Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Vivre avec un père alcoolique ou sans père...

Par Ninoé

Bonjour,
C'est la toute première fois que je me décide à écrire sur un forum... ce qui m'a décidé ? La fois de trop aujourd'hui... Mon mari pris sur le fait d'alcoolisation en cachette qui me soutient que je suis folle et qu'il ne buvait pas.. Sa consommation problématique d'alcool dure depuis longtemps, son deni aussi... Seulement depuis 1 mois et demi notre situation a changé, nous sommes devenus parents. Bien sûr avant de concevoir ce petit bout et tout au long de ma grossesse j'ai espéré, j'ai cru que cet heureux évènement serait le déclic... Bien évidemment je me suis voilé la face rien n'a changé... Dans un mois je reprends le travail et c'est mon mari qui doit récupérer notre fils le soir en rentrant du travail, moi je rentre environ 2h plus tard... Cela m'angoisse car c'est le moment durant lequel il s'alcoolisait avant mon congés maternité. Il me jure bien sûr qu'il ne boira pas mais je sais bien qu'il n'y arrivera pas... J'ai arrêté de croire qu'il y arriverait seul et comme il ne veut pas se faire aider la situation est bloquée. Il y a quelques mois de ça il s'était enfin ouvert et a prononcé LA phrase "je suis alcoolique" elle m'a fait du bien autant qu'elle m'a fait mal, j'y ai cru, j'ai cru qu'il allait se faire aider mais il m'a dit je vais m'en sortir tout seul. Bien sûr il ne s'en est pas sorti mais quand je lui en reparle aujourd'hui il me dit qu'il n'est plus alccolique... Bref si moi j'ai pu endurer tout cela toutes ces années ma priorité a aujourd'hui changé et c'est mon fils. Aussi je me pose la question de savoir ce qui serait le mieux pour lui. Vivre sous le même toit que son père qui boit mais qui est malgré tout un père aimant et attentionné (et dans le même temps vivre dans les conflits ce qui me fait tout autant voire encore plus peur) ou grandir sans son père, je dis sans car bien évidemment je ne l'empêcherais pas de voir son fils mais je ne me fais pas d'illusions la situation n'ira pas en s'arrangeant en cas de divorce (qui risque en plus d''être très conflictuel...). Je n'ai pas détaillé mon histoire car je ne saurais par quel bout commencer mais si vous avez des questions pour y voir plus clair j'y répondrais volontiers.. c'est un premier pas pour moi, je ne parle à personne de cette situation, notre entourage voit bien que l'alcool est un problème mais personne ne sait réellement ce qui se passe chez nous..
Merci par avance pour vos réponses et témoignages...
Meilleurs voeux à tous...

Fil précédent Fil suivant

Répondre au fil Retour