Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Le fil de discussion réservé aux femmes

Par Alcool Info Service

80 réponses


salmiot1 - 17/11/2017 à 21h04

Bonsoir Pauline,

Suis pas une femme et ne peux donc répondre à ton questionnaire . Suis A.A. abstinent et possède la brochure destinée aux femmes alcooliques . Peut-être y trouveras-tu certaines réponses à tes questions si tu ne reçois pas de témoignages de dames . Je te la mets en lien, il te suffit de faire défiler le texte :

[b] https://www.aa.org/assets/fr_FR/fp-5_AAfortheWoman.pdf [/b]

Je te souhaite la réussite dans tes études car une fois le diplôme en poche, tu vas pour voir en aider des femmes alcooliques.

salmiot1

Lalcolo - 18/11/2017 à 01h01

Bonjour,
Nouvelle inscrite, il m a fallu pas bien longtemts avant decouvrir une similitude avec un profil
De l alcool festif...avec des supers potes consommateurs.. Donc dur les lendemains.. J ,ai continué sans compter les soirées ou je ne me souviens de pas grand chose...pour finir jusqu a l accident...finir dans un fossé...heureusement seule..
Et pour finir aujourd hui avec une conso de 2 à 3 verres par jour...le soir bien-sûr... C est plus facile.. Et après avoir couché les enfants...j ai honte... Quand je dis ça mais c est honnête...
Je gère une carrière ... Des responsabilités , du stress, des heures à rallonge.. Je ne consomme rien en journée
J aime ce que je fais et cela n explique pas cela
(Gérard, (l alcool, j ai fini par lui donner un prénom avec toutes ces années) ma connu il y a bien longtemps..et aujourd hui M accompagne au quoditien..
Je partage le quotidien avec le pere de mes enfants, On s entend' bien malgré un manque de communication évidente.... Ce dernier ce doute d un problème d alcool mais pas aussi important
Je ne peux me confier à mon médecin ainsi qu aux membres de la MDSI de notre secteur car je connais tout le monde dans le cadre professionnel
C est donc que je me rapproche du site... Bon courage à tous!

Sophie92000 - 18/11/2017 à 21h18

Bonjour,

J’ai décidé de m’en rendre aux AA pour la première fois lundi après midi à Neuilly sur Seine.
J’ai peur d’y aller seule alors je me suis dis qu’il y aurait peut être quelqu’un dans la même crainte que moi et que nous pourrions y aller ensemble.
Merci et courage à nous toutes
Sophia

salmiot1 - 20/11/2017 à 11h06

Bonjour Sophie ,

ce serait avec plaisir que je t'accompagnerais à cette réunion de Neuilly mais je n'habite pas dans la région parisienne .
Si même tu devais y aller seule, vas-y sans crainte, tu seras très bien accueillie . Les personnes que tu rencontreras dans cette salle ont toutes le même problème que toi ; ce sont toutes et tous des malades alcooliques qui désirent se libérer de l'alcool ou qui le sont déjà depuis peu , longtemps ou très longtemps ; µ
En attendant , tu peux aussi t'inscrire sur le forum A.A. "de l'Ombre à la Lumière "; tu auras déjà une petite idée de ce que c'est A.A. si c'est ton premier contact avec cette association .

J'espère avoir de tes nouvelles ici ou ailleurs à ton retour de réunion . Ne crains rien, aucun jugement , rien que des encouragements tu recevras .

Tout de bon pour toi .

salmiot1

salmiot1 - 20/11/2017 à 11h21

Bonjour Lalcolo,

Oh qu'il est négatif ce pseudo !

L'alcoolisme est une maladie reconnue comme telle par l'OMS ; ce n'est ni une tare ni un vice . C'est chez A.A. que j'ai appris à accepter cette maladie car auparavant, je me considérais comme un moins que rien; j'avais perdu toute estime de moi-même. Dans l'abstinence assez facilement acquise en restant en contact avec l'association et ses membres de toutes les nationalités, de toutes les couleurs , de tous les rangs intellectuels et professionnels que je me suis libéré de ce poison .

Tu as franchi un grand pas en te rapprochant de ce site . Chez A.A. , il m'a été suggéré, jamais rien ne m'a été imposé , de ne pas prendre le premier verre un jour à la fois ; de ne pas me décourager si je n'y parvenais pas de suite , de persévérer encore et encore . Je peux te garantir que la persévérance paie ; j'en suis la preuve vivante .
L'important est de rester en contact avec ces semblables , celles et ceux qui ont le même but de rester abstinents quoi qu'il puisse leur arriver dans la vie .

