Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Le fil de discussion réservé aux femmes

Par Alcool Info Service

96 réponses


smart2 - 08/08/2017 à 13h13

Bonjour happy me revoilà en vacances mais pas en pleine forme apéro tous les midis, tous les soirs.. le rosé coule à flot impossible d'y échapper, je n'y arrive décidément pas ! Je me lève le matin un peu fatiguée et me promets de ne pas boire aujourd'hui mais arrivé l'heure de l'apéro j'hésite toujours et je finis quand même par choisir de l'alcool.
Bon faut dire que les vacances c'est pas la bonne période pour arrêter ! J'ai fait un effort la première semaine car j'étais au régime et je me suis dit que c'était une bonne motivation j'avais pas tort, j'ai perdu 3 kilos en 1 semaine d'abstinence ! J'étais toute fière mais là j'ai tout repris pffff

Alors j'ai lu les témoignages de ces derniers jours et ça m'a donné la pêche happy alors on repart sur une nouvelle semaine pleine de volonté aujourd'hui je tourne au coca zéro ! Vu la flotte qui tombe il n'y aura pas d'apéro en terrasse au bord de la piscine (le piège) ce sera peut-être plus facile ....

Merci à toutes pour vos témoignages ça fait du bien on se sent moins seule
Courage

ka62 - 08/08/2017 à 16h05

Bonsoir,

Je viens de prendre conscience moi aussi que j'ai des problèmes avec l'alcool. Je peux tout à fait m'en passer la semaine mais lorsque j'ai des soirées festives avec amis ou sorties divers bars etc.. je commence à boire et je ne sais plus m'arrêter. Mon problème et que cela a été le cas ce week end je suis sortie avec mon ami et j'ai bu énormément et j'ai énormément de trou noir mon ami a été hors de lui car je m'affiché devant tout le monde et beaucoup d'hommes m'aborder il m'a fait une crise ce que je comprend tout a fait et j'ai manqué de le perdre nous nous sommes disputé ce même soir et j'ai fais une crise d'hystérie dans la rue et chez lui. Je suis une femme très calme et pausé dans la vie de tous les jours ce que j'ai fais pour moi et inconcevable. Nous sommes invités de nouveau ce week end et j'ai peur je ne veux plus jamais que cela ce reproduise je ne sais plus m'arrêter dès que je commence à boire !

salmiot1 - 08/08/2017 à 17h15

Bonjour Smart et ka62,

suis un homme mais suis également alcoolique et je me permets d'intervenir sur ce fil consacré aux femmes.
Quel que soit le sexe, quelle que soit la condition sociale, quel que soit l'âge, quelle que soit la couleur de peau , l'alcoolisme est la même maladie pour toutes et tous . Une maladie grave reconnue par l'Office Mondial de la Santé , maladie évolutive , incurable et mortelle . Il suffit de lire les faits divers dans les journaux pour en être convaincu . J'aurais pu y laisser ma peau , ou celle d'un autre . Et ça n'arrive pas qu'aux autres disait un jour en réunion un gars qui avait été condamné à 10 ans de prison pour avoir tué sa femme en état d'ivresse . Tellement ivre qu'il ne se souvenait de rien . L'alcool me rendait fou et j'avais perdu l'estime de moi-même . C'est certainement votre cas à vous aussi mesdames ?
plus jamais ça ai-je dit des centaines de fois à mon épouse . Des promesses de ne plus jamais boire que je ne tenais jamais que quelques jours; jusqu'à ce que je reprenne le premier verre qui entraînait les autres . Seul je ne pouvais m'en sortir et je suis allé chez A.A.. J'y ai été très bien accueilli et sans jugement aucun bien entendu. Je suis resté abstinent 3 mois puis les ai quittés car je me croyais différent . J'ai rechuté durant 9 mois et c'était de pire en pire . Je suis retourné en A.A. e ne les ai plus jamais quittés mais plus jamais je n'ai repris le premier verre . Je me sens libre ; j'ai retrouvé l'amour et l'estime de moi-même .
Si vous en avez l'opportunité , allez-y vous aussi , ne serait-ce qu'une fois par curiosité . En A.A. ou dans une autre association d'anciens buveurs . Faites-vous aider , si vous en ressentez le besoin , par un psy, par un addictologue . Mais ne restez plus seule avec votre problème . Chez A.A., on avance un jour à la fois ; hier n'est plus , demain n'arrive jamais mais aujourd'hui est là ; vivons donc bien un jour à la fois .

