Par chat

Chattez avec
Alcool Info Service

Par téléphone

Alcool Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Alcool Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

Besoin de soutien

Par K'PRISS

Bonjour,

Je viens ici chercher un peu de soutien et de conseils avec des personnes vivant ou ayant vecu avec un mari alcoolique.
Je suis totalement perdue...
Cela fait quelques années que cette situation dure mais mon mari est dans le déni et dans le refus total d'une aide.
Nous avons un fils de 6ans qui comme moi subit les coleres du papa avec l'effet de l'alcool.
Je suis inquiete pour notre avenir et surtout pour la sante de mon mari qui a deja fait 2 pancreatite dont une aigue par le passé.
Nous sommes encore assez jeunes (31 et 34) et j'ai l'impression de perdre mon temps et de gacher ma vie et celle de mon fils.
Et en meme temps j'ai peur de faire du mal a mon fils en cas de séparation, meme moi le mot séparation fait couler mes larmes...
Mais ma vie est devenu un veritable cauchemar, c'est un stress permanent car je me retrouve a assumer tout toute seule tellement l'alcool a pris une grande place dans notre vie de famille.
Je n'ai jamais ose venir sur ce genre de forum, par honte certainement mais là je ressens vraiment le besoin d'échanger a ce sujet.

Fil précédent Fil suivant

18 réponses


Xj4p4n - 11/03/2019 à 13h29

Bonjour K'PRISS ,

n'ait pas honte au contraire, venir ici est fait pour te soulager !!

Je suis dans ta situation sauf que je n'ai pas d'enfant avec lui et je suis soulagée que ça soit le cas.

Aucune femme au monde ne mérite de vivre ce que nous vivons, le seul conseil que je peux te donner c'et protège toi mais surtout protège ton enfant, et si pour le protéger tu dois fuir alors fais le sans te poser de questions.

les alcoolo dépendant tant qu'ils sont dans le déni ne peuvent pas se soigner et même s'ils essayaient soigner quoi puisque pour eux ils ne sont pas malade.

Dit toi que ton fils souffrira moins d'une séparation que d'un papa alcoolique (je sais de quoi je parle je suis fille d'alcoolique et à mon grand désarroi conjointe d'alcoolique....)

Au début quand on en parle on ressent beaucoup de honte, car on a peur d'en parler mais la meilleur des solutions c'est d'en parler et si ton époux, conjoint ne voit pas pour le moment la maladie, protège toi, ton enfant pars le plus rapidement possible s'il le faut car vous n'avez pas à subir ni être ses souffres douleurs...
Jspr qu'il n'est pas violent envers vous deux.

K'PRISS - 11/03/2019 à 15h38

Le souci c'est que je me pose plein de questions car j'ai peur que mon fils me reproche d'avoir abandonner son papa mais rester avec quelqu'un qui vous fait autant souffrir c'est très compliqué.
J'ai vraiment peur de faire du mal a mon fils.
Vous avez employé le bon mot, nous sommes ses souffre douleur.
Cela fait presque 2ans que je me torture l'esprit a me demander si je dois partir ou pas...
Je suis entièrement d'accord avec vous aucune femme merite de vivre ce qu on vit....
Je peux vous dire que j endure depuis tant d'années malgré mon age.

K'PRISS - 11/03/2019 à 15h42

Ton message est aussi bouleversant que le mien.
Pour couronner le tout ma famille est loin, je n'ai personne cgez qui me réfugier.

