Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Le fil de discussion réservé aux femmes

Par Alcool Info Service

237 réponses


Jay31 - 19/09/2018 à 09h53

Bonjour à tous

Je suis nouveau sur le site et cela fait 30 ans que je bois ou lutte pour ne pas boire.... parfois je réussis à gagner en ne buvant pas durant plusieurs semaines, mais tout d'un coup sans qu'il y ai tjs une raison valable, je bois jusqu'à perdre la mémoire la raison etc..

Comme vous je culpabilise, je déçois, je me pénalise professionnellement, et salis ma réputation... je ne sais pas si il existe un réél moyen de couper et stopper cette soif ... peut-être certains médicaments...

En tout cas aujourd'hui je lutte pur essayer de ne pas montrer cela à mes enfants, je serais le plus malheureux si ils étaient comme moi....

Voilà je vous souhaite bon courage, et j'espére que cela vous fait autant de bien qu'à moi de voir que je ne suis pas seul dans mon coin à vivre cet enfer....

Suchislife - 12/10/2018 à 21h37

Bonsoir,

J'ai 24 ans, et je ne sais plus où j'en suis avec l'alcool. Je bois depuis plusieurs mois.
Je vis actuellement toujours chez mes parents, et c'est un véritable calvaire.
Je cache des bouteilles ici et là, j'ai tellement peur que mes parents découvrent ça, je me sens pitoyable. Je peux commencer parfois très tôt le matin, et me mettre dans des états improbables.
Je bois tous les jours, et c'est la plupart du temps du whisky. J'ai très peur de la suite, d'autant plus que j'ai terminé mon contrat mardi et je me retrouve désormais sans emploi.

Physiquement, actuellement c'est assez compliqué, j'ai très mal au ventre, des sueurs et des sauts d'humeurs régulièrement.

Je dois faire une prise de sang depuis juin mais je la repousse, j'ai peur des résultats, je me mens à moi même en me disant que ça va passer, mais j'ai l'impression qu'il n'en est rien..

Je ne sais pas pourquoi je viens vous dire tout ça. Je suis très fatiguée ce soir et j'ai honte de moi.

Marie.

Odalo - 14/10/2018 à 17h24

Que faites vous pour passer cette maudite heure de 19H pour ne pas succomber à l'appel de l'alcool ?

salmiot1 - 15/10/2018 à 13h47

A vous qui tentez , parfois désespérément , de ne plus boire d'alcool, je vous invite chaleureusement à entrer en contact avec une association d'anciens buveurs . Il est primordial de ne pas rester seul avec ce gros problème qu'est l'alcool . Bon courage, ne désespérez jamais de vous en libérer un jour . Ensemble, tout est possible . .
Bravo à vous d'avoir fait le premier pas sur ce forum , preuve que vous avez admis que l'alcool était pour vous un problème et que vous avez perdu la maîtrise de votre vie . C'est , chez A.A., la Première Etape à franchir .
Serrons nous les coudes pour ne plus le lever .
Petite suggestion : ne pas prendre le premier verre un jour à la fois .

Nouvellevie01 - 23/10/2018 à 15h57

Bonjour à tous
J'avais arrêté de boire sans trop de difficulté et puis le stress lié à l'éducation de mes enfants, des pbs de couple (on ne se parle quasiment plus) et une sorte d'angoisse permanente et l'impression d'être seule à tout affronter m'ont gentillement fait retomber dans l'alcool: au début un verre de vin blanc, rien de grave je maîtrise puis doucement un deuxième et au fil du temps la bouteille, là je m'arrête et le lendemain, grosse angoisse, j'ai encore bu, et puis la balance plus 5kg, là c'est le moral qui est en baisse, et cette impression de ne plus rien maîtriser: je ne bois que le soir vers 19h, pas avant dans la journée je travaille, en fait c'est après les devoirs des enfants, comme une habitude pour décompresser mais la pente est très glissante, un verre en entraine un autre; je ne suis jamais vraiment ivre bien détendue dirons nous. Et puis cette solitude qui pèse: mon mari rentre du travail, il joue immédiatement sur l'ordinateur à un jeu en ligne, il est resté 5 ans au chomage et vient juste de retrouver un travail: en fait il joue toute une partie de la soirée et moi je prends des drinks sur la terrasse, on se dit trois mots, généralement pour les enfants et puis c'est tout, il mange seul vers 21h et retourne jouer.Depuis longtemps j'ai le sentiments de tout gérer à la maison, l'administratif, les courses, les repas, les enfants, les vacances..j'en ai fait des crises d'angoisse en me demandant si j'allais y arriver toute seule, en rassemblant mon energie et en me disant allez du courage : et dans ces moments là un petit verre de vin blanc remonte assez bien le moral. Voilà à peu près où j'en suis. Je serai ravie de pouvoir échanger pour y voir un peu plus clair. Au plaisir de vous lire

