Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Besoin de soutien

Par K'PRISS

18 réponses


Joyeuse triste - 12/03/2019 à 20h54

Bonsoir à toutes,
Je suis comme vous, ex conjoint alcoolique. Dans mon expérience il y a eu plusieurs étape, d'abord prendre conscience du problème, ensuite évalué sa capacité à subir le problème voir le gérer, puis vient le trou dans lequel je suis tombé, tellement épuisé moralement et physiquement, puis il y a cette idée de vouloir fuir cette situation... mais comment ? La vient la réflexion profonde sur ce que l on est sur cette terre, ce que je veux de ma vie et celle de mon fils etc... mais il y a la peur... il m a fallu un moment pour avoir le courage de dire stop ... en tout 3 ans. Les problèmes ayant démarré en 2015 pour une prise de décision en 2018. Ma soeur qui est assistante sociale m a beaucoup aidé car elle m explique que des cas comme les nôtres C est son quotidien et les gens s en sorte etc il y a des solutions malgré tout. Enfin on franchit le pas et la on reprend le contrôle de sa vie. Et cela va mieux ... Tout ça pour dire que si cette situation devient invivable je te conseille de la fuir ... après on a peut besoin de plus où moins de temps pour prendre conscience et preparer la séparation. Qui est du fait de l'alcool souvent plus problématique. Enfin C est mon avis.
Courage pour la suite, tu as fait un grand pas en venant sur ce forum.
Protège toi ainsi que ton enfant.

K'PRISS - 13/03/2019 à 07h01

Bonjour,

Merci pour vos témoignages, conseils et soutien.
Après une énième crise de nerf lundi soir et moi refusant de discuter car il était sur les nerfs et alcoolisé, il est parti en disant évidemment que c'est moi qui lui pourris la vie.
Hier il a pris mon fils a l'ecole pour passer un peu de temps avec lui.
Le soir je demande à mon fils ce qui s'est passé et ce que son père lui a dit sur la situation et là, stupéfaction...
Mon fils me dit que papa a dit c'est à cause de maman que je dors dans la voiture... selon ses mots "maman me gronde trop".
J'ai été choquée d'entendre ça car j'ai juste refusé de parler dans les conditions habituelles (alcool et nerf) car je sais que ca finit toujours mal et là entendre que c'est de ma faute, j'avoue que ca m'a un peu perturbé car je ne lui ai pas demandé de partir c'est sa décision de dormir dans la voiture.
Je pense que la methode de la faute de l'autre est typique chez une personne alcoolique mais meler mon fils à ca et en plus me culpabiliser aux yeux de mon fils je ne sais pas quoi dire à mon fils, j'ai peur qu'il croit vraiment que c'est de ma faute et que c'est moi la mechante.
Voila juste vous donner un peu la suite de ma triste histoire.
Belle journée a vous.

Xj4p4n - 13/03/2019 à 08h26

En psychologie, les reproches qu'on fait aux autres sont les reproches qu'on se fait à soit même mais qu'on assume pas , ca s'appel l'effet miroir.

Il n'a pas réussi ç te manipuler toi lundi soir alors forcément il va aller le manipuler lui pour te faire du mal car lundi il a échoué car tu n'as pas voulu l'écouter.

Ne cherches ps plus loin par vite et protège toi car il fera tout pour t'atteindre car c'est plus fort que eux, ils détruisent tout ce qui les entoure avec eux car ils ne veulent pas sombrer seul.

Ton fils est petit mais rassure toi les enfant savent faire la part des choses. Il comprend bien que papa dit des bétises.

Et tu sais s'il manipule ton fils c'est pour te faire du mal indirectement car il n'a pas réussi à t'en faire lundi, donc il fallait qu'il trouve une solution pour t'atteindre.