brisée - 11/03/2019 à 17h45

Bonjour, je viens te donner quelques conseils car mon mari est alcoolique depuis de longues années et c'est que le bonheur je ne sais plus a quoi cela ressemble ! J'avais honte comme toi et je gérais tout à sa place. Souffres douleurs, violence verbale et la violence physique j'ai connu. Je me suis fait aider pour comprendre cette maladie qui fait des ravages familiaux auprès d'un CSAPA où j'allais régulièrement en 2015. Mon mari après ma TS a arrêté de boire 6 mois et je l'avais retrouvé et notre complicité était revenue. Il a eu un accident grâve et je me suis dit il est puni pour le mal qu'il nous a fait à moi et à notre fille. Malheureusement n'a plus voulu aller en addictologie et il est entouré de gars comme lui dans ces fréquentations et le premier verre est revenu. A ce jour, il m'a fait tout perdre ma jeunesse, ma vie de femme et maintenant depuis NOEL ma vie de mère. Ma fille de 23 ans a coupé les ponts avec nous et elle dit que c'est à cause de moi mais la base c'est bien l'alcoolisme de son père. Je l'ai revu par hasard en faisant des courses il y a quelques jours et j'avais l'impression d'avoir une étrangère en face de moi. Elle m'a montré écho de son bébé car attend une fille pour juin. J'ai découvert hier soir et je m'en doutais depuis quelques temps que mon mari boit en cachette et pourtant ne se gêne pas chez nous. Je suis restée car pas le courage de partir et pas d'argent et je me suis toujours battue pour ma fille et maintenant que j'ai tout perdu je n'ai plus à me battre. L'alcool tue et mon mari creuse sa tombe tous les jours. Il est artisan et en juin ses points de retraite mais vraiment en retraite qu'en 2020. On ralenti l'activité et j'en suis ravie car marre de bosser pour lui gratuitement. Tu es jeune et tu dois penser à ton gamin qui souffre déjà avec ce problème d'alcool de son papa. Tu peux refaire ta vie mais partir c'est un long chemin mais je te conseille vivement de te faire aider auprès d'un CSAPA ou assistante sociale pour trouver une solution. Ton mari est dans le déni et tu ne peux rien faire pour lui.L'alcoolique te détruit avec les années Je suis restée avec lui et je vais en "crever" ou peut-être lui. Gros bisous et lances-toi dans les démarches.

K'PRISS - 11/03/2019 à 18h23

J'apprécie vos messages cela m'aide a voir plus claire.
Peux tu m'expliquer ce qu est exactement le CSAPA stp ?
Et ou trouve t on cet organisme ?
J'ai peur de ca justement que mon fils vienne un jour me reprocher l'alcoolisme de son pere...
Merci pour vos témoignages qui me sont d'un grand secours.

MyssMalayka - 11/03/2019 à 21h20

Bonjour.
Je me retrouve dans votre situation...
J ai 33 ans, je suis maman d une petite princesse de 5 mois, et mon conjoint est alcoolique... Je pensais qu avec l arrivé de notre bébé il arrêteras de boire, qu il aurait le déclic dont il me parle depuis 4 ans, mais rien du tout.
Je souffre de son alcoolisme, j ai essayée de l aider mais maintenant des qu il boit (presque tout les jours, 1 flasque à 1 bouteille de vodka +des bières) je ne le supporte plus.
Il me reproche de passer trop de temps avec notre fille et de lui reprocher d avoir vu de l alcool car selon lui être a moitié bourré tous les jours c est normal.
J ai honte vis à vis de nos Famille, j essaie de le cacher.
Je ne sais plus quoi faire... Quand il est alcoolisé j ai qu une envie : partir avec ma fille. Mais comment faire ?
Mais quand il est sobre, je lui pardonne tout car au fond c ets une bonne personne, je sais qu il est malade...
Il va voir un médecin spécialiste en addictologie mais ça ne résout pas le problème.
Je ne sais pas ce que je dois faire, je veux protéger ma fille, mais si je quitte son père j ai peur qu il se venge et nous fasse du mal. J ai peur de devoir lui laisser notre famille 1 week end sur 2 et au il boive et lui fasse du mal. Et j ai peur de lui faire du mal à lui aussi.
Je ne sais plus quoi faire... Se soir il a bu il viens de s endormir (ouf). Je ne sais pas pas si je peux encore croire qu il va arrêter de boire, si je dois tout faire pour sauver notre famille et se construire un beau futur, ou si je dois le quitter. Et si je le quitte et qu il est alcoolisé j ai peur qu il s en prenne physiquement à moi... Je ne sais plus quoi faire...

