Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Est ce que votre couple a survécu ?

Par aude81

70 réponses


aude81 - 18/06/2018 à 15h26

Merci cuberdon

Idem pour moi. Je pense comme vous mais je déteste tellement l'homme qu'il peut être quand il a bu.

Le soucis est que j'appréhende les rechutes et j'angoisse tellement.

Ce qui est sur est qu'on ne serait pas là en train d'en discuter si nous avions perdu espoir happy

aude81 - 21/06/2018 à 07h55

Bonjour

Après 10 jours de répit, je rentre hier soir il avait les yeux vitreux, titube... il voulait à tt prix fuir et partir en voiture. J’ai réussi à le faire rester mais avec difficulté.

Il a qd même mangé mais s’est endormi de suite. Ce matin pas de discussion, rien.

J’en ai marre il retire 20 euros presque tous les jours je ne sais pourquoi, il consomme de l’essence plus que nécessaire. J’essaye de lui dire qu’il faut faire attention, il me dit oui tkt mais je découvre sur les comptes des retraits.

J’en ai marre des mensonges, de m’epuiser... je sais qu’il fait des efforts mais j’envisage de le quitter après 19 ans d’amour. C’est très dur mais je ne veux pas continuer ma vie comme ça et mon fils ne mérite pas ça.

Je suis désespérée.

cuberdon - 21/06/2018 à 10h06

Bonjour Aude,

Triste de vous lire ce matin...Il est parfois nécessaire de prendre du recul et de prendre des décisions qui nous désolent mais qui nous sauvent en quelque sorte.
Il faut absolument qu'il rentre dans un centre. Dites lui que c'est ça ou que vous partez.
Il va être pris en charge pendant quelque temps et ce temps vous permettra de prendre les bonnes décisions.
je suppose que vous dormez très mal, et sans sommeil il est difficile de garder l'esprit clair et surtout le moral au beau fixe. Tout est lié.

Pour ma part, ce labs de temps a été bénéfique et m'a permis de retrouver l'homme que j'aimais.

Y a -t-il des centres près de chez vous?
Je vis en Belgique donc je peux difficilement vous renseigner mais votre médecin de famille pourrait vous donner des pistes.

Les alcooliques sont des menteurs, pas par nature mais par besoin. Ils sont honteux et n'affrontent pas la réalité.
Votre désespoir me touche beaucoup car je suis passée par là, je ne sais pas comment vous aider plus...
Mais parlez un maximum, ne restez pas seule.

N'oubliez pas que vous êtes courageuse mais que vous devez vous protéger!
Pensez à lui parler du centre, j'insiste vraiment mais pour moi c'est LA solution pour l'instant.

Courage,

aude81 - 21/06/2018 à 10h37

Merci beaucoup Cuberdon

Je lui parle d'une hospit mais il me dit que je dramatise, qu'il n'est pas un cadavre.... Qu'il fait des efforts, que ca va aller...

J'ai des doutes qu'il me retienne si je pars. Le soucis est qu'on a un enfant et je ne veux surtout pas qu'il souffre car il aime son père. Encore ce matin, il me dit qu'il fait son sac mais il me dit aussi qu'il veut une vie paisible avec nous. Il dit de belles résolutions mais la fin de journée arrive et tt s'effondre j'ai l'impression.

J'arrive à dormir même si je me sens épuisée moralement. Je sais que je vis trop à travers lui, je veux juste son bonheur.

Je suis perdue car si on se sépare, il va vivre où ? Est ce qu'il ne va pas tomber encore plus. Et moi est ce que je vais surmonter tt ca : la séparation, la vente de la maison, un trait sur 19 ans de ma vie...


cuberdon - 21/06/2018 à 11h56

attention vous n'en êtes pas là. dites lui que vous souhaitez qu'il se fasse soigner car pour vous c'est devenu impossible mais que vous l'aimez.
C'est normal il est en plein déni...

Il ne faut pas être un cadavre pour se faire hospitaliser, il suffit d'avoir une addiction qu'on ne peut pas surmonter seul.
Mon compagnon était loin d'être une épave quand il a pris cette décision, mais moralement il était au bout.

