Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Le fil de discussion réservé aux femmes

Par Alcool Info Service

237 réponses


Profil supprimé - 01/06/2018 à 16h45

J ai deja fait une cure il y a dix ans qui a bien marché,par contre les groupes de discutions de type A A ne sont pas du tout faite pour moi !Mais j aimerais des temoignage de femmes dans mon cas.La honte et la dissimulation est encore plus complexe pour les mamans mais on a tant a gagner,j avoue que je n apprehende pas trop ce soir ,il y a de l alcool chez moi mais je n y toucherais pas cette fois...enfin j apprehende l heure de l apero,je crois que j irais promener mon chien le temps que mon compagnon bois ces deux bieres.

Profil supprimé - 01/06/2018 à 17h22

La cure avait bien marché mais pas les A A malheureusement

mamounet - 01/06/2018 à 18h10

Bonjour à tous,
Abstinente pendant 10 ans, me voilà retournée dans cet enfer.
Il y a environ 8 mois, à force de m entendre dire “Allez, un verre, cela ne va pas te faire replonger” Hé bien, j’ai repris un verre le week end puis un verre tous les midis puis un verre le midi plus le soir puis plusieurs verres le midi et plusieurs verres le soir. tout cela en cachette de mon mari.
Aujourd’hui, cela fait 24 heures que je n’ai pas bu et cela me faisait du bien de l’ecrire. Mon mari rentre bientôt et cela me fais de bien de ne pas être fatiguée à son arrivée.
Je sais que cela va être dur pour moi mais j’espere qu en venant régulièrement sur ce forum, je pourrais m en sortir.
Je reviendrai vous tenir informée, promis

DELmok - 04/06/2018 à 11h39

Bonjour je bois tous les 2 jours 2 bouteilles de crément ça fait 1 an que ça dure, je voudrais arrêter je voulais savoir faut il vraiment prendre un traitement pour arrêter de boire

smart2 - 03/07/2018 à 18h11

Bonjour
Je vois que personne n'a écrit depuis le 4/06... moi cela fait 1 an que je n'ai plus écrit car je n'ai pas réussi le défi que je m'étais lancé = arrêter définitivement l'alcool !

Aujourd'hui je suis à mon 5ème jour d'abstinence, ce qui m'a motivé ? Jeudi dernier mon fils m'a dit en partant "arrête de boire si tu sais pas boire" ! ça fait mal ...le dimanche d'avant le plus jeune m'avait balancé " t'es encore bourré" .. Ce sont des mots qui font très mal quand ils sont prononcés par vos enfants.
Vendredi dernier j'ai rencontré une amie qui s'est lancé dans l'aventure Herbalife j'ai accepté de lui prendre des produits et de commencer un régime il était donc bien évident que je devais supprimer l'alcool. Je ne sais pas par quelle facilité j'y suis arrivée ça me fait peur après toutes ces tentatives échouées peut-être je n'étais pas prête...
Ne crions pas victoire 5 jours c'est rien et je reste très vigilente

Bon courage à tous

Faf - 12/07/2018 à 16h43

Bonjour,

Moi 28 ans en couple depuis deux ans et espère avoir un enfant et c'est très compliqué, je veux préparer mon corps a la grossesse et je pense que je bois trop.. Je ne bois pas en semaine et quand on est a la maison, mais dès qu'il y a du monde ou que je suis invité je ne peux pas m'en empêcher.. J'en ai trop envie !
Cela m'arrive parfois de boire boire boire car je veux pas que la soirée se termine et je deviens agressive et violente uniquement avec mon conjoint. Je le fais souffrir, ca me fait de la peine mais je ne me souviens de rien dès que j'ai passé le stade de la violence. Le lendemain j'ai envie de disparaître, j'ai honte.. Je dit c'est bon promis j'arrête de trop boire ... Je vais boire 3 verres en société durant quelques mois mais il y a un moment où je vais trop boire et ca recommence et mon conjoint est malheureux.
Je comprends pas pourquoi j'agis comme ça et pourquoi je le fais souffrir que a lui.
Aujourd'hui je veux plus que tout un enfant et je sais que tant que je n'aurais pas réglé ça , ça ne marchera pas.. Je suis tellement malheureuse que ça fonctionne pas depuis des mois et des mois.
J'ai également arrêté de fumé depuis 7 jours je tiens le coup et j'aimerais en profiter pour diminuer voir faire disparaître l'alcool afin de pouvoir avoir un enfant.
Je sais que si je suis chez moi tranquillement je peux ne pas boire et j'ai pas envie mais dès qu'il y a du monde même un verre me suffit mais je peux pas résister.
Si quelqu'un a un parcours similaire, je serais ravi de pouvoir échanger avec.
(j'ai trop bu ce vendredi et j'ai été très agressive et depuis j'ai bu 2 verres de vin rouge pendant un dîner mercredi.)

Silici - 17/07/2018 à 11h08

Bonjour à tous,

Pour commencer, je souhaite vous remercier de tous vos témoignages, je me suis retrouvée dans beaucoup d'entre eux. Ils m'ont aidés à me décider à partager avec vous aujourd'hui, ce qui n'est pas une chose facile.

