Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Vivre avec un alcoolique

Par cherryred

Bonjour à tous,

Je vous contacte aujourd'hui car je suis totalement désemparée et épuisée par la situation. Nous avons 28 ans tous les deux et nous sommes ensemble depuis 3 ans, mon conjoint est alcoolique depuis longtemps bien avant qu'on se connaissance.

Mon quotidien c'est un homme qui ment en permanence, s'invente des coups de fil ou des courses ou du travail pour pouvoir sortir. A des moments, j'ai l'impression d'être complètement parano. Mais chaque fois qu'il rentre il ne tient pas debout, est incapable de garder les yeux ouverts et s'allonge sur le canapé pour cuver.

Il est très difficile de discuter avec lui voire même impossible. 2 ou 3 fois en 2 ans, il s'est engagé à arrêter de boire avec échec. Il a soit disant vu une association 2 fois mais je suis incapable de savoir où est la vérité. Soit disant qu'il avait parlé de son problème à sa famille mais j'en doute vu le dernier repas de famille où il a encore picolé.

Je craque aujourd'hui parce que je ne sais plus quoi faire. Vendredi dernier, il est rentré saoul et j'ai explosé. Il nie tout en bloc les bouteilles cachés chez nous ce n'est pas lui, s'il est malheureux c'est de ma faute etc etc etc. Depuis vendredi, il m'ignore totalement, passe ses journées à boire et rentre seulement pour dormir et prendre une douche sans même me regarder ni me parler.

Je ne sais pas quoi lui dire pour le faire réagir, l'ultimatum de la quitter ne sert à rien. J'ai besoin de vos conseils pour réussir à communiquer avec lui.

Désolé l'histoire est brouillon mais difficile de résumer 2 ans de galères en quelques lignes.

Merci pour vos réponses

Fil précédent Fil suivant

4 réponses


vanes971 - 13/09/2016 à 22h15

bonjour,

je comprend votre problème , moi je vis la même situation que vous , vous allez lui parler à un mur tant que il admet pas son problème vous allez vous fatiguée pensez à vous
c'est dur mais allez péter les plombs laissez le venir a vous ....moi j'ai compris tard que je devais penser a moi , vous êtes jeune car plus il vous serez mal plus il sera content car les alcooliques on un gros coté pervers.

cherryred - 14/09/2016 à 10h18

Oui c'est vrai je n'avais jamais vu ça comme ça mais oui il doit se complaire dans mon malheur.
En fait, j'ai peur de sortir sans lui parce qu'il boit dès que je ne suis pas là. C'est difficile de m'imaginer profiter alors que j'aurais toutes ces idées en tête.

patricem - 14/09/2016 à 11h02

C'est clair que vous devez prendre du temps pour vous, peut être quelques jours dans votre famille ou chez des ami(e)s, histoire de prendre du recul et faire le point.

Il est vraiment important qu'il reconnaisse avoir un soucis de ce côté là et qu'il doit réagir. Si cela ne vient pas de lui, il y a peu de chance d'espérer un progrès sad

A t'il une personne de confiance (un ami d'enfance, un membre de sa famille dont il serait particulièrement proche) qui pourrait lui parler ?

Il y a aussi une question à se poser : vous êtes jeune, vous n'avez (à priori) pas d'enfants, si vraiment il continue dans son attitude, où vous projetez-vous dans 3 ou 5 ans ?

S'il y a des associations de conjoints d'alcoolique proche de chez vous, cela peut mériter aussi d'aller échanger avec eux sur ces sujets...

Courage

cherryred - 14/09/2016 à 15h05

De son côté je sais qu'il n'en parlera pas à ses proches où s'il le fait se sera en minimisant le problème comme il le fait avec l'association et les médecins qu'il a vu.
Je ne sais pas si c'est à moi d'en parler à ses parents, je ne pense pas que se soit mon rôle mais j'hésite.

J'ai vu un reportage où un ancien alcoolique témoignait, il disait que que l'alcool ne peut pas être dans la vie de couple car un alcoolique est totalement insensible puisqu’à la base, l'alcool est là pour ne rien ressentir. Il ne peut donc pas y avoir d'investissement.

Et bien c'est dur à entendre mais c'est tellement vrai

Répondre au fil Retour