Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

je ne supporte plus

Par sab1176

Bonjour

En couple depuis plus de 20 ans 2 enfants .............. vie de couple toujours compliquée je pense que l'alcool a toujours été un pb mais je me rends compte vraiment depuis 3 ans depuis que notre grande s'en soit rendu compte ............. il boit seulement le soir mais ce qui est dingue c'est que pourtant " ancien gros buveur en fête " aujourd'hui 2 verres lui suffisent pour partir en vrille ............. et là plus de contrôle le moindre détail le fait vriller ( la pelouse pas assez arrosée etc ) il en devient violent dans ses paroles et surtout avec la petite dernière de 11 ans elle essuie à chaque fois les plâtres et comme je tente de calmer le tout il supporte pas , au dernière nouvelle on engueule sa fille comme çà ( de toute manière il a beaucoup de mal avec elle )

j'en ai marre il peut être bien et çà repart beaucoup de stress au taf ( il bosse encore chez nous très tard il décroche jamais ) je pense que l'alcool lui sert d'anti dep mais cela a une forme inversée .
Et puis j'essaie de garder une "vie normale " quand je craque pas et çà il le supporte pas ( tu me mets de coté , tu t'en fous de moi ) un besoin sans cesse d'être rassurée c'est fatiguant lassant .............

Je crains pour tout de partir en vacances d'aller chez de la famille etc et marre de faire semblant ( on dort plus ensemble car l'odeur de l'alcool m'insupporte ) et lui voudrait toujours une vraie vie sexuelle donc çà rajoute un pb bien sur : comment lui expliquer que je peux pas être si je suis pas en confiance et bien et que 5 mn avant il vient encore de vous en coller plein la tête ou à la gamine .....

Je comprends pas pour moi y' a dépression derrière tout çà mais en attendant il n' pas de pbs c'est moi le souci


je compte plus les fois ou j'ai cherché à partir mais j'ai peur, peur de lui ( çà sera l'enfer çà je le sait )

Je me sens pas en sécurité j'en ai déjà parlé mais très peu comprennent vraiment il est tellement gentil en société , les gens n'osent pas il a du charisme , beaucoup ne comprennent pas ils voient çà comme de simples conflits mais c'est un mal être , une forme de maltraitance envers moi et les filles

Désolée c'est un peu brouillon tout çà mais j'ai du mal à être concise

Merci

Fil suivant

2 réponses


SurUnFil - 12/07/2019 à 01h05


Bonsoir sab1176,


Je suis comme toi conjointe d'un époux alcoolo dépendant, et bien qu'en couple depuis trente ans (je n'ai que 51 ans mais cela semble de nos jours si peu probable cette durée blunk), et comme toi pour diverses raisons (du à un éloignement géographique lié au travail), je découvre depuis 4 ans la dépendance de mon mari, je suis désemparée comme toi face à ce pb et je gère au mieux pour notre fille unique de 16 ans, mon mari comme le tien semble dépressif, le mien sait qu'il a un pb il a tenté de le régler avec une prise en charge par un centre d'alcoologie et prise de médoc mais a tout arrêté il y a 1 an et demi........

Le mien aussi travaille et ne boit que le soir (jusqu'à tard) mais aussi le Week-end (dès le midi) et rebelotte le soir donc la vie de famille et les sorties sont compromises. Je ne suis désormais que la mère de ma fille et sa co-locataire (je fais chambre à part), je sais que cela est extrèmement difficile d'essayer de comprendre pourquoi ??

Je ne me sens pas non plus en sécurité, car il a déjà par le passé mis sa vie en danger (chutes) mais il ne conduit jamais en étant alcoolisé. Je gère du mieux que je peux cette vie de famille bancale et je sais que cela est extrèmement usant d'autant plus que les autres (même ma famille et mes amis sont au courant) ne peuvent jamais vraiment réaliser car ils ne le vivent pas, combien cette maladie impacte le quotidien du malade mais aussi et surtout celui de l'entourage qui subit impuissant à cette descente aux enfers ...

J'ai pris le parti pour l'instant de garder les moments gais et simples mais aussi de m'éloigner pour me protéger ainsi que ma fille jusqu'à sa majorité (pas la force de divorcer et de tout recommencer pour l'instant). Il faut penser à soi pour pouvoir tenir c'est la seule solution....

Je t'envoie du courage et plein de pensées.

sab1176 - 12/07/2019 à 21h21

Merci je reviens plus tard

Répondre au fil Retour