Soit plus forte que ça et sincèrement part, fuis, moi j'ai mis 1 an et demi avant de réalisé qu'il fallait que je parte.

brisée - 15/03/2019 à 11h18

Bonjour à toutes. CSAPA c'est gratuit et va sur internet tu auras celui dans ta région. Moi, j'ai rencontré une dame qui m'a drôlement consolée et aider à voir plus claire et surtout à connaître cette maladie et ces failles. L'alcool détruit toute la famille et je te jure que même si ma fille ne veut plus me voir je suis ravie malgré le mal que j'ai à endurer de cette séparation et des paroles qu'elle a eu envers moi. Hé oui elle n'a plus à supporter son père sous l'alcool car nous en avons vécu toutes les deux et elle a du souffrir ! Un enfant ne doit pas supporter les violences verbales dans le contexte familial, cela peut être occasionnel lors d'une dispute mais quand c'est tous les jours cela devient l'enfer ! Bonne nouvelle pour moi, ma fille m'a appelé avant hier et pas de mots méchants envers moi, nous avons parlé de sa grossesse et de son déménagement. C'est son anniversaire mardi prochain et je vais lui faire livrer un joli bouquet avec petit ourson car je ne peux pas y aller : son copain ne veut plus nous voir.
Courage à toutes vous n^'êtes pas seules et il y a toujours des solutions. PENSEZ A SOIT ET A SES ENFANTS c'est le plus important pour mieux vivre.

Moderateur - 15/03/2019 à 11h28

Bonjour Brisée, bonjour Xj4p4n, bonjour K'PRISS,

C'est précisément Alcool info service qui est a la mission, en France, de recenser et de mettre à disposition l'ensemble des structures de soin en addictologie, dont les CSAPA.

Nul n'est donc besoin d'aller bien loin sur Internet pour trouver le CSAPA le plus proche happy

Vous pouvez utiliser notre rubrique Adresses utiles : http://www.alcool-info-service.fr/Adresses-utiles

Vous pouvez utiliser le champ de recherche dédié aux CSAPA et présent dans cet article : http://www.alcool-info-service.fr/alcool/aide-alcool/specialisee

Vous pouvez appeler notre ligne d'écoute aux 0 980 980 930 (appel non surtaxé, anonyme, 7j/7 de 8h à 2h). Nos écoutants ont un accès encore plus détaillé à la base de données des structures et en discuter avec eux peut permettre d'obtenir des adresses vraiment adaptées à vos besoins.

Cordialement,

le modérateur.

Caropiano - 15/03/2019 à 16h47

Bonjour, c’esT la première fois que je vais sur des forums et vos situations sont équivalentes à la mienne.
Conjoint alcoolique, déni, un stress et une honte qui m’étouffent...
Vous lire me fait du bien..
Merci

Solitaire83 - 17/03/2019 à 21h15

Bonjour,
J'ai 50 ans, et j'ai vécu avec mon mari jusqu'à il y a 20 jours, j'ai enfin pris la décision de le quitter. Je suis atteinte d'une sclérose en plaques s'est déclenchée il y a 4 ans…
Malgré ma maladie, il a continué à boire et à être violent (souvent verbalement), mais il y a 20 jours, il m'a mis une claque et je me suis retrouvée à terre. Je suis donc partie dans la nuit et pris le train pour aller chez ma fille.
Le lendemain il m'a appelé, s'est encore excusé, qu'il ne boira plus etc.. enfin pour moi ses blablas c'est de la routine.
Je lui ai dit que je restais là où j'étais, mais malheureuse (car je ne voyais pas ma vie sans lui) je l'ai rappelé et on s'est mis d'accord pour qu'on se voit les Week end.
Le premier Week end bien pas d'alcool.
Mais ce Week end, il est venu me chercher à la gare vendredi, nous sommes allés au restaurant, il a bu de l'eau, après nous sommes rentrés chez nous. je suis allée me reposée car je me fatigue vite, il est resté avec moi.
Dans l'après midi, vers 15h nous sommes allés faire un tour, tout allait bien quoi que j'avais l'impression qu'il avait bu mais quand ??? nous étions restés ensemble tous les deux.
Nous sommes rentrés vers 16h et là insulte à gogo, je vais te tuer….. et complètement bourré.
Je me suis donc chaussée et je suis repartie reprendre mon train (alors que je devais repartir que le mercredi, car le mardi j'avais rendez vous avec ma neurologue) et je suis retournée chez ma fille qui m'a dit mais quand est ce que tu vas comprendre (mes enfants sont bien plus intelligents que moi)
Evidemment que le lendemain, excuse etc.... De te revoir avec ta béquille ça m'a fait mal (voilà son excuse) mais mon c.. c'est moi qui suit dans cet état pas toi !!!! Il va falloir que je me fasse soigner, je lui ai dit que quand faudra l'aura fait peut être que je reviendrai en attendant je ne viendrais plus le voir. Il m'a proposé de venir me chercher pour aller chez la neuro, je lui ai dit j'ai pris ma décision maintenant je vais m'occuper de moi et moi seule.


