Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Difficile à vivre au quotidien

Par Lola2016

Bonjour,
Voilà comme bcp d'entre nous ici, mon conjoint est alcoolique. Et j'ai de plus en plus de mal à l'accepter l'accepter et à le supporter. Je compte partir avec mes enfants mais je culpabilise. Je suis mal.

Fil précédent Fil suivant

4 réponses


Camille1604 - 13/06/2018 à 13h39

Bonjour, je me retrouve dans ton message.
Je ne supporte plus ses mensonges, sa façon de se cacher pour boire ses bières, sa façon de parler quand il a bu, bref je crois que j'ai dépassé les limites du supportable ! Moi aussi je pense partir, j'ai fait une demande de logement sans lui en parler et j'attend d'avoir une proposition pour le mettre devant le fait accompli !
Mais cette situation ne m'empêche pas d'avoir toujours des sentiments pour lui et comme toi je culpabilise, mais je fatigue aussi!

patricem - 13/06/2018 à 15h18

Bonjour,

Pensez d'abord à vous et à vos enfants. Partir n'est certainement pas simple, mais imaginez vos enfants dans la voiture quand le père n'est pas en état ou ce qu'ils vont entendre quand ce dernier aura l'alcool mauvais. Quand il n'y a pas de la maltraitance en plus.

Rendez-vous service : vous méritez une meilleure vie. Rendez service à vos enfants : protégez-les. Éventuellement, rendez-lui service : peut-être que l'électrochoc le fera enfin réagir...

En cas de séparation, s'il y a des biens partagés, parlez-en quand même à un avocat, pour voir ce que vous pouvez mettre à votre avantage (vidéo, témoignage, main courante, que sais-je).

Courage,

Patrice

Lola2016 - 14/06/2018 à 21h52

Merci pour vos réponses.
Voilà je suis partie depuis mon premier message. J'avais commencé les démarches et trouver un appartement. Et dimanche suite à une grosse dispute je suis partie avec mes enfants. Je suis chez mes parents en attendant d'emménager fin du mois. On arrive à discuter. Je lui ai dit que s'il se faisait soigner et me prouvait que je pouvais lui faire confiance, que la porte n'était pas fermée et qu'on pourrait tenter de regler nos problèmes. Mais je déchante déjà. Ce soir pas de nouvelles alors que j'en avais tords les soirs depuis dimanche. Je lui ai envoyé un texto pour lui souhaiter bonne nuit et pas de réponse. Je me doute du pourquoi malheureusement.

Camille1604 - 15/06/2018 à 19h55

Bonsoir,
Au moins ça avance ! Peut être que ça va lui faire un déclic ! Je vous le souhaite !
Pour ma part, il vient de m'annoncer qu'il avait un rendez-vous avec l'addictologue la semaine prochaine ! Mais je n'arrive même plus à le croire ! Il a déjà essayé le Selencro mais ne l'a jamais pris suffisamment longtemps pour en voir les effets positifs !
Je lui ai parlé de l'hypnose mais pas de réaction ! De la cure mais pas plus de réaction ! On verra la semaine prochaine !
Bon courage !

Répondre au fil Retour