Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Vivre avec la violence verbale au quotidien

Par concentredeblonde

Bonjour,

Mon mari est ivre pratiquement tous les jours. Il ne me parle plus, à part pour dire des insultes ou des choses blessantes.

Il n'a pas toujours été comme cela, heureusement, mais nos relations se sont tellement dégradées.

Je ne le reconnais plus, il est devenu égoïste, ne supporte plus sa belle-fille, m'insulte à tout va.
Malheureusement, je l'ai tellement menacé de le quitter, qu'il ne me croit plus. Je sais, j'ai tort, et oui je reste encore car je l'aime. Mais il faut que je me protège, que je protège ma fille.
Il a aussi cassé beaucoup de choses à la maison, et je n'arrive pas à m'expliquer, pourquoi je reste, pourquoi je subis.

Je me fais honte, je n'ai pas de courage, j'attends, mais un jour peut-être que le pire arrivera.

Il ne veut pas changer, me dit être bien. Je le cite : J'ai tous le confort, je suis un roi, pourquoi je changerais ?

Il était vraiment génial quand je l'ai connu, drôle, gentil, de bon conseil, il m'a beaucoup aidé quand j'en ai eu besoin. Mais actuellement, je ne le reconnais plus du tout.

Pourquoi je ne réagis pas ? Sur le coup je réponds, le menace, boude, mais le soir, je rejoue la parfaite petite femme au foyer : repas mitonnés, gamelle prête pour lui le lendemain, maison propre et rangée.

Et puis le soir vient, quand il ne rentre pas bourré,

on mange avec lui, puis je couche la petite, et après je le vois vider ces bières, puis il commence par insulter les programmes TV, puis moi, écrase ces mégots à côté du cendrier, me demandent des choses obscènes. Puis il s'écroule sur le canapé, et dort.

J'ai enfin la paix, puis je vais me coucher dans notre chambre. Un an où nous dormons séparés.

Quand il rentre bourré, il se jette sur la nourriture, en met la moitié par terre, casse des objets du quotidien. Et si je suis couchée, il vient me harceler, pour que je reste près de lui sur le canapé, jusqu'à ce qu'il s'écroule.

Je suis fatiguée, et je n'ai pas la volonté de me battre, alors je fais comme ci de rien, je range, nettoie sa pisse à coté des toilettes. Lave la soirée à coup de serpillère et d'éponge.

Pourquoi, je reste, pourquoi me force-t-il à le quitter ?

Fil précédent Fil suivant

14 réponses


clochette - 16/03/2015 à 13h53

salut,

mais toi en contact avec " brisée" ça pourrais être bien. elle dans la même situation et cela pourrait t'aider

A mon sens tu devrais partir pour te protéger ainsi que ta fille qui a l'air d'être petite, tu dois pensé a elle, la pauvre n'as pas a subir ça et toi non plus d'ailleur.

Tu peux te réfugier chez des ami ou dans de la famille ? au pire va à l'hotel, mais ne reste pas comme ça, il ya beaucoup de colère en lui et vous pourriez être endanger, alors fait attention.

prend du recul, tu as besoin de recharger tes batteries, de prendre soin de toi, pour une fois fait toi chouchouter, va au coiffeur, te faire masser ou aute tant que ca te fait du bien.

Tu devrais consulté un psy pour toi et ta fille dans un csapa il y a des medecin et des psy en plus il pourront te conseilller, tu peux aussi voir une assistante sociale si besoin pour être aider.

courage tien moi au courant

biz

melodysubit - 20/03/2015 à 10h51

bonjour,je lis ton message et je me rends compte que je ne suis pas seule a subir la meme tranche de vie,j ai 4 enfantsqui aiment leur pere mais celui ci sombre depuis 4 ans dans l enfer de l alcool,financierement je ne peux pas le quitter pourtant les enfants sont prets mais la fragilite de leur pere et sa malveillance a leurs egardsme font peur car comment lui confier les enfants un week end sur deux sans qu il arrete de boire,je ne pourrai pas les protegeralors pour le moment je continue a survivre et dormir dans le canapeavant de trouver la solution

melodysubit - 20/03/2015 à 11h59

en fait je viens de m inscrire sur ce site cela me boulverse!je te trouve tres courageuse au contraire,c est une bataille pour l amour et contre l injustice, je parle souvent avec ma fille de 21 ans de cet enfer au quotidien qui n ai compris objectivement que par ceux qui le subisse,cette peur au quotidien je la visen cet instant precisavec toi en te repondant ,la peur de represailles!c est dingue quand meme! bon courage a demain

