Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

comment l'amener à avoir le DECLIC ?

Par zebulette

Bonjour à tous et toutes,
Pour avoir frôlé de très très près l'alcoolisme , je sais que pour décider de mettre un terme à la relation qu'on a avec l'alcool , il faut avoir LE déclic .

Quand mon compagnon et moi nous nous sommes retrouvés il y a 2 ans après plus de 22 ans sans se voir , il m'a avoué lui même avoir un problème avec l'alcool .

Il faut savoir que mon ami a eu le triste exemple de son père qui lui était alcoolique et violent ...

Il m'a expliqué quelle avait été sa vie avec la femme dont il venait de se séparer et ce qui l'a conduit à devenir alcoolique ( il y a 22 ans, il ne buvait pas la moindre goutte d'alcool ) . son ex était elle même alcoolique et très avait fait de lui un véritable esclave sur tous les plans : il ramenait un salaire confortable mais n'avait pas le droit au moindre centime sur lui et aucun accès aux compte bancaire , il n'avait pas le droit de rentrer en retard du boulot ni même en avance , elle lui faisait reproche sur reproche , bref elle lui faisait vivre un enfer !
Son ex étant elle même alcoolique , il a fini par le devenir car c'était la seule liberté qu'il lui restait ...

Ils sont séparés depuis 3 ans, divorcés depuis 1 an mais elle lui continue de lui faire vivre un enfer même si les façons sont différentes .

Quand nous nous sommes retrouvés , j'habitais à 400 Kms de lui et il est venu vivre à la maison 3 mois pour raisons professionnelles .
Durant cette période, loin de ses problèmes avec son ex , il avait quasiment cessé de boire : il s'accordait 2 bières par jour .

Il travaille comme auto entrepreneur dans le bâtiment et se lève très tôt ( souvent 4 h du matin ) et régulièrement il décapsule sa première bière vers 8h30/9h et quand je le lui fais la remarque , il me répond " oui mais y a longtemps que je suis levé "

Mon ami n'est que rarement bourré et quand c'est le cas , il s'endort , n'a pas le moindre geste violent ou le moindre mot désagréable envers moi .
J'ai pu remarquer que lorsqu'il a bu LE verre de trop , il se lâche dans ce qu'il a à dire :Il affirme par exemple que le whisky contiendrait une substance permettant d'être un meilleur amant mais je peux vous assurer que ce ne sont que des bêtises car qu'il soit à jeun ou pas , je ne vois pas de différence: c'est un excellent amant à mes yeux .

Lorsqu'il a bu ,il parle beaucoup de ses 3 ex mais surtout de son père qui est décédé il y a quelques années .Je pense qu'il n'a pas fait son deuil et qu'il admirait son père malgré tout .


Depuis quelques temps , lorsqu'il a trop bu , il dit vouloir suivre le chemin de son père , que son père étant mort à 54 ans, il ne voit pas pourquoi il vivrait plus longtemps , que de toutes façons dans dix ans ses enfants seront grands ( ils ont 10 ans et 5 ans ) et qu'ils n'auront plus besoin de lui ....


C'est terrible d'entendre quelqu'un de 40 ans , en bonne santé, dire qu'il ne lui reste plus que 10 ans à vivre .... et ça l'est encore plus quand cette personne a des enfants encore petits !

Il est conscient qu'il aime trop l'alcool mais refuse d'employer le mot " alcoolique" alors qu'il boit de l'alcool tous les jours et consomme en moyenne 2 bouteilles de whisky accompagné de coca en 3 jours ( parfois en moins de temps ) + quelques bières depuis quelques temps ... Il dit lui même qu'il n'est plus serein comme lorsqu'il a passé les 3 mois chez moi et que c'est pour ça que sa conso a repris depuis qu'il est rentré chez lui ( je précise que je maintenant nos domiciles sont distants de 4 kms )

C'est pourquoi je m'adresse à vous , j'ai besoin de votre aide pour l'aider à faire face à cette situation et par la même occasion l'aider à faire son deuil face au décès de son père ( parce que je pense qu'il n'en est pas vraiment remis )

Pensez vous que l'enregistrer lorsqu'il dit qu'il dit qu'il ne vivra pas plus de 10 ans ou en train de dire des choses qu'il serait incapable de dire en temps normal et de les lui faire écouter lorsqu'il est à jeun pourrait lui faire avoir ce déclic dont il a besoin ?

Sinon , que me conseillez vous pour l'aider à avoir ce déclic ?

Merci de votre aide et de vos conseils .

Fil précédent Fil suivant

Répondre au fil Retour