Bon courage à toi

Onçinha - 21/11/2017 à 13h41

Bonjour Sophie, j'aurais voulu savoir si tu as ete a AA lundi ? Si oui, quelles sont tes impressions ? Je me demande si ce n'est pas la solution mais j'hésite.

MathildeVct - 22/12/2017 à 16h39

Bonjour à toutes,

Je m'appelle Mathilde, j'ai 23 ans et je consomme de l'alcool quasiment tous les weekend depuis mes 15 ans.

Depuis à peu près 2 ans, ma consommation a augmenté : 2 à 3 fois par semaine en comptant le weekend et une consommation beaucoup trop excessive : 1 bouteille de vin ou 3 à 4 pintes de bières.
Le problème est que je ne sais pas arrêter et je finis à chaque fois saoul.
LE plus problématique et que je ne me rappelle quasiment de rien, que je fais n'importe quoi et que je mange pour 10.

En l'espace de 4 mois, j'ai pris 5 kilos, je me sens mal et culpabilise chaque fois plus.

J'ai peur de perdre mes amis, de passer pour une idiote et surtout d'aggraver ma dépendance.

Je ne sais pas comment faire...

Merci de votre aide

salmiot1 - 22/12/2017 à 17h46

Salut Matilde, bienvenue parmi nous !

C'est tout à fait moi ce que tu décris lorsque j'avais ton âge et ça n'a fait que s'aggraver avec le temps . Déjà à ton âge je savais que j'avais un problème d'alcool car jamais je ne savais limiter ma consommation . C'était chaque fois jusqu'à l'ivresse . Je suis allergique à l'alcool tout comme certains sont allergiques aux fraises. Ma seule solution a été d'arrêter complètement l'alcool, ne plus toucher la première goutte du premier verre car l'alcoolisme est une maladie progressive, incurable et mortelle dont on peut arrêter l'évolution en ne prenant pas le premier verre un jour à la fois . C'est ce qui m'a été suggéré en A.A. car c'est dans cette association que j'ai été libéré de l'alcool .
Ne reste donc pas seule avec ton problème et rejoins une association d'anciens buveurs si tu en as la possibilité car si tu te poses déjà la question à 23 ans, dis-toi bien que tu auras de plus en plus difficile , seule, de t'en sortir . Il existe aussi des forums A.A. dont celui de l'Ombre à la Lumière ouvert aussi les week-end et les jours fériés . C'est un plus évidemment.
Alors si tu perds tes amis parce que tu ne bois plus d'alcool, c'est que ce n'était pas de bons amis pour toi . Tu t'en feras d'autres mais arrête donc de boire pour toi et non pour eux . Tu n'as aucun compte à rendre à personne .
Vis bien ton abstinence pour toi-même . Bon courage , tu n'es plus seule . Crois en toi et joyeux Noël sans alcool .

salmiot1

MathildeVct - 22/12/2017 à 20h23

Bonsoir Salmiot1,

Merci pour ta réponse et de prendre du temps pour m'aider.

C'est tellement difficile pour moi de ne pas boire, je suis constamment solliciter. C'est difficile car j'ai un grand groupe de copines qui consomment toutes de l'alcool plus ou moins à grande dose et ce au moins 3 fois par semaine.

Entre les afterwork, les restaurants, les bars du week-end, les bipods de nuit, les apéros l'alcool coule à flot et tout le monde boit dans l'excès.. Comment puis-je participer sans toucher une goutte d'alcool ?

J'ai réellement peur de ne pas y arriver, car malgré tout j'aime l'alcool, j'aime déguster un bon verre de vin ou une petite bière au soleil entre amis..

comment se déroule un rendez vous en A.A ?

Je vis dans les alpes maritimes et je sais que nous avons un centre ANPAA, qui est un centre d'addiction drogue et alcool.. Je pense prendre un rendez vous là bas mais aussi chez un psy car je pense que mon problème vient également de mes problèmes personnels difficile.

Avez-vous arrêté complètement de boire ?

Bonnes fêtes, meilleurs voeux pour cette fin d'année et bon courage à vous également !

MathildeVct

Répondre au fil Retour