Quoi qu'il arrive rien n'enlèvera l'amour que votre fils porte à son père. Et il a besoin aussi de savoir que sa mère a tout fait pour que aider son père mais aussi pour garder la famille unie. Quel âge a-t-il?
est-il au courant?

La vie paisible ne pourra recommencer que quand il aura pris les choses en main, si il continue sur ce chemin, il va non seulement vous perdre mais se perdre.

Ma fatigue est également mentale, et je dois dire que c'est la pire. Que fera votre fils si ses deux parents sont au bout du rouleau?
Vous l'aimez et c'est ça qui vous fait tenir. mais faites attention de ne pas finir par le détester de tout ce qu'il vous fait subir. Généralement c'est le point de non retour.

Demandez lui peut-être un rendez-vous avec une personne externe pour qu'il comprenne les choses que vous souhaitez mettre en place?
Vu qu'il est en déni total, le chemin risque d'être difficile mais ça vaut le coup d'essayer.
Il a beaucoup de chance de vous avoir à ses côtés. Il le sait ...Je me reconnais tellement dans ce que vous écrivez.

Je sais que vous êtes perdue et que vous ne pensez pas le quitter car vous êtes encore trop attentive à ce qu'il va devenir, mais faites attention à vous SVP, vous êtes peut-être son pilier mais pensez bien à votre fils. Il a besoin de vous plus que jamais.
Delphine

aude81 - 21/06/2018 à 13h49

Il reconnait qu'il est maladie alcoolique depuis 3 ans je dirais, il se fait soigner : psy, addictologue, hypnose, réunion AA, médicaments... Il boit beaucoup moins qu'à une époque mais quand il déprime il boit. et c'est un cercle vicieux.

Je viens de passer une demi heure au tél à discuter avec lui, il me dit qu'il n'est pas dans le déni, que je ne comprends pas tout, qu'il essaye de sortir des "enfers" mais il vit trop dans le passé. D'ailleurs, on parle plus facilement au tél qu'en face !

J'essaye de le rebooster mais ca marche pas j'ai l'impression. Il m'écoute mais... Avant il avait l'alcool agressif et maintenant il a l'alcool déprime. Il baisse les bras je crois.

Mon fils a 9 ans, il sait que son père ne va pas bien, il lui fait souvent des calins et est très proche. J'ai un gosse adorable mais très très sensible. Je veux le protéger au max.

Merci Delphine, en parler me fait beaucoup de bien. Ma mère est ma confidente également, avant je lui caché maintenant je lui dis tout.



aude81 - 22/06/2018 à 10h27

Bonjour Cuberdon et les autres, plus on échange plus on est fort.

Je ne sais plus quoi faire ni penser.

Hier encore, il va au sport mais ne mange pas, il s'occupe un peu, va chercher son fils à l'école et boum tt redéconne.
Il part pour aller soit disant à la réunion AA mais j'ai des doutes qu'il y soit vraiment allé. Il rentre il a bu, il se douche et mange un peu. J'essaye de discuter, il m'écoute et réagit un peu en me disant qu'il ne savait pas pk, qu'il nous fait souffrir...

Ce matin, il a oublié la moitié de notre conversation, il reste fermé, il a lu la lettre que je lui ai écrite hier soir et il me dit Merci. Je lui parle d'hospitalisation si il ne trouve pas la force de combattre, il ne veut pas, il dit qu'il est plus fort.

Quoi faire, quoi penser.

cuberdon - 22/06/2018 à 10h38

Bonjour Aude,

Malheureusement et comme je vous le disais il est en plein déni.
Difficile d’aller contre lui et de le soigner malgré lui. Tant qu’il ne sera pas sevré il ne pourra pas faire la part de chose et revenir à une réalité moins artificielle...
Il n’y a pas grand chose à faire à ce stade en plus de ce que vous faites déjà.
Et vous comment allez vous? Est ce que vous prenez soin de vous?
Delphine

aude81 - 22/06/2018 à 14h01

Il me dit pourtant qu'il est alcoolique, on en parle. Vous croyez qu'il est dans le déni, qu'il dit ca sans vraiment le penser ?

Il lutte mais sans y arriver.
Il va contacter une autre association Croix Bleue aujourd'hui pour avoir de nouveaux soutiens. On verra...

Je tiens pour l'instant, je ne me laisse pas aller. Merci de votre attention.

Répondre au fil Retour