Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Je commence mon sevrage

Par Louann97

Bonjour à tous,

L'ivresse m'a donné des ailes jusqu'au jour où je suis passée pour la pire des crétines.

J'ai commencé à boire pour les occasions (bières) puis je suis passée aux alcools forts (rhum) pour revenir vers le vin (rouge essentiellement). Tout cela, bien sûr était en rapport avec mes changements de vie.

L'alcool en excès me transforme et d'après mon entourage "je deviens très con". Je me suis donc attribuée le sobriquet de Dr Jekyll et Mr Hyde.

Jeudi dernier, j'ai me suis vraiment manquée. J'avais un RV téléphonique pour une proposition d'emploi et mon état à tout gâché.

J'ai donc pris la décision de me cloîtrer dans ma chambre, d'éviter de rencontrer ma famille et mes amis afin de contrer les habitudes qui engagent à se servir un petit verre.

Ca va être difficile car j'ai aussi l'habitude de boire seule. C'est la raison pour laquelle j'espère ce que site me viendra en aide.

Merci d'avance

Fil précédent Fil suivant

147 réponses


Louann97 - 23/02/2015 à 12h10

Bonjour,

J'entame mon 4e jour de réclusion ; j'en profite je bosse pas.

Hier, ma soeur qui habite à quelques marches de chez mon père chez qui je vis (mais non ce n'est pas compliqué), m'envoie un sms : "tu hibernes toujours ?" et je lui réponds : "toujours, jusqu'à ce que je sois guérie", ce à quoi elle répond : "Mdr"

Voilà, on me dit et me répète de faire quelque chose mais quand je le fais, personne ne comprend mon attitude car personne ne sait vraiment ce que j'endure.

Certaines personnes de mon entourage son aussi alcooliques, sans le savoir car elles arrêtent de boire dès lors que leur cerveau le leur commande. Mais elles sont malgrés tout alcooliques car impossible de se passer d'un apéro le midi ou le soir et ce, tous les jours.

Toutankamon ǃǃǃ

SUIVI DU SEVRAGE :

Vendredi 19 : aucun souci mais j'avais bu à outrance la veille, donc, normal,
Samedi 20 : je me prépare un thermos de thé menthe/citron dès le matin. Je mange tôt.
Dimanche 21 : Même thermos dès le matin à boire dans la journée avec de l'eau aqromatisée. Mes pensées se tournent vers la bouffe et la cigarette. Dès que j'ai une envie, je bois quelques gorgées d'eau (oui, je bois à la bouteille) et si ça passe pas, je vais fumer une clop. Faut dire que j'avais l'HABITUDE de préparer à manger en buvant un ou 2 apéro.

sebastien - 23/02/2015 à 13h57

Bonjour Louann,

Tu as choisi la bonne attitude, celle de dire non à l'alcool. C'est uniquement ça qui va te permettre de te reconstruire. Ne restes pas seul, l'alcool, il faut en parler pour s'en libérer.

Courage à toi

Louann97 - 24/02/2015 à 09h39

Bonjour Sébastien,

La solitude ne me pèse pas et pour l'instant, c'est la seule solution pour moi. Dans mon entourage, peu de personnes ne boivent pas et pour l'instant, je n'ai pas besoin d'être titillée.

Heureusement, j'ai une amie qui ne boit pas et qui fait de la marche tous les VVE, malheureusement, j'ai en ce moment 2 verrues plantaires qui m'empêchent de faire de longues marches ; c'est pas d'chance, hein ?

Je n'ai pas spécialement envie d'en parler pour le moment, je me libère à ma façon, en écrivant et je remercie ce site d'exister.

Merci pour ton soutien.

Louann97 - 24/02/2015 à 09h44

Cette 4e journée m'encourage.

Alors que j'avais porté mon attention sur l'alimentation et la cigarette, histoire de penser à autre chose, voilà que cette 4e journée est plus apaisante. Peut être dû à ce léger écart du midi (qui ne s'est pas reproduit dans la journée).

Ce matin, je sors et je vais certainement croiser ma soeur et encore plus certainement à une heure fatidique, l'heure du déjeuner. Voilà 4 jours qu'on ne se voit pas...

Profil supprimé - 24/02/2015 à 17h16

bonjour Louann97

si tu veux on fait le chemin ensemble
moi ca fait 16 jours et p****n que c'est bien que ca donne de l'energie que ca donne du temps pour lire le soir plutot que de cuver ....
des la fin de la premiere semaine ca allait deja mieux maintenant je dors comme un bebe mon visage est detendu le teint c'est eclairci
comme toi je me pose la question de l'attitude a adopter avec l'entourage ... donc j'attend un peu .... avant de revoir mes amis j'attend d'etre un peu plus forte et fiere pour assumer pleinement mon choix et mon abstinance
heureusement j'ai d'autres amis qui ne boivent pas et pour le moment je suis plutot avec eux

va voir le post "gros choc" c'est a sa lecture que j'ai trouvé l'energie de tourner la page !!!!!

clochette - 24/02/2015 à 17h41

salut Louann97,

J'ai l'impression que ça va être compliquer pour toi de parler a ta famille de ce mal qui te ronge car ils ont pas l'aitr dêtre a ton écoute.