Bon courage à vous et surtout ne sombrez pas dans le désespoir . Si ça a marché pour moi, ça peut marcher pour vous aussi . Il n'est jamais trop tard mais il n'est jamais trop tôt non plus . N'attendons pas qu'un drame surgisse.

salmiot1

Larne - 08/08/2017 à 19h02

Bonjour à toutes et à tous,

Un petit message pour dire que j'en suis à 15 jours de sobriété, et je tiens bon !
En ce qui me concerne, je dois dire que les derniers jours ont été plus faciles que les premiers.
Tous les matins, je faisais une petite croix sur le calendrier, histoire de me rendre compte visuellement de chaque journée passée sans alcool. Cela m'a beaucoup aidé au début, là j'avoue que j'oublie un jour sur deux mais je me ressaisis et rattrape mes croix en retard, car chaque journée est une victoire et compte ^^
Les fils de discussion m'aident aussi beaucoup, tous les conseils sont utiles et me permettent de ne pas flancher, de me rappeler pourquoi je le fais et que je ne suis pas seule. Merci du fond du coeur à toutes et à tous !
Smart2, ka62, je peux vous dire que vous avez tout mon soutien, je me reconnais dans vos témoignages.

L'apéro au rosé, quelle plaie n'est-ce pas ? Je ne suis pas aussi courageuse que toi Smart2, j'avoue que je fuis un peu les apéros, lol. Mais hier soir, par exemple, je n'ai pas pu esquiver, j'étais invitée depuis longtemps et je voulais vraiment voir mes amis. J'appréhendais complètement ! Du coup, pour éviter de boire, je me suis en quelque sorte "piégée toute seule": Au premier verre proposé, j'ai tout de suite dit: "Ah non, pas d'alcool ce soir, je fais une cure pour l'estomac et j'ai pas le droit !". C'est vrai que mes amis ne sont pas des "pousseurs à boire", alors ils n'ont pas insisté et j'ai tourné à l'oasis XD C'est beaucoup plus facile avec des gens qui ne sont pas insistants, c'est sûr. Ce n'est pas très honnête, je n'ai pas osé dire la vérité sur ma dépendance car je ne me sens pas encore prête, mais cette petite stratégie m'a permis de ne pas boire, et pour l'instant c'est ça mon objectif n°1.
Alors, je ne vais pas mentir. C'était hyper frustrant et la bière et le rosé me faisaient très TRES envie. Et je suis restée à cet apéro beaucoup moins longtemps que je ne l'avais fait quand j'étais alcoolisée. Mais c'était un apéro de passé, un. Et c'était déjà beaucoup ^^ Et bien sûr, j'ai malgré tout passé un bon moment, une bonne discussion avec mes amis.
J'espère que les jours prochains seront plus faciles pour toi, Smart2, tu fais de ton mieux, ça se sent dans ce que tu écris, alors félicité-toi encore pour la semaine où tu as réussi, tu le mérites !

Je te rejoins totalement Salmiot, tout seul c'est une vraie gageure.... Je trouve déjà génial que tu aies pu venir te confier sur ce forum, ka62. C'est une prise de conscience, comme tu le dis bien, et tu l'as eu. N'hésite pas, si tu te sens prête, à t'informer, à te confier à des professionnels ou sur des forums, ou auprès d'associations qui pourront te renseigner et t'aider à mieux comprendre ce qui t'arrive.
Ne pas réussir à s'arrêter quand on commence, c'est quelque chose que je connais bien... J'ai rencontré un addictologue il y a plusieurs années, à qui je disais: Je comprends pas pourquoi je n'arrive pas à m'arrêter à 1. Avant de le boire, je suis résolue à me stopper après ce 1er verre mais je n'y arrive pas. Et il m'avait répondu quelque chose qui m'a marqué: "C'est tout à fait normal ! C'est parce qu'après le 1er verre, on est quelqu'un d'autre. Avant de boire, vous êtes Larne. La personne qui veut arrêter après le 1er verre, et qui est totalement décidée. Mais après 1 verre, vous devenez Larne+1 verre, et cette personne là, c'est déjà quelqu'un de différent, légèrement peut-être, mais quand même différent, une personne qui n'a plus la même résolution et la même détermination. Alors ne lui en voulez pas, c'est pas de sa faute. C'est un effet de l'alcool."
Plusieurs années après durant lesquels ma dépendance s'est aggravée, je n'ai pour autant jamais oublié ces mots. Aujourd'hui, ils sont un garde-fou que j'arrive à utiliser, pour l'instant en tout cas.

Pour ma part, un gros défi m'attend à la fin de la semaine car je pars en festival, avec un entourage qui est beaucoup plus "pousseur à boire" que les amis que je citais. Et cette fois, je crois que ma stratégie ne va pas suffire à me garder motivée. Je pense donc moi aussi à franchir une étape en me confiant à ma soeur, afin de pouvoir, j'espère, compter sur son soutien pour ces quelques jours qui me font stresser d'avance !

Je vous adresse à toutes et à tous tout mon soutien, et vous remercie encore pour vos témoignages et conseils précieux !

Chalotte - 09/08/2017 à 10h20

Toutes mes félicitations à Smart, ka62 et Larne qui m'encouragent beaucoup à tenir par leurs témoignages. Merci de partager tout ça!!!

Au sujet de ton gros défi Larne, peut-être peux-tu te mettre à la bière sans alcool pendant le festival?