K'PRISS - 12/03/2019 à 10h21

MissMalayka je vous comprend parfaitement car j ai les memes angoisses et les memes interrogations que vous.
Je ne saurais dire le jour ou l'alcoolisme c'est installé mais je sais que la situation se degrade depuis plusieurs annees.
Votre conjoint vous parle de déclic et consulte un addictologue moi mon mari ne veut même pas reagir.
C'est tous les jours qu'il boit tout au long de la journée, avant et apres le boulot meme quand il commence tot le matin.
C'est presque 2 bouteilles de vin plus quelques bieres par jour.
Le pire c'est qu'il travaille dans le domaine hospitalier.
Je comprend votre peur pour votre fille et la peur qu il vous fasse du mal je pense comme vous.
Mais si j'avais su je serais parti quand mon fils etait plus jeune.
La il a 6ans et j'ai vraiment peur de le perturber par une separation mais en même temps il souffre de subir les coleres de son pere et de voir son pere insulter et crier sur sa mere tous les jours.
La question est de savoir si le mieux est séparer un enfant de son pere ou le laisser souffrir et vivre dans un contexte agressif et alcoolique, a ce jour je n'ai malheureusement pas la reponse car j'ai peur de l'avenir et je sais meme plus a quoi ressemble le bonheur ni vous dire le jour ou j'ai eu une vie familiale harmonieuse.
Je sais pas vous mais moi ça me fait mal de voir les familles heureuses dans la rue, un papa, une maman et leurs enfants qui respirent le bonheur, j'en devient jalouse tellement que moi je suis mal dans ma vie...


K'PRISS - 12/03/2019 à 10h34

La violence verbale et les attaques physiques et les objets cassés dans la maison j'ai connu.
Une fois alcoolisé il n'est pas comme les ivrognes dans la rue qui ne tiennent plus debout, son corps est tellement habitué à absorber de l'alcool qu'il ne connait pas la sensation d'ivresse, c'est vraiment une accoutumance.
Il boit il fait des crises il s'endort, il se leve gentil et des le premier verre c'est reparti c'est nouveau cycle qui recommence, il boit, il pique des crises de nerf, devient impatient, insulte mon fils et moi et c'est ça mon quotidien.
Les sorties se limitent aux courses car plus envie de partager quoi que ce soit avec cet homme qui me fait tant souffrir.
C'est mon fils qui est pénalisé par ce manque de vie sociale et de sortie en famille...

Xj4p4n - 12/03/2019 à 11h03

K'PRISS

Fuis !!!!! par loin dès que tu peux !! Moi non plus ma famille n'est pas dans le coin pour me réfugier chez eux 300km pour le plus proche .

Je suis fille d'alcoolique et je peux te garantir une chose ton enfant ne te reprochera jamais de l'avoir éloigné de l'enfer de l'alcool, je n'en ai jamais voulu à la mère pour ça loin de la, au contraire je la remercie même de m'avoir éloigné de tout cela, un enfant n'a pas à connaitre ça.

Tu ne peux pas laisser ton bout de chou subir cela et en plus des insultes !!!! Il n'a pas demandé à vivre, la il attend juste de l'amour et de l'équilibre, la il a quoi comme image un père qui l'insulte et le déteste une mère en dépression et qui se refuse d'être heureuse de peur de partir. Au final il se dit que c'est de sa faute à lui si tout va mal.

Tu crois que c'est une vie pour toi et lui ?? Vous vivez tous deux dans le chaos.

Le csapa tu en as dans toutes les grande villes, assistante sociale, psychologue, infirmer etc etc (et c'est GRATUIT) regarde sur internet moi je consulte une psy gratuitement la bas car je refuse qu'il m'entraine avec lui dans sa dépression.

Tu ne pourras rien faire pour le raisonner il est dans le déni, alors vie ta vie pour toi ton enfant, moi cet été je pars je le quitte et je ne me retournerais pas sentiment ou pas l'alcool ca détruit tout ceux qui les entoures.

A eux de se sortir de leur maladie, c'est leur pathologie pas la notre nous n'avons plus à subir il faut avancer et vite car à ca rythme la c'est toi qui perdra tout, tu as même déjà perdu l'envie de vivre.

Eux il s'en foutent des conséquences car si tu les écoutes quand ils sont lucide et qu'ils connaissent leur problème il n'y a rien de pire que leur dépendance.

Alors ne te torture pas l'esprit plus longtemps la décision du la prise, celle de partir il faut juste que tu l'assumes et que tu actionnes maintenant.

Répondre au fil Retour