A tu essayer les asso, le casapa ? pour voir des medecins et des psy qui pourront t'aider, t'ecouter et te conseiller sur une marche à suivre.

ne reste pas seule, viens ici au maximum ça te fera du bien et comme dis le pinguin d'autre peuvent te donner de l'energie.

bises

BriJo76 - 24/02/2015 à 23h16

coucou

Un conseil que tout le monde t'a écrit "ne reste pas seule" surtout que tu dis qu'il t'arrive de boire seule.
S'enfermer, ne rien faire n'est pas la solution, si tu veux t'en sortir. Le monde est là, autour de toi ... dans l'escalier, dans la rue, au travail ... tu ne vis pas sur une île déserte...les occasions de boire sont partout surtout (j'adorais ça moi) les supermarchés petits et anonymes où personne ne te connaît et que tu payes "ta bière" (ou autre alcool) sans regarder la caissière (qui, tu crois, ne sait pas !!! mais si, elle sait. Elle a l'habitude !!! llol)



Biz

BriJo

Louann97 - 25/02/2015 à 08h41

Bonjour,

Oui, Lepingoin, faisons le chemin ensemble, à 2 c'est mieux. Même si ce site est plein de ressources avoir un vrai contact nous permettra d'avancer lentement, mais sûrement. Comment vois tu la chose ?

Tu as raison Clochette, ma famille est obtue. A part des "tu es un enfer", "tu te gâches", "j'en ai marre que tu te donnes en spectacle", rien ne sort de leur bouche. Et même maintenant que j'ai décidé de me prendre en main, ma soeur ne comprend pas que j'ai besoin de ne plus reproduire les mêmes situations jour après jour, que j'ai besoin de m'éloigner d'eux pour mieux me rapprocher, je l'espère un jour.

J'ai déjà connu ça mais à l'époque c'était avec le chocolat, le sucre... là, c'était ma mère qui me disait "et après, tu dis que tu es grosse" SUPER LES ENCOURAGEMENTS, MERCI MAMAN.

Je crois que ma famille m'étouffe, 48 ans et toujours célibataire et sans enfants (enfin, à part mes 4 chattes que je considère comme mes filles), elle se dit que je suis faible et que je dois être chaperonnée, surveiller. Paradoxalement, j'ai toujours été considérée comme indépendante, dégourdie et forte. Je sais pas, je sais plus...
Le fait est que lorsque je suis partie vivre dans le 04, j'ai arrêté et de fumer et de me gaver de chocolat.

On fait des choses pour se sentir mieux, pour compenser un manque et finalement, on se retrouve dans une spirale infernale et rien n'est résolu.

Hier le chocolat, aujourd'hui l'alcool, demain la cigarette... il y a toujours un démon à affronter mais ce démon est en nous.

Je dois me reconstruire (je n'ai fait que ça), trouver un travail, un logement, un mec. Heuuu, non, pour ce dernier, on va attendre encore un peu lol

Bises à tous

gazelle23 - 25/02/2015 à 10h52

Salut Louann97,


Comment vas-tu ?

5 ème jours ? C'est bien , j'espère que tu continues à t'accrocher. pour moi cela fait 30 jours. La première semaine a été la plus compliquée, fatiguée, couper avec les verres de décompression pris par habitudes, se créer d'autres habitudes.
Comme toi aussi problème de santé, lumbago qui m'a stoppé dans ma 2 ème addiction le sport. Bref, tout cela pour te dire que tu as raison de t'accrocher. Prends un jours à la fois, éloigne tant que tu peux les personnes de ton entourage qui peuvent te pousser à la tentation... le mieux serait évidement de pouvoir en parler, se lâcher fait du bien.. ce site est là pour cela aussi et lu l'as bien compris.
Personnellement, je ressens vraiment les bienfaits de ma non consommation, comme toi je sortais d'un we chargé ce qui m'a aidé les 2-3 premiers jours après on s'accroche quelques jours, on se sent mieux, rebelotte fatigue, irritabilité et ça repars ET sans alcool.. La vie va ainsi. Il est difficile de vivre en vase clos, pour ma part, je n'ai pas encore repris les repas entre potes, seulement, apéro repas en famille, le tout est de ce dire aujourd'hui je ne bois pas, refuser ce putain de 1 er verre reste essentiel.
Tu te bats pour toi Louann97 et chaque jours de gagné et une belle victoire !!!

C'est un renouveau, Courage.

Amicalement

Répondre au fil Retour