Babou73 - 09/08/2017 à 10h22

bonjour à tous
j'ai lu avec attention vos messages qui sont aussi un peu mon histoire avec l'alcool..
j'ai commencé à boire à 14 ans et depuis dès que je commence, je ne sais pas m'arrêter..
j'ai 44 ans, 30 ans de vie commune avec l'alcool..
vendredi soir, j'ai eu un accident de voiture sous l'emprise de l'alcool, je n'ai blessé personne même pas moi- même mais ça m'a fait comme un declic.. j'aurai pu tuer quelqu'un..
je n'ai pas bu depuis vendredi mais aujourd'hui, je pense à boire..
je sens que je ne vais pas tenir et pourtant mon mari m'aide beaucoup mais cette bataille ne se joue qu'entre moi et l'alcool
j'ai besoin d'aide extérieure, je m'en rend bien compte mais c'est si difficile

salmiot1 - 09/08/2017 à 11h56

Bonjour à vous !

Je voudrais vous mettre en garde contre les boissons dites sans alcool. Certaines en contiennent tout de même un faible pourcentage . Et si même il n'y a pas d'alcool, tout se prête à faire comme si . La forme de la bouteille, du verre , le goût peut-être ? Personnellement je n'en ai jamais goûté mais j'en connais qui ont rechuté après avoir bu de la Tourtel, bière soi-disant sans alcool. Nous ne devons plus faire semblant ; il y a de si bons jus de fruits et je peux vous assurer qu'on y prend vite goût et les jus de fruits ne nous rendront jamais fous.
Babou73, tu m'as échappé belle vendredi . Je ne te souhaite pas de vivre avec la mort de quelqu'un sur la conscience . J'ai fait un accident alors que j'avais bu et l'autre cyclomotoriste a été tué sur le coup . La justice n'a pas pu départagé les torts de l'un ou de l'autre et ils ont été partagé . J'avais bu ce soir-là et si une prise de sang m'avait été faite , je me serais peut-être retrouvé derrière les barreaux . Je n'ai jamais oublié malgré le nombre des années.
Si tu as besoin d'aide , reste bien sur ce forum et peut-être peux-tu rejoindre également le forum de l'Ombre à la Lumière où tu pourrais être en contact avec de nombreuses abstinentes de fraîche ou de longue date . Réclame de l'aide tout où tu peux pour t'en sortir si seule tu n'y arrives pas . Moi non plus je ne m'en suis pas sorti seul mais avec l'aide de A.A. et de mon désir sincère de me libérer de l'alcool, je suis libéré et n'ai plus jamais la moindre envie de prendre le premier verre .

Bravo Larne, persévère et sache ce que tu vas boire en premier lieu lors de ce festival . Il n'y aura pas que de l'alcool . Combien de fois ne suis-je pas entré dans un bistrot pour y boire un café et une fois devant le zinc , je commandais une bière . C'était parti pour la java avec toutes ses conséquences fâcheuses .Tu connais la chanson aussi bien que moi .

Chalotte, je ne te connais pas mais je te suppose abstinente et je te souhaite une bonne continuation , un jour à la fois .

Belle journée à vous sans alcool, elle n'en sera que plus agréable et ce soir vous vous endormirez sans remords.

salmiot1

Chalotte - 09/08/2017 à 14h44

Bonjour tout le monde,

J'essaie de me présenter mais impossible d'envoyer un message de plus de 3 lignes (mon ordi? le site?).... vous voudrez bien m'en excuser et je vais chercher pourquoi afin de refaire mon entrée

parce que là c'est pas terrible... et en plus je réalise que salmiot1 a totalement raison (merci beaucoup) au sujet de la bière sans alcool...

A très vite et au plaisir de vous lire

Moderateur - 09/08/2017 à 15h28

Bonjour Chalotte,

Je vous ai répondu sur le fil "fonctionnement de ces forums" sur lequel vous avez signalé votre difficulté. Je n'ai malheureusement pas reçu vos longs messages...

Cela arrive parfois et particulièrement lorsque l'on prend beaucoup de temps pour écrire un message. Il y a des micro-coupures ou une déconnexion du profil qui fait que votre message se perd et ne me parvient pas.

Je vous recommande de sauvegarder votre message dans le presse-papier de votre ordinateur ou de votre téléphone avant de cliquer sur le bouton envoyer.

Sur ordinateur, lorsque votre texte est fini, faites CTRL+A pour sélectionner tout le texte puis CTRL+C pour le copier dans le presse papier. Ensuite cliquez sur "envoyer" et si vous constatez un problème dans les messages de confirmation de l'envoi de votre contribution, reconnectez-vous au site. Dans le cadre "répondre au fil de discussion" il vous suffit de faire CTRL+V pour coller le texte sauvegardé dans le presse-papier. Cliquez ensuite sur "envoyer" et cela devrait fonctionner sans problème.

Nous sommes désolés pour ces désagréments et nous espérons recevoir votre présentation

Répondre au fil Retour