offrir un verre de vin, je précise que j'ai arrêté la cigarette pour la cigarette electronique depuis 2 ans, sans trop de difficultés, alors je me disais pas de pb avec l'alcoll, et bien non c'est beaucoup plus compliqué. Je ne m'entends plus avec mon mari, qui ne me parle plus depuis un bon moment ou pour me traiter de pochtrone. Je vais essayer de trouver un medecin qui puisse m'aider mais entre mon travail et les enfants, ce n'est pas évident. J'espère arriver à m'en sortir mais l'alcool est devenu une vrai bequille dans mon quotidien, tous les soirs je me dis que je vais maîtriser et plouf au bout d'un moment je ne controle plus rien.
Si vous avez des conseils, je serai ravie de pouvoir échanger, je me demande même si ce ne serait pas bien d'essayer d'arrêter à plusieurs pour se soutenir. Au plaisir de vous lire

Répondre au fil Retour