brisée - 20/03/2015 à 12h36

Bonjour Concentredeblonde, Hé oui, Clochette a raison, je vis la même chose que toi depuis des années. Va lire mon fil et tu verras ce qui t'attends si tu ne prends pas soins de toi. Pendant des années j'ai fait comme toi, tous supporter face à l'alcool, ce forum m'a ouvert les yeux à un point où ma vie de couple devenait catastrophique. Va dans un CSAPA ou téléphone à alcool infos service, on a une bonne écoute et se sent moins seule car on est seule avec ce problème, tout le monde vous tourne le dos et le quotidien devient l'enfer. Dis-toi que tu n'es pas seule et ne pense qu'à toi, c'est un bon pas. Ton mari est malade et tu ne peux rien faire pour lui s'il ne se rend pas compte de cette maladie. Mon mari a décidé d'aller voir médecin car notre couple était en train de couler et j' étais déterminé à refaire ma vie toute seule, son médecin l'a mis sous AOTAL , mon mari boit moins, l'ambiance est plus sereine et on s'entend mieux, mais il a des soucis de santé, ça doit être du à sa consommation excessive des mois derniers. Ce que tu vis je l'ai vécu aussi et par moment je me sentais responsable, on n'est pas responsable. Bon courage à toi. Je reste vigilante car mon mari n'est pas sorti d'affaire mais je le retrouve ce mari que j'ai aimé et que j'ai fini par détester à cause de l'alcool car cette merde change totalement la personne.

concentredeblonde - 20/03/2015 à 15h42

Merci, pour votre soutien, mais j'ai décidé de mettre un terme à mon calvaire.

J'ai reçu une lettre de notre bailleur, comme quoi des personnes se sont plainte de nos disputes, et que ma fille essayait de nous séparer durant celles-ci.

Et c'est la vérité, sauf que nous devons faire face à la situation, ils m'ont prévenue que si cela ne s'arrêtait pas ils appèleraient les services sociaux. Je prends une claque, je ne veux pas que l'on m'enlève ma fille.

Je ne peux rien faire pour mon mari, nous ne nous parlons plus, il préfère rester dans ces délires etyliques.

J'ai contacté une avocate, pour le divorce, je n'ai rien dis à mon mari par peur de représailles.

L'homme que j'ai aimé à réellement disparu, je ne veux plus souffrir et encore moins perdre ma fille.

J'ai très peur de l'avenir, on verra...

clochette - 20/03/2015 à 17h03

salut concentredeblonde,

Tu viens de te prendre une claque certe, mais elle va te permettre de mettre un terme a tout ça alors, merci pour ça.

tu a pris rdv avec une avocate c'est parfait, tu peux aller voire une assistante sociale également elle pourra t'aider dans tesdémarche, pour un appartememnt et au niveaux financier.

Ne baisse pas les bras pour ta fille et pour toi.

plein de bisous

brisée - 20/03/2015 à 18h03

Bonsoir , tu as l'air déterminé, c'est que tu n'en peut plus, c'est normal que tu ai peur de l'avenir, moi aussi j'ai peur du moins, je n'aime pas bousculer mon existence mais parfois on n'a pas le choix, il faut que tu penses à toi et ta fille, Cela devient grâve s'il y a disputes sans cesse et ta fille subit cela, il faut la protèger, Va voir assistance sociale, tu auras des aides, si tu travailles ce sera mieux car tu seras indépendante. Les réprésailles, je connais aussi, la peur au ventre de se faire insulter, moi, je fais tout en cachette, je n'ai pas le choix car mon mari ne comprendrai pas, il est trop égoîste. Bon courage, he !!! n'oublies pas que tu n'es plus seule face à ce calvaire !

concentredeblonde - 22/03/2015 à 10h34

Merci, et encore merci.
Si vous saviez comme votre poste me donne du courage.

J'ai essayé de discuter avec mon mari, il m'a avoué que j'étais la cause de tous ces problèmes.

Après avoir beaucoup pleuré, je me suis rappelé, qu'il a toujours été ainsi. Je ne suis en rien la cause, donc si nous nous séparons je pense qu'il ne pourra plus trouver d'excuse et je souhaite de tout cœur qu'il aille mieux.

C'est malheureux, mais je l'aime toujours, et je trouve ça illogique à quitter quelqu'un qu'on aime.

Pourquoi n'est-il pas parti, si je le rends si malheureux ?

Comment nous compagne d'alcoolique, pouvons-nous nous oublier autant. Il me met le doute, suis-je un monstre ?

Effectivement quand nous nous sommes rencontré, il ne buvait pas autant. J'aurais provoqué un peu plus son malêtre, je ne suis qu'une simple femme, je ne sors jamais, j'alterne travail en intérim et chômage depuis 10 ans.
Je ne vis que pour ma fille et lui, je suis disponible, à l'écoute. Je le sermonne soit, mais de là à lui pourrir la vie.

Le dialogue est rompu, mais je vous avoue, que je ne suis pas encore séparé qu'il me manque déjà.

Surtout dans cette période sobre.

clochette - 23/03/2015 à 18h22

salut,

a un moment il faut penser a soi, et c'est ce que tu fait, alors ne culpabilise pas, tu fais ce que tu peux avec les moyens du bord.

si pour être heureuse vous devez vous séparer, alors fait le car tu va y laisser des plumes.

bien sur qu'il te manque car tu l'aime, et c'est dur, mais tu t'enfonce en restant.

toi seule peut prendre la décision.

on sera la pour te soutenir quoi qu'il arrive

bisous

Répondre au fil Retour