Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Il ne s'arrête plus

Par Dealiebls

Bonsoir,
Je suis une personne de 16 ans aujourd'hui et je vous demande de l'aide. Depuis toujours mon père boit.
Durant une certaine période de ma vie 5-11 ans, il buvait seulement du pastis, panachés ou du Ricard, d'autres alcool dans certaines occasions spéciales, mais principalement du pastis. Plusieurs fois il est devenut violent, il criait, se battait même quelques fois. Il insultait ma mère.
J'ai seulement des souvenirs flou de cette période car j'était trop jeune.
Aux jours d'aujourd'hui, ma mère et moi ne vivons plus avec lui. Mais ce n'est pas plus mal car d'un sens, il boit beaucoup , trop même.
Whisky, Pastis, Bierre, (rarement du vin) les trois, midi, après midi, soir. Il ne passe pas une journée sans être saoul, ou rarement quand il ne peut pas s'en acheter (il demande même à ma mère de lui en acheter quand il ne peut pas mais elle refuse ce qui l'énerve). Quand il fait ses courses il achete énomément d'alcool, peu de nourriture, ma mère doit même quelque fois lui en donner.
Quand il a même 10€, il privilégie l'alcool plutôt que la nourriture..
Le soir quand il est saoul, il nous appelle, me fait des promesses qu'il ne tiendra jamais car, au final, il n'a pas de "sous" (Je ne lui en veut plus), la plupart du temps on se dispute au téléphone car je n'aime pas qu'il boit, il m'insulte (pas ma mère, seulement moi), il dit qu'il aurait préféré avoir un "garçon", car je suis son seul enfant.
Ma mère me dit qu'il est malade d'alcool, qu'il doit se faire soigner et aller voir un addictologue, mais quand on lui dit d'aller en voir un, il ne veut pas.
Son voisin n'arrange pas les choses puisqu'il vient "squater" chez mon père pour boire...

Auriez-vous des conseils s'il vous plait? Je ne l'ai jamais connu sans alcool, ou rarement et j'aimerais qu'il arrête de boire pour de bon?

Merci d'avance..

Fil précédent Fil suivant

1 réponse


Moderateur - 06/11/2017 à 10h56

Bonjour Dealiebls,

Votre père est effectivement malade de l'alcool et nous souhaiterions tous qu'il en prenne conscience et qu'il trouve le courage et la motivation de se soigner. Nous comprenons votre désespoir et votre demande d'aide. Vous avez raison de le faire. Je crois que vous vous sentez impuissante et que vous avez conscience aussi que cela doit venir de lui.

Ceci dit il y a en effet des attitudes de l'entourage qui peuvent favoriser le changement. C'est le rôle que vous pouvez jouer : trouver comment vous positionner et lui parler pour l'amener d'une part à se remettre en question, d'autre part à trouver la motivation à vouloir changer.

Ce n'est pas facile à trouver et mon conseil serait que vous alliez à la rencontre de professionnels dans une Consultation jeunes consommateurs (CJC) ou dans un Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA). Les rendez-vous sont gratuits et confidentiels. Cela vous permettra d'expliquer la situation, d'expliquer comment se passe votre relation avec votre père et d'avoir des conseils sur comment vous comporter avec lui. Ces conseils doivent normalement vous aider à l'aider.

Pour trouver la CJC ou le CSAPA le plus proche de chez vous vous pouvez nous appeler au 0 980 980 930 (8h-2h tous les jours) ou utiliser notre rubrique "adresses utiles" : http://www.alcool-info-service.fr/Adresses-utiles

Enfin, comme ces consommations d'alcool de votre père peuvent avoir un impact sur vous, je vous recommande de chercher s'il existe aussi un groupe de parole pour l'entourage des personnes alcooliques qui soit proche de chez vous. L'association Al-Anon Al-Ateen (http://al-anon-alateen.fr/) a des groupes pour les enfants de personnes malades alcoolique. Les associations d'anciens buveurs comme Alcool Assistance ou parfois Alcooliques Anonymes ont également de tels groupes. Vous vous sentirez moins seule et soutenue. C'est important. Votre mère peut aussi faire cette démarche, n'hésitez pas à lui en parler.

Cordialement.

Répondre au fil Retour