Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Se sentir piégée par l'alcool

Par Sailor Moon

bonjour À tous,

Je suis nouvelle sur le forum et pour la première fois de ma vie j'ai voulu témoigner et savoir si des gens vivent la même situation que moi. Et surtout est ce qu'ils s'ont en sortis!!!

28 ans en couple depuis presque 10 ans avec mon conjoint... Qui souffre d'alcoolisme. Au début je voyais ça comme un fêtard et qui allait se calmer avec le temps. Nous avions de fortes disputes mais à 18 ans on ne se rend pas "compte" du réel problème. Donc naturellement 3 ans plus tard nous aménageons ensemble. Moi étudiante lui salarié en CDI la vie se passe pas trop mal.

1 an après il se fait licencier la boîte coule. Moi toujours étudiante on essaie de joindre les deux bouts en attendant que ses salaires (en retard) soient versés. Un soir coup de fil de la belle mère qui annonce à mon ami que d'une sa grand mère est décédée et que de deux elle arrivait avec tous ses enfants (5 au total) vivrent chez nous pendant 15 jours en attendant de se trouver un loyer en France. Les billets étaient déjà réservés madame n'a rien voulu entendre... Ma descente aux enfers a commencé : mes parents qui nous aidaient financièrement un peu pour limiter la casse, les loyers impayés, huissiers, dossier bdf, aide alimentaire sociale... Très très dur pour moi sachant que je viens d'une famille d'agriculteurs modestes mais qui arrivaient tout de même à tenir les deux bouts sans avoir ces problèmes !!!!

Avec ma belle famille qui s'installe ça se passe mal : de culture très différente (moi chrétienne eux musulmans) le courant passe mal. Elle ne comprend pas que nous sortions, voyons nos amis ni les recevions, mangeons sans tenir compte des préceptes religieux (cochon, pas halal)... Bref vivons à l'occidental. Mon ami commence à planquer ses bouteilles d'alcool dans notre chambre (pas évident dans un t2) et bois pour se "soulager". Il devient agressif verbalement sa famille ne me defend pas car je n'ai pas à l'énerver.

Au bout de 6 mois, elle quitte notre logement nos soucis d'argent sont moins important je pensais que tout allait revenir à la normale... Un soir mon conjoint m'annonce qu'il m'a trompé... Je suis anéantie je souhaite partir il me retient. Quelques semaines plus tard j'ai ma première claque et là il essaye de m'étrangler. Je me dis que c'est la faute de l'alcool.

Le temps passe j'obtiens mon diplôme, je travaille, lui aussi en intérim. Sauf qu'à la maison le soir ça se passe mal il me bat m'insulte ne me respecte pas ni moi ni ma famille... Je préfère garder le silence quitte à me couper du reste de ma famille. Ma belle famille me conseille toujours de ne pas l'énerver.

Nous déménageons loin de sa famille pensant avoir règle une partie du problème mais non... Ça continue il me met désormais à la porte quand il le souhaite ( bail aux deux noms) je me réfugie chez mes parents je ne dis pas tout. Il perd son boulot de nouveau des difficultés financières.

Nous re déménageons près de ma famille. Elle se rend compte de son comportement et de ses excès. Elle me conseille de le quitter de ne pas avoir peur de lui... Entre temps ma belle famille se retourne contre moi en l'accusant de tous les tords. À ce jour elle tourne la tête quand elle me croise. Je n'existe pas et ma souffrance n'est rien.
Heureusement que j'ai de très bons amis peu sont au courant de mon cauchemar. J'ai fini par avouer à ma famille ce qui se tramait. Nous nous sommes séparés durant 2 semaines. Il m'a fait des promesses a entamé de nombreuses fois des traitements médicamenteux à la maison, a entamé une cure... Chaque fois il rechute avec plus en plus de violences physiques et verbales. Dans la rue dans un bar les gens le remarquent. Je me suis même allée voir certains commerçants en leur demandant de ne pas lui servir à boire parce qu'il prenait des cachets !

Ma famille lui a prodigue des conseils (un des membres est un ancien alcoolique). Il a retrouvé du boulot à 300km de la maison il ne revient que par période. Mais à chaque fois c'est la guerre
Je me fais du mal et aussi le plus grave à ma famille. Il marche au chantage à la violence... Je deviens agressive, intolérante avec lui. Je craque je n'en peux plus.

Mon échappatoire est mon travail que j'adore !

Il me mène en bourrique je ne sais plus comment faire pour lui faire accepter notre séparation...

Fil précédent Fil suivant

Répondre au fil Retour