salmiot1 - 24/10/2018 à 06h36

Bonjour à toutes ,

je lis régulièrement vos demandes d'aide qui restent la plupart du temps sans suite et je le regrette . Il m'est impossible de répondre à toutes mais il existe une solution qui consiste à ne plus rester seule avec votre problème . Vous avez fait le premier pas en postant ici mais je vous invite à lire tous les partages effectués sur ce topic . Nous avons un point commun qui est devenu grave et important pour la plupart : notre alcoolisme et ensemble, nous pouvons en venir à bout et retrouver notre liberté perdue .
Personnellement j'ai trouvé ma solution chez A.A. mais il existe d'autres associations qui peuvent vous venir en aide , en plus des psy, des addictologues et qui sait conseillers spirituels .
Ne désespérez pas et quoi qu'il puisse vous arriver dans la vie , veillez à ne pas reprendre le premier verre car vous êtes toutes conscientes que ce premier verre entraîne les autres et détruit tout . Faire couple à trois avec l'alcool , je l'ai fait longtemps moi aussi . J'ai ôté l'alcool de ma vie et celle-ci fut bien plus agréable même si elle est encore imparfaite . Un jour à la fois, je vous assure que c'est possible de relever la tête .

Bonne route à vous toutes ,

salmiot1

salmiot1 - 23/12/2018 à 11h55

A vous mesdames ,à vous messieurs qui lisez ce fil , à vous messieurs les modérateurs, je vous souhaite un joyeux Noël sans alcool pour celles et ceux qui luttent toujours, mais également pour celles et ceux qui en sont délivrés .
Pas à dire, les fêtes sont bien plus belles sans alcool . Les réveils ne sont pas douloureux, pas de remords pour une éventuelle inconduite ou des propos désobligeants, que de bons souvenirs gravés au coeur de notre mémoire .
Soyez heureux avec vous-même et avec les autres , ce n'est que du bonheur .

salmiot



Profil supprimé - 30/12/2018 à 13h29

Bonjour
Je bois régulièrement une bouteille de vin tous les jours (parfois plus) depuis plus de 5 ans. Je deviens très agressive envers mon mari je crie fort et cela perturbe nos enfants alors que moi je ne me souviens de rien. Avez-vous des conseils pour m’aider à réduire de boire et à mieux me maîtriser ? J’ai honte de moi

salmiot1 - 31/12/2018 à 13h34

Bonjour Obione,

Des conseils ! Lis et relis la plupart des messages que tu trouveras sur ce fil et sur d'autres et tu seras comblée ! Une femme avertie en vaut deux .
L'alcoolisme est une maladie progressive et je crois que tu deviendras de plus en plus agressive et peut-être même violente si tu continues à consommer ce poison .
Reste à voir si tu es alcoolique ? Toi seule peut le dire; mais tout porte à croire qu'il y a déjà de fortes présomptions ..

La plus sage solution est de ne plus prendre la première goutte du premier verre , un jour à la fois et de ne pas rester seule avec ton problème . Tu as fait le premier pas hier ; bravo .
Ce soir , réveillon de fin d'année . Je souhaite que tu le passes sans alcool afin que la fête ne soit pas gâchée .
Je suis alcoolique moi aussi et qu'est-ce que j'en ai gâché des fêtes ! Mais je suis abstinent et je ne voudrais plus jamais , pour rien au monde, revenir en arrière et reconsommer de l'alcool .

Bon réveillon à toi avec les tiens et bonne et heureuse année 2019...sans alcool

salmiot

Répondre au fil Retour