Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Le fil de discussion réservé aux femmes

Par Alcool Info Service

237 réponses


salmiot1 - 09/04/2018 à 17h12

Bonjour Tenesse,
,
Bienvenue sur ce forum .

A première vue, tu ne bois vraiment plus tranquille et ton désir est de ne plus consommer du tout je suppose . Seule, cela est très difficile mais ensemble , c-à-d avec d'autres alcooliques qui sont abstinents ou d'autres qui désirent l'être, c'est tout à fait possible .

Durant une vingtaine d'années, j'ai essayé moi aussi pour ne jamais y arriver .

C'est avec les A.A. que je fus enfin libéré .Si tu es intéressée par un forum A.A. ou mieux encore une réunion, je reste à ta disposition .

Pour répondre à ta question dont tu connais certainement la réponse, pour un alcoolo dépendant , c'est tolérance ZERO. Mais ça , tu t'en es certainemeng rendue compte .

Au plaisir de te lire . Bon courage à toi et sache que si tu le désires, tu ne seras plus jamais seule . Bravo à ton mari qui t'apporte son aide .

salmiot1

Calendula76 - 17/05/2018 à 09h29

Bonjour à toutes, je suis alcoolique ... déjà ce mot me gonfle au plus haut point ... mais malheureusement c’est la réalité... j’ai 53 ans ... pré ménopause installé ... les’sauts D’humeur qui vont avec .... hier .... j’ai tellement pleuré sur tous ça que le soir je ressemblais à une boxeuse avec les yeux gonflés ....j’en ai parlé pour’la Première fois à ma sœur aîné... la honte .... avouer tout ça ... j’ai tellement honte de moi ...
Mais maintenant je dois m’attaquer à ce monstre qui me grignote et je ne sais pas par quoi commençer .... j’en ai parlé à mon médecin traitant, j’ai rdv avec une psy que j’ai vu 1 fois pour l’instant ... je la revois le 1er juin .... mais ... de faire remonter plein de choses à la surface.... ne me tire pas vers le haut ... on vide son sac .... j’aimerai déjà tester une journée sans alcool .... comment choisir cette journée ?
J’arrive à me raisonner quand je conduis ... je ne bois pas une goutte .... pourquoi je n’arrive pas à le faire sans cet enjeu ?
Bref ... j’ai déjà bu ce matin un verre ... je veux faire ce parcours toute seule .... juste avec le médecin et la psy ....

Gola - 18/05/2018 à 11h01

Bonjour,
Pffffff, je ne sais même pas par où commencer... Maman de 3 adorables filles, mari aimant, j'ai tout pour être heureuse... malheureusement ce n'est pas le cas. Je suis une grande anxieuse, j'angoisse souvent de tout et de rien. Je fais beaucoup de sport, je médite, je suis une psychologue... enfin bref: je mène une vie saine du lundi au vendredi après-midi... Mais voilà, dès que le vendredi soir arrive, tout bascule. Je n'ai qu'une envie c'est de boire, rigoler et faire la fête, lâcher prise... 1 verre, 2 verres, 3 verres... en général les premiers accompagnés de mon mari. Puis au bout d'un moment, lui il veut arrêter et aller se coucher. Je m'ennerve, je lui dis que je passe toute la semaine toute seule, qu'on ne se voit pas, et que là au moins il pourrait faire l'effort de rester avec moi pour parler et continuer à passer un bon moment. Il me répond, bah oui mais là c'est bon, on a bien parlé et trop bu... l'heure de se coucher. Il monte avec les puces et dort. Je reste seule et je m'ouvre une bouteille... je bois jusqu'à m'enivrer totalement... Le lendemain, j'essaye de faire comme si rien n'était, mais au fond de moi, triste et dégoutée... mal au crane et je m'en veux car j'ai envoyé pleins de message "sentimentales" aux copains copines d'antan... Et tous les weekends c'est comme ca... Si on a une soirée, je bois énormement, à tel point que trous de mémoire le lendemain...l Je m'en veux, mais c'est plus fort que moi, cette envie folle de lâche prise le weekend m'absorbe completement...

Fanny60 - 24/05/2018 à 11h43

Bonjour
Je viens de m'inscrire sur ce forum car oui je m'aperçois et prends conscience que je suis alcolo-dependante.j'ai 37 ans maman de 3 enfants que j'ai élevé seule.
L'alcool a toujours été présent dans ma famille (mes parents ont divorcé à cause de cela).
J'ai rencontré mon mari il ya 4ans et je ne buvais que le week-end (kir, rosé au repas).
Je suis aide soignante et mon planning a changé je me retrouve en week-end la semaine alors que mon mari a tous ses samedi dimanche.
Je précise cela car c'est comme ça que notre consommation a augmenté.
Étant en week-end la semaine je m'octroie l'apéro mais lui m'accompagne et moi de même le vendredi soir.
Le déclic qui m'a poussée à venir sur ce site c'est ce sentiment de honte le lendemain, me réveiller à 4h dans le canapé parce que l'alcool m'a assommée.
Me rendre compte que en 8 jours cela m'est arrivée 2 fois.
Cacher une bouteille et boire parce que les apéros ne m'ont pas suffi et que mon mari a dit stop.
J'ai tellement honte, me sent si mal.
J'espère pouvoir trouver un peu d'aide ici.
Merci.

Marie29 - 24/05/2018 à 12h33

Bonjour à toutes et à tous et en particulier à Fanny60, Gola et Calendula 76,

Bravo à vous pour avoir franchi le pas de venir parler en toute sincérité, ce n'est pas simple, même si c'est anonyme, la démarche est courageuse, car on écrit et on lit nos propres faiblesses, nos erreurs, sans filtre...

