Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Hospitalisation en clinique

Par Mcnini

Bonjour,

Je poste ce message, car mon copain viens d'être hospitalisé en clinique pour son alcoolisme.

L'hospitalisation a été vue avec ses parents, son médecin généraliste et sa psychologue. Mon copain à 28 ans.

Ça fait faire 3 ans qu'il boit. C'est par phase, 2 mois sans, et puis pendant une semaine c'est la descente aux enfers. Il prends la route ivre, se balade ivre dans la rue, il est injoignable. Bref des conduites à risques pour lui et les autres.

Il ne se dit pas alcoolique, rejette un peu la faute sur les autres, pour moi il est dans le dénis. Il est sous Esperal, mais ne le prends pas régulièrement. Pour lui c'est un placebo...
Il l'a même pris en ayant consommé. Ce qui est très dangereux...

Du coup, il va dans une clinique qui traite les pathologies psychiatriques, et les addictions.

Ma question est la suivante : connaissez vous la durée de ce genre d'hospitalisation ? Sachant qu'il est dans le dénis... forcément les psychiatres vont vite s'en rendre compte. il ne pourra pas le cacher.

Je n'ai pas le moral du coup vue qu'hier ça n'était même pas décidé pour qu'il aille à la clinique, cela c'est fait en quelques heures, je suis triste pour lui. C'est nul d'en arriver là... mais j'espère que ça pourra l'aider !

Ses parents on tendance à penser que ça sera là solution miracle, mais c'est un suivie sur le long terme qu'il lui faut bien sûr. Pas une simple hospitalisation...

Du coup avez vous un proche qui a déjà été dans ce genre de centre? Combien de temps ?

Ou peut-être vous même ? Est-ce que cela vous à aider ?

J'ai bon espoir pour mon copain, je suis sûre qu'il arriver à s'en sortir.

Fil précédent Fil suivant

3 réponses


Lisa_78 - 22/02/2017 à 23h37

Bonsoi Mcnini

Alors voilà je viens de lire ton message et je n'ai pas franchement de réponse à te donner sur la durée d'hospitalisation de ton ami..

Mais voilà j'aimerai te poser une question?
Comment à tu fais pour qu'il sois hospitalisé ?
Et ou ?

Car voilà ma belle mere une alcoolique et sa depuis très longtemps elle boit du soir au matin du whisky et a dès comportement violent envers ses enfants qui pour la plus part non pas plus de 11 ans ( ils sont 3 )
le problème c'est que les services sociaux ont lâchés l'affaire depuis 18 ans de mon copain et je voudrai si c'était possible de la faire hospitalisée sans son plaingre car elle agresse ses enfants surtout mon copain aussi bien avec des objets et verbalement se soir il du a appelé les forces de l'ordre car elle était avais briser la fenêtre pour rentrer et agressais ses enfants n'y a t'il pas de solution car sa devient vraiment très dangereux pour les petits

Mcnini - 23/02/2017 à 22h31

Ce sont ses parents et lui même qui ont décidé de l'hospitalisation, ça n'est pas une hospitalisation sous contrainte.

Pour ta situation, je ne comprends pas pourquoi les services sociaux ont lâchés l'affaire !!

Ça n'est pas normal pour les enfants... personne ne signale rien au niveau des voisins ? Avez vous contactez vous aussi les services en question ? Le collège pour les plus petits ? Il y a peut-être quelque chose à faire...?

Ce sont des situations tellement difficile à gérer, il faut beaucoup de courage et de patience... courage !!!

Yodasun - 08/03/2017 à 21h16

Bonjour, je me permet de vous répondre un peu tard pour vous faire part de mon expérience personnelle. Je suis malade alcoolique et en 2013 suite a une dépression et alcoolisation massive , en accord avec mon medecin et ma conjointe (en fait j'avais pas trop le choix ) je me suis fait hospitaliser en clinique psychiatrique pendant quatre semaines . En fait cela ma fait prendre conscience que j'avais un problème , mais néanmoins après quelques mois d'abstinence le demon est revenu de plus belle. Au debut , reconsommation disons "normales" mais en fait après deux ans rechute.Mon couple partais en vrille , j'ai consulté mon médecin généraliste qui ma mis en relation avec un centre d'addictologie et cela ma bien aidé (suivi psy , groupe de paroles, activités thérapeutiques) après il faut la volonté . J'espère que mon témoignage vous apportera quelques reponses et bon courage a vous

Répondre au fil Retour