Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Copain alcoolique ?

Par Amélie690

hello

J'ai rencontré mon copain il y a quelques mois, nous avons 26 ans.

avant de se rencontrer, j'ai souvent fait des soirées avec des potes où on buvait jusqu'à en être bourré, rien de bien méchant, je ne me suis jamais inquiétée à propos de l'alcool, j'ai jamais eu de problème de dépendance et dans mon entourage non plus, et je trouvais ça "marrant" de boire en soirée.



Ce mec que j'ai rencontré je le pensais comme moi. Je pensais qu'il aimait les soirées entre potes, les apéros, être un peu bourré c'est drôle, on rigole bien. Mais je me suis rendue compte que c'était un peu plus que ça et à présent je m'inquiète.

Déjà, il boit TRES vite ses verres. Il en est à son deuxième verre de rouge quand les autres ont à peine fini leur premier. Il est bourré très rapidement, et comme tout le monde continue de boire, ben lui ne s'arrete pas, et c'est à croire qu'il ne sait pas s'arrêter.

Pendant les apéros, quand des amis le resservent, il dit toujours genre "oh non eh, pas trop t'es fou toi !", mais au final il accepte toujours et boit toujours les verres (de pastis, whisky, vin...) et ça s'enchaîne.
Souvent on passe des soirées à deux, et quand moi je boi une bière, lui en boit quatre.
L'autre jour j'étais chez lui, la veille on a bu une bouteille de blanc à deux, et le lendemain rebelotte, sauf que le lendemain lui s'est servi quatre verre de blanc avant que moi j'ai fini mon premier. Il aurait très bien pu boire la bouteille à lui tout seul. Et ça ne le dérange pas que je sois sobre.

Il va souvent boire "l'apéro" chez son voisin (qui est âgé) , et ça se transforme vite en dîner, et après trois verres de whisky, on enchaine sur le cubi de rosé. des fois je l'appelle et je l'entend qu'il est saoul...

Je lui en ai déjà parlé une fois gentiment. Je lui ai demandé s'il avait ce "besoin" de boire. Il m'a répondu que non, qu'il n'avait pas de dépendance, qu'il savait très bien s'arrêter, qu'il ne buvait pas tout seul, mais qu'il aimait partager un verre avec les gens qu'il apprécie...
Mais j'ai du mal à le croire....

Il n'est pas désagréable quand il est bourré. Il est juste... bourré. Donc un peu stupide. Et vous savez, les gens bourré quand on est sobre, c'est pas très drôle. Je trouve. Il n'a jamais été méchant ni rien, il a l'alcool heureux. Mais moi ça me fait peur. J'essaye de me projeter avec lui mais j'ai du mal à croire que l'homme idéal boive autant.

D'un autre côté, je ne peux pas le forcer à ralentir. tout ce que je peux faire c'est me détacher de lui je crois...

Qu'en pensez-vous ? Est-ce de l'alcoolisme ?


PS. Mon père buvait énormément et était très désagréable. Il a fait plusieurs AVC suite à ça. Peut-être que j'ai peur de revivre ce que j'ai vu sur mon père, avec mon copain... je ne sais pas.

Fil précédent Fil suivant

Répondre au fil Retour