Il est vrai que c'est super difficile de partir car dans le cas de mon mari ils sont deux - Mais deux opposés, un calme, rigolo et attentionné et l'autre une ordure de première et jusqu'à présent (28 ans) quelle patience, à chaque fois que je me disais part je repensais trop à celui que j'aime, mais pour la première fois, je ne suis pas triste et je ne me culpabilise pas (cette sensation met assez étrangère).

Je compatie avec vos doutes et vos espérances, mais je crois que dans leur alcoolisme nous nous oublions un peu trop et nos enfants le paient trop cher.

Nous nous avons 4 enfants mais fils ne lui parlent plus et ma fille a pris ses distances mais tous veulent me protéger mais à chaque fois comme ils me le disent tu retournes alors cette fois ci REFLECHIT BIEN !!!

Je pense que celles qui ont des petits bouts il faut à tout prix les préserver, et arrêter de penser que si on part on va leur enlever leur père, car lorsqu'ils sont grands eux -mêmes coupent les ponts.


Xj4p4n - 19/03/2019 à 10h54

Bonjour Solitaire83

Fille et conjointe d'alcoolique, il faut que la petite demoiselle se sauve le plus rapidement possible.

Je ne sais pas comment tu as fait pour tenir aussi longtemps et je t'admire quelque part.

Presque 3 ans de vie commune et j'attend avec impatience le moment ou je pourrais le fuir.

Hier soir il m'a encore quitté, pour la énième fois je ne les comptes plus, un jour on est merveilleuse le lendemain la pire des femmes au monde, mais ils reviennent toujours vers nous la queue entre les jambes.

Je ne sais pas comment tu as fait moi je suis déjà usée de lui et de son alcool de m****, au point que je ne supporte plus de voir quelqu'un boire pus que de raison, cela me met dans un état d'énervement au plus haut point.

Maintenant il s'est mis à boire entre midi et deux sur son lieu de travail alors qu'il est censé se soigné avec des cachets pour arrêter de boire.

Tant de débauche m'écœure, je suis las de cette vie, et en même temps reconnaissante pour tous vos témoignages.
Mais K'PRISS avant qu'il ne soit trop tard part loin de tout cela.

Solitaire83 - 20/03/2019 à 19h31

K'PRISS, je t'ai un peu expliqué ma vie, arrête d'essayer de préserver ton couple pour ton enfant, il est petit mais il a déjà bien subit.

Moi j'ai de la chance mes enfants m'aiment encore car malgré la souffrance que je leur ai fait endurer en restant avec leur père, ils arrivent plus ou moins à comprendre mes raisons de rester. Mais certaines mères perdent leurs enfants car ils ne se sont pas sentis protéger, car ça c'est notre rôle de les protéger puisque nos maris ne le font pas.

Mais comme je te l'ai dit plus haut, eux ont coupé les ponts avec leur père car ils ne veulent plus subir ni même le comprendre,

Alors toi arrête de penser que tu feras du mal à ton petit en quittant son père; protège le.

C'est moi qui te dit ça, lol !!

Répondre au fil Retour