Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

Des promesse des promesses.

Par Petitsoleil

J'écris déjà pour mettre des mots sur mon mal-être.
Mon conjoint est alcoolique, voilà bientôt 9ans que nous sommes ensemble mais ses problèmes d'alcool on commencer avant notre histoire. Au début je ne voyais pas vraiment, il était drôle décomplexé, certes il aimais boire un verre et plus mais c'était le début je ne connaissais personne souffrant de cette maladie, pour moi un alcoolique était une personne complètement perdu dépressif qui ce neglige. Pas un jeune trentenaire actif qui élevé seul sa petite fille.
Depuis quelques années ça devient difficile, impossible de passer une journée sans un verre, le soir je ne peu pas avoir de discutions parler de nos journées, j'ai déjà la chance dans tout ça d'avoir un homme qui s'endort lorsqu'il boit jamais il n'as été violent, des fois des mots méchants et beaucoup de larmes pour moi.
Aujourd'hui c'est les 13ans de sa fille, voilà déjà quelques semaines il m'as annoncer qu'il arrêterait le ricard pour les 13ans de sa fille. Je suis plutôt ravi sauf qu'en faite arrêter le ricard ne veux pas dire arrêter l'alcool. Il est 21h et messieurs s'est endormi ivre dans le canapé. Je suis tellement déçu. Je l'aime et je ne veux pas le quitter mais c'est dure, j'essaye de protéger sa fille en dédramatisant, genre Papa est fatiguer... Mais elle n'est pas dupe elle commence à s'en rendre compte.
Je suis perdu il dit qu'il s'en rend compte mais ne s'excuse jamais, il dit qu'il veux faire des efforts mais au final il reprend encore et encore.
Mes larmes ce sont arrêter le temps d'écrire cela m'aurait fait du bien pour ce soir.

Fil précédent Fil suivant

4 réponses


Nini27 - 27/01/2019 à 01h50

Bonsoir.
Voilà 5 ans que je suis avec mon conjoint qui lui mm est alcoolique pareil je ne savais pas ce que c étais jusqu au jour ou j ai retrouver des bouteilles cacher.
Aujourd hui c est séparation sur séparation mais rien n y fais il me promet toujours qu' il arrêtera mais sa reprend de plus belle à chaque fois et je n arrive pas à le quitter mm si je c que je serais peut être plus heureuse car la bouille ai ventre je vie avec chaque jours car la moindre prise de tête avec moi ou les enfants fait que il replonge.
Nous somme une famille recomposer de 2 enfants d une première union et 1 fils de 2 ans edemi avec mon conjoint.
Les insultes les mots si dur à entendre mm si il n est pas dans son état normal me font mal ainsi que la violence qui arrive des fois.
Mon corp à mis le stop après des crises d angoisse mais je suis toujours la à espère que il arrêtera.
C si dur de se dire qu' ont l aime mais que c est une histoire sans sûreté et sans avenir.
J ai voulu l aider j ai voulu me dire que c étais peut être de ma faute mais c en lui et je ne peut rien faire car il n y a que lui qui pourra se sauver et ns sauver avec.

Québécoise - 28/01/2019 à 16h14

Bonjour petitsoleil

Famille re-constituée aussi , il a une fille de 14 et moi un fils de 15 ans .

Meme chose vis-a-vis de sa fille qui n'est pas stupide , j'ai parfois encore du mal a me situer . Il y a bcp de lecture qui penvent aider à savoir comment en parler . Sans que ce soit un drame ni en dedadramatisant trop aussi .

Il faut se documenter le plus possible , ca aide .
blunk x

Petitsoleil - 28/01/2019 à 16h46

Bonjour.
Voilà un an et demi que j'ai écrit le 1er post. Je voulais vous faire part de notre histoire.
En décembre 2017 mon ami a eu des souci au travail, il a fait une grosse dépression et à même été mis en arrêt, il ne dormais plus, passais encore plus de temps à boire. Il était à la maison H24 et n'avais rien d'autre à faire que boire. Il est tomber olus bas que tout mais était tellement mal. Il ne supportait plus son état, j'ai même eu peur qu'il aille trop loin et tente de ce suicidé. Il pleurait tout le temps et ne supportait personne sauf moi. Il ne ce sentait bien qu'avec moi. Ça été une période très difficile.
Il a fini par réussir à voir un conseiller dans un centre pour alcoolique. Et en février il est entré en cure. Il était motivé et voulais vraiment en finir avec l'alcool. Ça été difficile,ce retrouver enfermer et lutter contre l'addition, et de mon côté je me suis retrouver seule avec sa fille pendant 3 semaines à faire bonne figure en prétextant que papa était en formation.
Et puis il est rentré et notre vie à changer. Bien sur il a fallu ce trouver de nouvelle routine. Au départ il était distant mais il avais besoin de temps.
Cela fait bientôt 1an qu'il ne boit plus, il n'est pas guéri je pense qu'on ne guéri pas de l'alcoolisme mais il est bien, heureux, il prend du temps avec sa fille, notre complicité est revenu.
Je suis tellement fière de lui, il est si fort.
Alors voilà je voulais vous transmettre tout mes encouragements et vous faire voir que tout est possible, il faut que la décision d'arrêter l'alcool vienne de la personne mais entouré des gens qu'il aime et avec de la motivation on peut y arrivé.

Québécoise - 28/01/2019 à 20h35

Wow ! T'en
Mieux c'est super blunk
X

Répondre au fil Retour