Je le sais aujourd'hui je suis dépendante à l'alcool.
J'ai commencé à 16 ans, j'ai pris ma première cuite lors d'une soirée entre amis et ça été le début d'une série de cuite dès que l'occasion se présentait. Je commençais à boire un verre et je ne m'arrêtais plus.
J'ai rencontré mon mari à 19 ans, lui ne buvait pas ou peu, lors des soirées il essayait tant bien que mal de contrôler ma consommation, résultat, je buvais en cachette aidée par mes potes gros buveurs aussi; Evidemment, dans l'état où je terminais ma soirée, il n'y avait pas de doute à avoir sur ce que j'avais pu consommer.
Cela a duré quelques années, je ne consommais qu'en soirée.

Aujourd'hui, j'ai 36 ans et ma consommation a beaucoup évoluée.
Il y a presque 1 an, j'ai pris la décision, sans en parler tout de suite de me séparer de mon conjoint avec qui j'ai eu un merveilleux petit garçon. Ça n'allait plus, je ne l'aimais plus. J'ai commencé à boire en semaine, seule, de plus en plus régulièrement et augmentant la quantité d'alcool un peu plus chaque jour.
Je l'ai trompé, plusieurs fois, il s'en est aperçu et j'ai fini par demander le divorce.

Aujourd'hui, je vis seule, isolée, j'ai la garde de mon fils une semaine sur deux. Je suis soulagée d'avoir divorcée mais je me retrouve avec cette nouvelle habitude qu'est l'alcool.

Je bois beaucoup en rentrant du travail jusqu'à l'épuisement total qui me fait aller me coucher. La plus part du temps, le lendemain, j'ai des trous noirs et je suis rongée par la culpabilité, le remord et la fatigue. Je me jure corps et âmes que c'est la dernière fois et le lendemain soir, je recommence.
J'ai honte et j'ai peur aussi, pour mon fils, pour moi, et pour les autres.

Je souhaite plus que tout devenir abstinente, j'aimerais trouver cette force

vassilissa - 19/07/2018 à 00h59

Bonsoir Sorvino et Smart2

Je lis des messages qui font échos à mon vécu et vos messages me touchent plus particulièrement car je sens que vous avez eu du courage pour avancer dans le processus mais que rien n’est jamais acquis sauf...quand on a la resource positive au bon moment !
Vous avez écrit vos messages pour être aidées et je vous réponds comme j’aimerai qu’on me réponde.
Smart tu trouves la force de stopper ta consommation pendant un certain temps. C’est déjà la preuve que tu as une volonté efficace . Ça ne dure pas dans le temps ? Je dirai comme salmiot1 : dépasse tes idées reçues et va aux AA que moi je ne connais pas mais qui me semblent être LA solution efficace quand on a une vraie motivation.
Sorvino c’est idem: tu as sûrement fait le plus dur alors donne toi un outil efficace qui te redonnera de l’energie Et n’ai pas honte au contraire : la vraie force c’est d’alket au delà de ses idées reçues .
Moi-mène j’ai iris un RV dans un centre pour le 8 Août et j’espère que je rencontrerai des personnes en qui j’aurai confiance pour aller au delà de mon problème .
Bon courage à toutes les 2 et vos avis sont importants pour toutes celles qui vous lisent et qui n’osent pas répondre !!

boubo - 28/07/2018 à 11h00

Bonjour,
J'écris aujourd'hui car je prends enfin conscience de mon problème. Depuis l'âge de 14 ans je consomme régulièrement de grandes quantités d'alcool. Aujourd'hui âgée de 19 ans je souhaite arrêter tout ceci car je me fais honte. En effet, comme beaucoup de personnes à mon âge, je sors régulièrement en soirée. Le problème est que je ne peux m'arrêter de boire. Je remarque que je suis souvent la seule à me retrouver "bourrée" dans ce genre de situation car l'alcool me permet de passer au delà de ma timidité. Grâce à son effet, j'arrive à m'amuser et à échapper au quotidien.
Cependant, les effets secondaires sont dévastateurs. Je me retrouve à régulièrement blesser mes amis à cause de mes propos souvent déplacés et je finis par renvoyer une image qui n'est pas la mienne. Je commence à passer à côté de tout ce que je suis, je deviens agressive avec mon fiancé et ma famille. J'achète parfois de l'alcool que je consomme seule et le budget que j'y accorde dépasse largement ma capacité financière.
Je veux arrêter de boire. Le problème est que je ne peux m'empêcher d'enchainer les verres et me sent terriblement mal lorsqu'il m'est impossible de le faire.
Mes parents sont tout deux de grands consommateurs d'alcool. Séparés et esseulés, ils passent de longues soirées à boire seuls. Je ne veux pas leur ressembler sur ce point.
J'ai besoin de retrouver goût à la vie, je m'ennuie sans alcool. Je me rends compte à quel point j'étais heureuse avant d'en découvrir le pouvoir. J'ai besoin de conseils pour arrêter ce processus infernal.

Répondre au fil Retour