Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Réponse à Flo66

Par DEWEI

Flo66, Tout d'abord, je vous adresse mes félicitations pour votre guérison de 10 années et merci pour votre message d'encouragement.
Je viens de temps à autre ici et je voulais vous demander de quel nom parlez-vous lorsque vous me dites que tout est dans le nom ? Le nom de famille ou bien le prénom de mon fils ?
Il est arrivé dans le Centre il y a 8 jours aujourd'hui. J'ai eu de ses nouvelles jusqu'à vendredi dernier par téléphone. Il peut nous appeler lorsqu'il n'est pas en soins mais nous ne pouvons le joindre. Je lui ai écrit. Je pense qu'il s'accroche à ce suivi, pour espérer aller vers un mieux-être tout en sachant que les grosses difficultés à affronter à sa sortie ne seront pas réglées pour autant. Cette période de "pause" dans sa vie est la nôtre également et nous repose aussi mais nous appréhendons la sortie. Nous serons là, bien-sûr mais tellement démunis. Je lis des messages qui me rappellent ce que je vivais lorsque j'était avec le père de mes enfants. Il avait, lui aussi, ce problème mais ne l'a jamais soigné. Ah pas facile de parler de tout cela...A bientôt, bonne journée. DW

Fil précédent Fil suivant

1 réponse


Flo66 - 15/12/2017 à 16h21

Bonjour Dewei,

"Pour l inconscient, pour tout ce que vous avez pu faire passer de benefique ou de negatif, et ben c est dans le nom happy C est inconscient... "


Le nom en question c est l inconscient happy Je vous disais que pour ce que vous avez fait inconsciemment il est difficile de vous en vouloir car c etait incondcient, pas volontaire.


Vous savez l alcool est un anxyolitique, il calme le stress, les anxietes. Le stress se communique. Aussi je crois que la meilleure facon de l aider est de l apaiser un peu chez vous.
Si vous etes dans l apprehension, la peur qu il reprenne, vous allez avoir un comportement qui va dans ce sens. Et ca se ressent, et c est generateur de pression, de stress pour celui qui essaie d arreter.
Votre aprehension et vos doutes sont normaux aussi je vous invite a y trouver des reponses, a les apaiser. Vous pouvez trouver de l aide aupres des centres specialises mentionnes sur ce site ou aupres d association du type anpaa. Vous pouvez y rencontrer des professionnels et des groupes de paroles pour l entourage.

On peut aussi discuter ici, si vous avez des questions d autres ou moi pourront peut etre y repondre. happy


Prenez un peu de temps pour vous, la où il est il est encadré, ne vous faites pas trop de soucis. Vous ne pourrez pas gerer l apres pour lui alors profitez de ce temps pour apprendre comment le gerer pour vous.
Et cela ne servira a rien de le traiter en malade, oui il sera dans une espece de convalescence, le temps que le cerveau retrouve ses equilibres, mais physiquement il n aura pas ete aussi bien depuis tres longtemps. C est positif, il arrete une drogue! blunk

Courage et ne restez pas seule avec tous vos doutes.

Répondre au fil Retour