J'ai envie de vous dire, ne faites pas comme moi.... Je ne bois pas régulièrement, j'ai des pulsions et lorsqu'elles sont là, ben c'est irrésistible, d'où le nom pulsion... la dernière fois, j'ai fait énormément de mal à mes enfants et à la dernière qui a 14 ans.... Je l'ai insultée et lui ai dit que je ne l'aimais pas..... oui c'est horrible, oui je mérite tous les noms d'oiseaux... et je déplore d'en être arrivée là, d'avoir franchi cette limite (que mon père me faisait vivre au quotidien)... Ce que j'ai fait on ne peut pas l'effacer, j'y travaille tous les jours... je vais dans un service dédié à la dépendance et là je dis tout, je ne me cache pas, ne me donne pas d'excuse... Le piège pour moi, mais c'est de ma faute, est que ma fille adolescente, ne me le pardonne pas du tout, me le ressort régulièrement et c'est difficile car mon autorité de mère est mise en cause à chaque fois, j'ai dû mal à me faire respecter de ma cadette... N'attendez pas que vos enfants et ceux que vous aimez vous voient et vous entendent dire des choses qui ne vous représentent pas... Il n'y a pas de honte à avoir, même si je vous le dis, moi aussi j'ai honte, mais il faut que l'on dépasse ce stade si l'on veut avancer... et on peut avancer en se faisant aider....

Fanny60 - 24/05/2018 à 12h51

Merci Marie 29
Je ne peux que vous comprendre.
Ma fille a 18 ans et la semaine dernière lors de mon anniversaire et après avoir bu moi aussi je me suis disputée avec elle et c'est mon mari qui nous a calmées.
Je n'accepte pas son jugement car je l'ai élevée toute seule!
En fait l'alcool m'a fait lui dire tout ce que je pensais de son comportement.
Je déplore aussi que mes enfants m'aient vue comme ça.
Mon fils a 15 ans et m'a dit qu'il ne me reconnaissait pas que j'étais comme possédée...
Ça fait un moment que je me remets en question concernant ma consommation d'alcool.
Le déclic c'est ça. La dispute avec ma fille, me réveiller 2 fois dans la semaine dans le canapé parce que trop ennivree...
Je n'en suis qu'à j+2 sans alcool.
En général c'est 1 jour sur 2 ou 3...
Ce soir c'est non il faut que je fasse mon cheminement vers un retour à ma vie d'avant sans alcool.

Marie29 - 24/05/2018 à 14h06

Fanny 60,

Même si c'est terrible, lire que vous avez vécu la même chose que moi, me rassure, je me sens moins seule.... Je me suis dit, si je continue, je vais perdre mes enfants pour de bon, je ne les verrai plus, je ne verrai pas leurs enfants non plus et je finirai très mal.... ça ça m'aide au quotidien, alors qu'avant, je me disais, "mais non ils ne se rendent pas compte, je tiens très bien l'alcool, ça ne se voit pas du tout".... ça pourrait être risible dans un sketch, mais moi je me transforme en monstre et je dis des choses que je ne pense pas du tout, donc, j'ai arrêté totalement, je bois de l'eau gazeuse, ou des trucs sans sucre et je dis aux personnes que je ne supporte plus l'alcool, ce qui n'est pas totalement faux.

Courage Fanny, pour vous, pour vos enfants, il faut que vous vous en sortiez et si vous venez sur ce forum c'est que vous en avez vraiment envie et après personne ne vous jugera sur nos réussites et nos faiblesses... chaque jour est une victoire...
Moi c'est quand je suis seule chez moi et le soir alors je me dis "non plus jamais plus jamais les enfants ne doivent te voir comme ça, plus jamais"
Je comprends que mes enfants m'en veuille, mais je me dis j'essaie de me racheter tous les jours et d'être une bonne maman, d'être présente, mais je trouve que les reproches incessants ne sont pas justes, même si c'est ma faute, me le dire et le redire tous les deux mois, ça me renvoie à la case "mauvaise femme, mauvaise mère"... C'est difficile, mais le temps fait son oeuvre aussi.

Ne perdez pas espoir, vous le valez bien, vous avez élevé votre fille seule, et elle le comprendra lorsqu'elle sera mère à son tour. S'ils nous font autant de reproches c'est aussi parce qu'ils nous aiment....

Je vous embrasse

Profil supprimé - 01/06/2018 à 12h47

Bonjour j' ai 39 ans et dépendante depuis 15 ,pas simple mais nouvelle tentative d arrêt .j en suis à mon troisième jour ,Lesnangoisses sont toujours là ,on verra ce soir.

salmiot1 - 01/06/2018 à 16h22

Bonjour louloubecam,

courage à toi l'amie, je sais que les débuts sont difficiles mais accroche-toi . Voici bientôt trois jours . Ne prends surtout pas le premier verre car tu coinnais la suite aussi bien que moi . Si c'est trop dur, bois beaucoup d'eau, prends une douche, va faire un tour dehors si le temps le permet, change -toi les idées et viens nous lire ici . il y a tant de bonnes choses à prendre . ne reste pas seule avec ton problème . Qu'as-tu fait jusqu'à présent pour te libérer de ce poison ? Une cure ? Fréquentes-tu une association ? La pire des choses est que tu restes seule . Faut parler de tes problèmes pour t'en libérer . Capitule devant l'alcool, jette le gant , l'alcool sera toujours le plus fort, il sera toujours gagnant .
Bon courage à toi, vas-y un jour à la fois mais pour rien ni pour personne ne reprends pas le premier verre .

salmiot1

Répondre au fil Retour